Petit topo sur la Science-Fiction

Aller en bas

Petit topo sur la Science-Fiction

Message  Slartibartfast le Ven 22 Juil 2011 - 20:40

Voilà. Le titre est assez éloquent. Je précise que si vous avez des ajouts à faire, n'hésitez pas, cela ne se veut pas être absolu. Tout ce qui est ici est tiré de différentes sources. Je tiens à remercier Revan pour ses compléments sur l'uchronie.
Néanmoins, ce n'est pas un exposé complet. Ce qui suit ne demande donc qu'a être completé par les connaissances de tout à chacun

I. Citations.
" La Science-fiction est une nouvelle dimension de nous-mêmes et une extension de notre sphère de réalité tout entière ; elle ne connaît de ce point de vue aucune limite."
- Philip K. Dick.

"La SF, ce n’est pas un genre littéraire, c’est tous les genres, c’est le lyrisme, la satire, l’analyse, la morale, la métaphysique, l’épopée. Ce sont toutes les activités de l’esprit humain en action dans les horizons sans limites. C’est en ce moment la seule littérature vivante du monde entier."
- René Barjavel -

"La SF n’est pas plus faite pour être lue par des scientifiques que les histoires de fantômes par les fantômes".
- Brian Aldiss -

" Aucun de ceux qui l’écrivent ne sont capables de s’entendre sur sa définition".
- Isaac Asimov -

"La Science-fiction, c’est moi". - David Bowie -

"Genre romanesque qui fait intervenir le scientifiquement possible dans l’imaginaire romanesque."
- Petit Robert -

II. Les différents genres.
-Hard science : Avec une forte plausibilité scientifique, elle utilise souvent les découvertes récentes et les extrapole dans un avenir plus ou moins proche, avec des données solides et démontrées par des scientifiques contemporains. Les thèmes favoris de ce genre, qui traversent toutes ces époques, sont les robots, les machines, la technologie, l'exploration spatiale, la pensée de l'homme dans son futur à partir de la connaissance de son présent et de son passé.
Les deux auteurs les plus représentatifs du genre étant Isaac Asimov et Arthur C. Clarke

-Space opera : Aventures ayant pour cadre l’espace, des planètes formant entre elles des réseaux politiques ou commerciaux plus ou moins bien organisés. La Guerre des étoiles en est l’exemple le plus flagrant, mais il existe aussi le Hypérion/Endymion de Dan Simmons, le non moins célèbre Dune par Frank Herbert. Même si l'action se déroule sur une seule planète, Dune de Herbert peut être considéré comme un space opéra. Mais au vu de son déroulement, des éditeurs le classent en science-fantasy.


-Science Fantasy : Utilisée surtout par les éditeurs pour classer leurs titres, elle peut être comprise comme une trame d’histoire de science-fiction avec une ambiance de Fantasy.
Néanmoins, cette classification comprend aussi les ouvrages ou s'entremêlent merveilleux et technologie.


-Cyberpunk : La technologie et ses excès décrits sous tous les angles, les idées punk réunies (liberté de chacun diminuée, dégradation de la société généralisée…), magnats dirigeants le monde depuis leurs terminaux d’ordinateurs, gadgets cybernétiques… Tout ça à la manière du Neuromancien de W. Gibson, l’inventeur de ce genre.
>"CYBER" pour "cybernétique" qui représente l'art de gouverner par les nouvelles technologies.
>"PUNK" qui renvoie au mouvement de contre-culture (punk = voyou en argot américain).


-Steampunk : Le nom provient des machines à vapeur du siècle dernier (littéralement "punk à vapeur", mais souvent traduit "futur à vapeur"), on entre tout droit dans l’ambiance victorienne du XIX ème siècle, avec sa révolution industrielle toute récente. Les romans de steampunk ont pour point commun ce paysage temporel. Au cinéma, La cité des enfants perdus de Jean-Pierre Jeunet et Marc Caro en fait partie.
Un journaliste américain, Douglas Fetherling, l'a défini comme un genre qui imagine "jusqu'à quel point le passé aurait pu être différent si le futur était arrivé plus tôt", ce qui ressemble quelque peu à la définition de l'uchronie et à une imitation d'anticipation de l'époque. Néanmoins, le steampunk ne s'embarrasse pas de plausibilité scientifique, et n'a donc pas besoin pour exister du fameux point de divergence qui caractérise l'uchronie.


-L'Uchronie : Le récit pose le principe suivant : que se serait-il passé si… ? L’uchronie réécrit l’Histoire en partant d’un point du passé et en explorant ce que l’histoire aurait pu être si une altération s’était produite.
L'idée étant d'imaginer comment serait aujourd'hui hier était différent.
La référence en matière d'uchronie, c'est le Maître du Haut Château de Philip K. Dick où les Etats Unis ont perdu la Seconde Guerre Mondiale et sont occupés à l'ouest par le Japon et à l'Est par l'Allemagne.
Il y a également Fatherland de Robert Harris, mélange d'uchronie et d'enquête policière dans un Berlin reconstruit par les nazis en 1962 en pleine guerre foide entre l'Allemagne et les Etats Unis.
On trouve également d'autres époques comme la Guerre de Sécession. Ou la Rome Antique. Dans Romae Aeterna, Silveberg décrit deux mille de l'histoire qui aurait pu se dérouler si l'Empire Romain s'était maintenu.
Kim Stanley Robinson dans les Chroniques des Années Noires, trace l'évolution des civilisations chinoises et musulmanes si l'Europe avait disparu entièrement frappée par la peste.
En bref, beaucoup d'auteurs de SF pure se sont essayé à l'uchronie, preuve de l'interêt de ce genre.

-L'anticipation : En se basant sur l’extrapolation des particularités du présent, les auteurs développent une vision « réaliste » de l’avenir.
Les romans d’anticipation sont le fruit d’une observation et d’une réflexion approfondie de l’auteur, utiles pour mettre en garde le lecteur contre de possibles dérives sociales ou politiques.

-Le post-apocalyptique : relate une vie après une catastrophe qui a détruit la civilisation : guerres nucléaires, épidémies, crises, invasions... Parfois utilisé simplement pour ses aspects ultra-violents, le post-apoclyptique repose sur un équilibre sensible entre une civilisation perdue et un chaos en émergence. C'est à la fois la fin du monde et un nouveau départ, une contradiction pleine de richesse qui permet de construire un discours radical sur le monde réel.


Il est indispensable de préciser que cataloguer en sous-genres est un peu artificiel...
Parce que l'on peut trouver facilement du post-apo cyberpunk ou du post apo d'anticipation, ou du post apo via l'uchronie.
On peut aussi citer : "Je suis une légende" qui, bien qu'étant post apo (enfin, je le vois comme ça), est un roman de fantastique (les vampires).
En fait, la nature du cataclysme dépend d'une cause scientifique ou non. Donc le post apo peut se retrouver dans tous les types d'univers SFFF (Science Fiction, Fantasy, Fantastique)
Il n'est pas exclusif à la SF, en fait.



III. De la SF crédible ?
Les deux choses qui principalement poussent un lecteur à lire, et poursuivre, un texte SF, c'est sa cohérence et sa plausibilité. Cette plausibilité dépend du lecteur et de sa lecture. Par exemple, la création d'aliens. N'importe qui dans la rue ne connaît pas les règles régissant l'évolution, et donc que l'ajout d'appendices surnuméraires plus encombrants qu'utiles est hautement improbable. Mais bon, il est quand même plus intéressant de créer des aliens cohérents avec leur habitat.
Autre exemple, dans pas mal de films de SF (Notamment Pitch Black), on trouve une race de prédateurs redoutables qui traquent les explorateurs imprudents, mais aucune autre bestiole. Même si jouer sur la terreur rend le film plus ou moins intéressant, on peut être amené à se demander qu'est-ce que lesdits prédateurs bouffent à part les explorateurs perdus...Et donc si rien d'autre n'est suggéré, comment ils font pour survivre ?

Mais on pourrait se demander : quel est l'intérêt d'un univers cohérent ? Le lecteur s'intéresse à l'intrigue...Non ?

Justement. Une vision particulièrement intéressante de la SF est celle-ci.
" Le lecteur de science fiction aborde le récit en utilisant une intelligence de joueur. C’est un élément sur lequel vous devez vous appuyer en tant qu’auteur. Maîtrisez le flux d’informations que vous lui procurez et n’apportez qu’un élément à la fois. Votre monde, vos personnages et le conflit ne doivent pas émerger en même temps mais au fur et à mesure des scènes. Vous devez considérer votre lecteur non pas comme votre allié, mais comme votre adversaire. Ne lui montrez pas votre jeu trop tôt. Et sachez que si votre récit est un jeu avec votre lecteur, ce dernier ne sera réellement satisfait que s’il perd… " (source : http://www.enviedecrire.com/comment-ecrire-science-fiction/)

Le souci de cette approche, c'est qu'elle peut être réductrice, car incite à jouer sur le cliché afin de désorienter le lecteur, pour le surprendre. L'autre voie étant d'avoir une idée réellement originale, jusque là jamais exploitée, passablement casse-gueule, cependant, ça peut se tenter.

Je peux donc faire la transition jusqu'au dernier point.

Le principe est que votre texte suggère l'univers plutôt qu'il ne l'expose formellement. Le lecteur doit en gros reconstituer une image de votre univers à partir des morceaux de puzzle que vous disséminerez dans tout le récit.


Dernière édition par Slartibartfast le Sam 23 Juil 2011 - 7:00, édité 1 fois
avatar
Slartibartfast
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Masculin Nombre de messages : 20
Age : 27
Localisation : Yvelines
Emploi/loisirs : Manger les enfants.
Votre talent : Écriture
Points : 30
Date d'inscription : 21/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit topo sur la Science-Fiction

Message  Pacô le Ven 22 Juil 2011 - 22:24

Ma proposition de te publier dans les cours de notre site internet avec tes noms, prénoms et même sites internet (si tu as) tient toujours Wink.

Je pense que ça peut démystifier un peu l'appréhension des lecteurs lorsqu'on leur parle "SF". La moitié range ce genre du côté "Star Wars" - à tort.

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 26
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit topo sur la Science-Fiction

Message  Shaï le Mer 30 Nov 2011 - 17:17

" Le lecteur de science fiction aborde le récit en utilisant une intelligence de joueur. C’est un élément sur lequel vous devez vous appuyer en tant qu’auteur. Maîtrisez le flux d’informations que vous lui procurez et n’apportez qu’un élément à la fois. Votre monde, vos personnages et le conflit ne doivent pas émerger en même temps mais au fur et à mesure des scènes. Vous devez considérer votre lecteur non pas comme votre allié, mais comme votre adversaire. Ne lui montrez pas votre jeu trop tôt. Et sachez que si votre récit est un jeu avec votre lecteur, ce dernier ne sera réellement satisfait que s’il perd… "

J'aime beaucoup cette vision, même si je l'utilise à outrance, personnellement. C'est vraiment ça que j'aime en lisant de la SF !

Il faut réussir à bien jouer sur cet apport d'information, cependant, car un lecteur qui n'en a pas assez sera frustré... et du fait de notre génération zapping, les gens veulent tout savoir tout de suite.... !
avatar
Shaï
Talent Habitué
Talent Habitué

Masculin Nombre de messages : 145
Age : 26
Localisation : Paris France Terre
Emploi/loisirs : Etudiant en Philosophie
Votre talent : Écriture
Points : 92
Date d'inscription : 25/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit topo sur la Science-Fiction

Message  fallenRaziel le Mer 30 Nov 2011 - 17:37

-Science Fantasy : Utilisée surtout par les éditeurs pour classer leurs titres, elle peut être comprise comme une trame d’histoire de science-fiction avec une ambiance de Fantasy.
Néanmoins, cette classification comprend aussi les ouvrages ou s'entremêlent merveilleux et technologie.

Ca me rassure de voir que j'ai finalement bien classé mon récit^^
avatar
fallenRaziel
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Féminin Nombre de messages : 67
Age : 36
Localisation : Kurnako...
Emploi/loisirs : Cornaline Rosenvy, the Tamer of Etikiz...
Votre talent : Graphisme
Points : 60
Date d'inscription : 24/11/2011

http://www.room-of-angel.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit topo sur la Science-Fiction

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum