Neo Punk- Commentaires

Aller en bas

Neo Punk- Commentaires

Message  Ella Avilo le Ven 21 Fév 2014 - 14:41

avatar
Ella Avilo
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Nombre de messages : 61
Votre talent : Écriture
Points : 23
Date d'inscription : 19/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Neo Punk- Commentaires

Message  Kwelly le Dim 23 Fév 2014 - 19:13

Hello ! En fait tu devrais mettre ton lien commentaire en dessus de ton texte, ce serait plus simple  Very Happy 
Et bien j'ai lu une partie de ton texte, car, long ; je te ferais un bêta sur le reste plus tard, enfin si tu le souhaites  Razz

J'espère que mes commentaires pourront être utiles  Wink 


généralité:

D'une façon générale : 
En fait je trouve que le texte manque de rythme ; on est dans du raconter et du coup, de l'écrit et de la lecture. Beaucoup de mots charnières pas toujours nécessaire et qui alourdissent les phrases. Idem pour les participes présents, ils ralentissent, encombrent l'atmosphère.
Tes idées sont bonnes, mais tu devrais les approfondir un peu ; j'ai eu beaucoup de mal avec le passage où tu parles du passé et du présent avec l'inquisition et l'arrivée des robots. Peut être qu'en prenant le temps de creuser l'idée et de la rendre plus vivante plutôt que par le biais d'énonciation de faits, cela donnerait un peu plus de punch.








bêta:
Néo Punk – Inquisition Futuriste.
 
Marie-Ange se leva pendant la nuit, comme mue par une peur soudaine de la solitude, (c’est ce qui la fait se lever ou s’éveiller ?) alors qu’elle vivait seule depuis déjà plusieurs années et ne recevait que de courtes visites soporifiques de la part de ses parents et de quelques amis…( en fait cela résume ses journées, pas ses nuits) (tu pars d’un fait qui se passe la nuit, ensuite tu fais étalage d’actions qui se passent en journée et ensuite tu reviens à la nuit ; la solitude dont tu parles a en fait deux faces qui sont différentes)  Mais cette nuit-là semblait être différente(est-ce utile de le préciser ? tu as dit qu’elle ressentait une peur soudaine juste en dessus) Quelque chose la gênait mais elle ne savait pas (quoi) exactement quoi.

Le cadran de son horloge murale ultra design indiquait qu’il était exactement 3h33, et elle eut du mal à fermer de nouveau les yeux pour s’endormir d’un sommeil de plomb qui mit une heure à finalement arriver. (est-ce que cette précision est utile ? Je n’ai pas lu une incidence précise liée à l’heure affichée ?)
Une fois le sommeil acquis, et pas qu’un peu, (je ne suis pas fan de ces petites interjections…) elle ne se réveilla que quand son cadran (répétition) commença à biper de plus en plus fort (je ne pense pas que ce soit le cadran qui bipe) pour la faire enfin émerger. Elle ouvrit les yeux d’un coup et sentit à nouveau cette gêne indescriptible, puis elle prit une petite télécommande posée sur la table de nuit et appuya sur l’un des boutons qui lui permettait d’éteindre son réveil à distance….Puis (répétition) d’une voix monotone, elle entonna (inapproprié, surtout que tu parles d’une voix monotone) les mots « ouverture volets ». Ces derniers s’ouvrirent lentement, laissant entrer une lueur qui se diffusa peu à peu dans la chambre, venant caresser les formes de la jeune femme, jusqu’à son visage encore crispé et ses yeux mi-clos dignes d’une demoiselle mal réveillée. (la phrase traine en longueur, il manque du rythme)
On était en l’an 2260, et Marie-Ange avait eu la chance d’avoir des parents fortunés qui lui offrirent un appartement en plein centre de la ville de New Toulouse. Tout avait changé depuis les années 2000 qui étaient maintenant lointaines dans les mémoires  (les ou la ?)des citoyens nostalgiques de ces temps-là…( cela fait redondance) Maintenant l’homme avait accompli son rêve le plus cher : avoir des robots. Cependant, la civilisation avait relativement régressée puisqu’à présent les citoyens subissaient le joug constant d’une église omniprésente…Une sorte d’inquisition futuriste qui visait à contrôler les masses, en outre une réelle chasse aux sorcières qui avait été mise en place il y a de cela tellement de temps, qu’à présent tout semblait tout à fait « normal ». (phrase très compliquée !) La population s’était habituée à revenir en arrière dans le temps sans avoir un besoin quelconque de posséder une machine particulièrement compliquée…Les robots eux-mêmes étaient là pour rappeler à leur maître les différentes lois imposées mais également pour les servir bien entendu.

(tout ce passage manque de clarté. Les phrases sont longues, compliquée à comprendre ; tu dévoiles des aspects du passé, du présent sans que l’on puisse s’installer réellement dans l’un ou l’autre ; bref, on apprend des choses sans leur donner corps dans notre esprit)

La jeune femme se leva, frottant à l’arrière de son crâne la petite cicatrice visible qui s’y trouvait et sous laquelle se cachait une petite puce contrôlant certaines pulsions caractéristiques aux humains.  (pourquoi utiliser des participe présents qui ralentissent considérablement l’action ?)

 
 
Cette puce (répétition) visait à limiter les agressions, les meurtres et les viols, et mine de rien (un peu léger) elle avait fait ses preuves, puisqu’étant profondément ancrée dans les chairs, ils étaient peu nombreux à essayer de la retirer. (ceci ne démontre pas son efficacité, mais détermine seulement la difficulté de l’enlever)
Cette puce était en elle-même le symbole de l’inquisition, tout comme les musées de moins en moins fréquentés, les bars et pubs gay friendly qui avaient considérément perdu des adeptes et de toute façon c’était devenu illégal, comme bon nombre d'autres choses. (j’ai du relire la phrase pour faire le rapprochement entre le symbole et les fermetures des bars…. Il manque je pense une transition)

La journée s'annonçait belle, ensoleillée et surtout tranquille...La jeune femme prit le temps de se doucher, de s'habiller tranquillement sans se presser et de se coiffer convenablement avant de prendre son petit déjeuner dans la cuisine dont les murs étaient blancs immaculés et aucune décoration ne venait troubler l'aspect chirurgical de la pièce. Elle n'aimait décidément pas les couleurs vives, et elle les évitait surtout le matin  (en même temps elle ne peut éviter ses murs, donc heureusement ils sont blancs) pendant qu'elle dégustait son café et l'un de ses croissants achetés la veille.
Quelque chose manquait à l'appel pourtant...D'habitude le robot du vieux couple d'à côté commençait à préparer le déjeuner pour ses maîtres, trop âgés comme  ( ?) pour songer eux-mêmes à se faire à manger...(lourd, cuisiner ?) Le bruit des robots de cuisine divers et les odeurs de café et de pâtisseries chaudes n'étaient pas présents ce matin...Tout comme le robot lui-même qui devait sûrement être en train de charger. Ce "manque", laissa un arrière-goût amer dans le déjeuner de la jeune femme...Après tout, les habitudes sont dures à laisser de côté, et elle avait pris le gout (goût) d'écouter, de sentir et d'apprécier ce genre de petits instants de plaisir qui pour une fois n'étaient ni contre nature ni contre la loi surtout.

 
avatar
Kwelly
Talent Confirmé
Talent Confirmé

Féminin Nombre de messages : 386
Localisation : Drome
Votre talent : Écriture
Points : 312
Date d'inscription : 02/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Neo Punk- Commentaires

Message  Ella Avilo le Lun 24 Fév 2014 - 14:32

Hello!

Merci bien pour tes commentaires et ton avis. C'est sur que cela pourra m'aider pour plus tard. Comme je le dis en début de texte en guise de commentaire, j'en suis de toute façon pas satisfaite. Vers la fin j'y suis allée en mode branque puisque je commençais à manquer de temps vis à vis du concours.

L'idée en soit à été d'avantage développée dans l'un de mes forums du même nom que j'avais supprimé et dont on m'a plagié l'histoire... Bref, je m'en suis inspirée pour une nouvelle histoire.

En tout cas je risque de tenter une nouvelle approche de l'univers que j'ai inventé, avec de nouveaux textes et de nouvelles mini histoires. Je pense qu'en développant au fur et à mesure je devrais gagner en assurance et je pourrais rendre le texte plus léger.

Disons que je sors d'une univers RPG, les textes sont court (enfin, relativement courts) et on se base beaucoup sur des faits et des descriptions... Ce qui ne facilite absolument pas la tâche ensuite pour développer des textes plus longs.... En tout cas c'est mon humble avis lol
avatar
Ella Avilo
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Nombre de messages : 61
Votre talent : Écriture
Points : 23
Date d'inscription : 19/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Neo Punk- Commentaires

Message  Kwelly le Lun 24 Fév 2014 - 19:01

Contente d'avoir pu t'aider, ce fut un plaisir  Very Happy
avatar
Kwelly
Talent Confirmé
Talent Confirmé

Féminin Nombre de messages : 386
Localisation : Drome
Votre talent : Écriture
Points : 312
Date d'inscription : 02/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Qu'est-ce qu'un univers RPG ?

Message  Thoutmes le Mar 25 Fév 2014 - 20:37

Qu'est-ce qu'un univers RPG ? MerciElla Avilo a écrit:Hello!

Merci bien pour tes commentaires et ton avis. C'est sur que cela pourra m'aider pour plus tard. Comme je le dis en début de texte en guise de commentaire, j'en suis de toute façon pas satisfaite. Vers la fin j'y suis allée en mode branque puisque je commençais à manquer de temps vis à vis du concours.

L'idée en soit à été d'avantage développée dans l'un de mes forums du même nom que j'avais supprimé et dont on m'a plagié l'histoire... Bref, je m'en suis inspirée pour une nouvelle histoire.

En tout cas je risque de tenter une nouvelle approche de l'univers que j'ai inventé, avec de nouveaux textes et de nouvelles mini histoires. Je pense qu'en développant au fur et à mesure je devrais gagner en assurance et je pourrais rendre le texte plus léger.

Disons que je sors d'une univers RPG, les textes sont court (enfin, relativement courts) et on se base beaucoup sur des faits et des descriptions... Ce qui ne facilite absolument pas la tâche ensuite pour développer des textes plus longs.... En tout cas c'est mon humble avis lol

Qu'est-ce qu'un univers RPG ?   Shocked  pale
Merci...
avatar
Thoutmes
Talent Habitué
Talent Habitué

Masculin Nombre de messages : 207
Age : 70
Localisation : Touraine
Emploi/loisirs : Héhé...
Votre talent : Aucun
Points : 128
Date d'inscription : 07/02/2014

http://cavespainctes.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Neo Punk- Commentaires

Message  Ella Avilo le Mer 26 Fév 2014 - 12:48

Hello!

Alors... Un univers RPG est un univers développé pour un jeu de rôles. Là, actuellement je parlais du support forum (forumactif est le plus utilisé pour créer un forum RPG), mais il en existe aussi sur papier, PC, multijoueur etc...

Les écrits dans ce genre de jeux sont souvent courts, pas trop contraignants etc... Surtout sur les jeux en multijoueur où il faut y aller à coups de phrases plutôt courtes pour décrire des actions ou des pensées, ou la parole.

En gros de chez gros, c'est ça :p
avatar
Ella Avilo
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Nombre de messages : 61
Votre talent : Écriture
Points : 23
Date d'inscription : 19/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Merci pour cette clarification - RPG

Message  Thoutmes le Ven 28 Fév 2014 - 11:06

Je mourrai moins idiot. Comme de plus je ne m'étais jamais posé la question de l'écriture de textes pour les jeux...
Merci
 Very Happy
avatar
Thoutmes
Talent Habitué
Talent Habitué

Masculin Nombre de messages : 207
Age : 70
Localisation : Touraine
Emploi/loisirs : Héhé...
Votre talent : Aucun
Points : 128
Date d'inscription : 07/02/2014

http://cavespainctes.com

Revenir en haut Aller en bas

Neo Punk

Message  pierreguy le Mar 4 Mar 2014 - 21:50

Je me lance avec amusement dans ma première nouvelle sur ce forum au travers de ton histoire.

Que dire à part que j'aime beaucoup l'univers, qui à mes yeux mériterait d'être un peu plus décrit et placé dans un contexte plus explicite. Le quotidien que vivent les gens au travers de cette dictature. La relation avec les robots aurait été intéressante à développer aussi. 

Le milieu de ta nouvelle coule très bien et le plaisir de découvrir cette attaque des rebelles est important.
La seule critique que je donnerais à ce sujet c'est surement l'équilibre de tes parties : 

- Le début est assez lourd et sans doute pas assez aéré.
- Le milieu comme je l'ai dis plus tôt coule très bien et pour ma part fut très agréable à découvrir.
- La fin est le contraire du début, trop court et trop léger en substance, la tram et l'époque évoluent trop rapidement je trouve.

Du coup peut être en simplifiant le début et en développant la fin nous aurions un équilibre idéal au service d'une très bonne idée.

En tous cas félicitation car j'ai pris beaucoup de plaisir à lire cette histoire.


Pierre GUY
avatar
pierreguy
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Masculin Nombre de messages : 13
Age : 29
Localisation : Loire Atlantique
Emploi/loisirs : étudiant
Votre talent : Écriture
Points : 6
Date d'inscription : 03/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Neo Punk- Commentaires

Message  Pacô le Mar 11 Mar 2014 - 0:51

J'ai dépoussiéré un peu mes vieilles façons de faire les bêta-lectures. Et j'ai certainement perdu un peu d'efficacité, mais je vais faire mon nouveau petit rapport avec toi.
(Pas de chance diront certains !)


Le cadran de son horloge murale ultra design
=> "ultra design" n'est ni fixé dans la temporalité ni dans l'esthétisme. En fait, ces qualificatifs sont pour la plupart du temps assez inutile dans la langue imaginaire du roman de fiction, puisqu'ils ne signifient rien... Rien, tant que tu ne les as pas clairement décrits. Ultra design au XVIIIème, c'étaient des gros cadres en bois luisant. Ultra-design dans les années 80, c'étaient les décors de Star Wars. Ultra-design aujourd'hui, c'est un peu le côté "plus blanc que blanc" bien épuré. Ultra-design en 2014, c'est la tendance "flat" développé par Apple pour les nouveaux I-phone. 
En fait, "ultra-design" est fixé à une subjectivité et le risque que prend l'auteur s'il ne définit pas ses concepts, c'est que chaque lecteur se fasse sa sauce... et que tu perdes complètement l'univers de ton histoire, parce qu'il y aura un moment où ce que tu décriras ne sera pas en adéquation avec l'univers que s'était fait le lecteur lui-même.
Et s'il se passe ça dans la tête du lecteur, il va décrocher.


pour s’endormir d’un sommeil de plomb qui mit une heure à finalement arriver.
=> maladroit. "mettre quelque chose" c'est pas bien beau. "Mettre à arriver", ça l'est encore moins. Et si en plus tu ajoutes "à finalement", ça devient assez détestable Razz.


elle entonna les mots « ouverture volets ».
=> Hum, ça ressemble plus à une façon de chanter quand on entonne. Drôle de façon pour souligner une commande vocale ; sauf si le but recherché est qu'il faut chanter pour actionner les appareils de cette époque.


Ces derniers s’ouvrirent lentement, laissant entrer une lueur qui se diffusa peu à peu dans la chambre, venant caresser les formes de la jeune femme, jusqu’à son visage encore crispé et ses yeux mi-clos dignes d’une demoiselle mal réveillée.
=> phrase un peu lourde, de par l'accumulation de participes présents. Le participe présent est un fléau dans la langue du roman. Il parasite la phrase et bousille toute l'action.
Le lecteur le perçoit en général comme une lenteur ou une lourdeur. Petit conseil : il vaut mieux les éradiquer et en user le moins possible.


 Cette puce était en elle-même le symbole de l’inquisition, tout comme les musées de moins en moins fréquentés, les bars et pubs gay friendly qui avaient considérément perdu des adeptes et de toute façon c’était devenu illégal, comme bon nombre d'autres choses.
=> maladroit : la phrase part sur deux idées différentes. Et j'ai remarqué que ça t'arrive souvent ! Le problème est simple : plus tu pars sur des idées différentes, plus tu perds de l'information captée par ton lecteur. Je te conseille de couper en deux cette phrase.


dont les murs étaient blancs immaculés 
=> en théorie, "blanc immaculé" revêt d'une certaine façon la fonction d'une couleur composée. Et une couleur composée est invariable : pas de "s", ni à blanc ni à immaculé.


Le robot qui se trouvait chez eux était censé prévenir automatiquement une ambulance en cas de malaise des propriétaires, mais et si il avait eu lui-même un dysfonctionnement? 
=> idem : la phrase est construite sur deux idées différentes : lourdeur de la syntaxe, voire incohérence.


Finalement elle s'était inquiété pour rien à priori. 
=> formule latine, pas d'accent sur "a priori"


Ses grandes jambes fines et son corps fin également semblaient attiraient le regard des passants, même si elle avait caché ses formes sous son long manteau noir, et que son visage était à moitié enfoui sous une écharpe en soie beige.
=> "attirer", même si j'aurais éviter une construction "sembler + verbe". Enlever "sembler", et indiquer directement le verbe donne souvent plus de vigueur à une phrase, et évite de tourner autour du pot avec un simple "sembler".


Chaque station était accompagnée d'une voix métallique dégagée par des hauts parleurs,
=> "diffusée" plutôt que "dégagée"


La jeune femme se leva d’un bond et sorti du métro
=> "sortit"


Elle avait des formes sans être pourtant obèse,
=> il y a quand même un écart entre avoir des formes et être obèse. Drôle réflexion de la narratrice qui peut faire sourire ^^


 voir peut être même au degré personnel.
=> voire


Enfin, l’un des membres du personnel eu la présence d’esprit d’allumer la radio incorporée à son propre robot. 
=> eut


Toulouse est attaquée par des terroristes armés.
=> ce n'est pas "New Toulouse" plutôt ?


qui signala à Marie-Ange que quelque chose d’approchait.
=> "approchait"


elle aperçu un homme brun, plutôt jeune et d’une beauté mystérieuse. 
=> "aperçut"


Elle eu un sourire tendre qui la rendait encore plus rayonnante en prononçant ce simple mot, pourtant décisif.
=> "eut"

Je tiens à préciser que je n'ai pas tout relevé... Certaines erreurs persistent et j'avoue avoir eu un peu de mauvaise volonté à tout souligner. Ma vivacité d'antan n'est pas encore revenue sur Idey.
J'entends par là que plusieurs "A" majuscule ont leur accent absent, quelques accords sont assez maltraités sur diverses conjugaisons et des mots de vocabulaire un peu trop génériques mériteraient d'être un tantinet revus et remplacés par des termes beaucoup plus pertinents.

Mais pour en revenir à l'analyse générale, mon commentaire (très long) qui va suivre pourrait se résumer en deux lignes : tu as une très bonne idée de fond, tu as un contexte anticipatif qui semble convenir à une exploitation judicieuse d'un sujet maîtrisé ; mais la forme ne correspond pas au ton général (il est beaucoup trop "cool" pour ce genre de récit) et le contexte souffre de pas mal d'incohérences.
Et comme je suis un garçon tatillon, qui a du temps à perdre et qui en a marre de son mémoire de fin de master, je vais prendre le temps de détailler !

Sur la forme :
La forme a deux soucis : d'une part, tu abuses de participes présents et d'adverbes, d'autres part, le registre de langue n'est pas adapté à une situation sérieuse.
J'ai déjà exprimé ma vision des choses à propos des participes présents : ils ont le fâcheux inconvénient de rendre un texte lourd, répétitif, rébarbatif et ennuyeux. La raison est simple : user d'un participe présent, c'est vouloir tout mettre les légumes en même temps dans la casserole, sans qu'ils aient tous la même cuisson. Ils parasitent les différentes actions et rendent la lecture laborieuse, puisqu'ils court-circuitent chaque information.
L'exemple tout con :
"Je me douche en chantant" n'a pas la même portée que "je me douche et je chante".
La première implique une combinaison des deux en même temps, la seconde formule implique une certaine découpe de temporalité entre les deux actions.
Sur le long terme (sur un très long texte), ça devient difficile pour le cerveau diverti du lecteur d'assumer les deux compréhensions.
L'adverbe en -ement a quant à lui la particularité d'être moche. La sonorité n'est pas agréable à l'oreille, et surtout, il facilite la langue dans son "parler". Dire "rapidement", c'est la façon fainéante de dire qu'on se déplace à une allure moins conventionnelle. Or, un "rapidement" n'a aucune référence, n'a aucune description et ne sert à rien dans un roman (fictif, voué à l'imaginaire).
Un adverbe n'a d'utilité que pour les manuels de bricolage, les tutoriels, les cours magistraux ou les livres de cuisine.

Ensuite, ton autre gros problème... c'est l'organisation. Ta narration, elle part de tous les côtés. Et impossible de s'y retrouver.
Je t'en ai fait part un peu plus haut, mais tu as la manie de tout dire en une seule phrase. Comme ici :

Marie-Ange se leva pendant la nuit, comme mue par une peur soudaine de la solitude, alors qu’elle vivait seule depuis déjà plusieurs années et ne recevait que de courtes visites soporifiques de la part de ses parents et de quelques amis…
Pense à couper tes phrases. Je ne prône pas la phrase courte (loin de là !) mais je prône la phrase mono-sémiologique.
Il ne faut qu'elle n'ait qu'un seul et unique sens. Sinon, tu perds ton lecteur - et tu m'as perdu un peu moi-même. Et forcément, même si j'exagère un peu le trait, tu manques un peu de clarté dans l'expression ; et on a plus de mal à te suivre.

Dernier point soulevé, le ton.
C'est ce qui m'a le plus choqué : le ton est parfois à la limite de "la bonne copine", et parfois il est plutôt mélo-dramatique comme si on se retrouvait dans un film d'auteur français primé à Cannes.
C'est perturbant. Deux exemples :

Même si elle avait déjà déjeuné, Marie-Ange était une de ces filles qui pour se réveiller totalement et ne plus avoir l’impression de planer, avait besoin d’au moins 5 bons cafés dans la journée. C’était évidemment bien pire quand elle devait se coltiner des horaires de nuit.



C’était peut-être le ciel grisâtre qui commençait à déverser ses larmes sur l’hôpital et les environs ou peut-être un instinct animal, qui signala à Marie-Ange que quelque chose d’approchait.


La première est un peu "olé olé", la seconde semble vouloir verser dans une agonie romantisée à la Chataubriand.
De deux choses l'une : il faut choisir.
Pour ma part, j'opterais plus pour un ton un poil plus sérieux, conventionnel et solennel. Tu parles quand même d'une histoire d'attaque de terroristes, pas des confidences à la Sex and the City. Mais ça doit rester ton choix. Wink

Dans l'ensemble, c'est une forme qui souffre de plusieurs maladresses assez répandues dans les premiers jets - cet extrait ressemble à un premier jet, est-ce le cas ? Il comporte aussi beaucoup trop de "..." qui agacent (ou peut-être n'est ce que moi) mais j'ai l'impression qu'ils sont la plupart du temps pas très utiles et qui font penser à l'instant où le narrateur reprend son souffle.

Voilà voilà. Je ne suis pas méchant, et je me contente bien de critiquer et de juger le texte, pas l'auteur.

Sur le fond :
Comme dit précédemment, l'idée est intéressante, le contexte séduit et la mise en situation est ma foi assez prenante.
Cependant... je n'ai pas accroché à l'histoire. 
Pour plusieurs raisons :

  • des incohérences
  • des clichés trop voyants
  • un contexte pas assez exploité
  • une fin qui se termine en "happy end" un peu trop niais à mon goût


Bon, commençons par le début...
Le contexte du récit est amené comme ça : 

Maintenant l’homme avait accompli son rêve le plus cher : avoir des robots. Cependant, la civilisation avait relativement régressée puisqu’à présent les citoyens subissaient le joug constant d’une église omniprésente…
L'idée est chouette... mais tu trouves pas que c'est dit de façon un peu brutale ? Très très très (trop) rapidement. Sans prendre de gants, sans nous préparer un petit peu à découvrir ce monde, sans nous donner séduire en quelque sorte.
Là, en toute honnêteté, j'ai pris l'information en "argent comptant", mais je n'ai rien ressenti. Cool, un monde moderne sous l'Inquisition. J'ai pas cherché à me l'imaginer, je n'ai pas ressenti d'atmosphère particulière... et ça m'a fait ni chaud ni froid.
Pour moi, il faut amener un univers et non une idée. Ou plutôt, l'idée s'insère dans l'univers que tu crées. Je pars du principe que toutes les idées ont été écrites, mais pas toutes de la même façon. Les mondes catastrophes religieux et hyper-modernes, tu n'es pas la première à parler : tu dois te démarquer dans ta façon de le contextualiser.
Or, ici, c'est un peu pauvre et un peu... sans saveur. Aussi intéressant qu'une brève dans un journal.

J'ai d'ailleurs regretté que tu n'en dises pas un peu plus sur l'Inquisition : des exemples, des actions, des acteurs, des pratiques, des coutumes... Bref, des choses qui nous mettent en situation, qui intègrent le lecteur et qui nous fassent "vivre" ton histoire.
L'autre bémol dans ce monde, c'est la cohabitation "robot-religion", et je ne vois pas comment une organisation monastique peut cautionner une intelligence artificielle non divine.
Idem pour les puces, qui ont un principe intéressant... mais qui ne servent à rien au final. Si au moins, l'Inquisition avait pu guider un peu les esprits avec, elle aurait pu mater la rébellion... ou du moins empêcher Marie-Ange de pouvoir suivre la rébellion. Je m'attendais à quelques chose dans ce style là, sinon... à quoi ça sert de nous avoir présenter les supers fonctionnalités d'une puce ?

En termes d'incohérences, il y en a une qui m'a sauté aux yeux : à quoi ça sert de prendre un métro pour aller au boulot, si c'est pour rejoindre une copine qui t'emmène ensuite en 205 ? Et surtout, il n'y a pas de station proche d'un hôpital ? (pas très futés les urbanistes sur ce coup là !)

Enfin, dans le genre des clichés trop voyants :

Elle aimait son travail et son but n’était pas de choisir qui elle allait soigner selon ses préceptes de vie ou ses principes, ce n’était pas en accord avec le serment d’Hippocrate ni avec ce qui comptait vraiment pour elle. Un tueur méritait-il plus de soins qu’un avocat ? Je vous laisse en juger.
Une réflexion assez "bonne morale", qui aurait très bien pu être placée dans la bouche de George Clooney à l'époque d'Urgences... mais quel intérêt ? Et surtout, cette soudaine interpellation du lecteur sur son sens éthique ? C'est quoi le rapport avec l'histoire ?
Là tu risques surtout de complètement dériver du sujet et de nous déconcentrer... et ça n'a aucun intérêt pour le reste de l'histoire, non ?

Enfin bon, je ne vais pas enfoncer le clou sur mes exemples, mais je pense que cette nouvelle mériterait d'être étoffée, rien que pour contextualiser ton univers et le rendre plus... vivant. Et cohérent.
Dans l'ensemble, j'ai trouvé la narration assez superficielle, avec de bonnes idées pas exploitées, une profusion "d'à côtés" pas toujours très bien placés et en lien avec le récit... et du coup, un petit manque de profondeur.

Comme pour la forme, cet avis reste le mien.
Je suis réputé pour être un parfait connard dans mes critiques, histoire de soulever tous les points qui ne vont pas selon moi. Libre à toi ensuite d'en tenir compte, de les justifier ou de les ignorer.

En espérant que ça ne te fasse pas perdre le sourire pour autant, bonne soirée à toi !

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 26
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Neo Punk- Commentaires

Message  Ella Avilo le Mar 18 Mar 2014 - 21:45

Passage rapide pour vous dire:

J'avais pas vu les réponses!!! Et je m'en excuse!

N'ayant pas beaucoup de temps dans l'immédiat pour les lire, je repasserais demain plus tranquillement pour répondre à vos divers commentaires ^^

Merci de votre patience et d'être passés également! :p
avatar
Ella Avilo
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Nombre de messages : 61
Votre talent : Écriture
Points : 23
Date d'inscription : 19/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Je suis impressionné par Paco !

Message  Thoutmes le Jeu 20 Mar 2014 - 17:53

Ses corrections sont nombreuses et leur présentation bien structurée.
Du beau boulot, quelle patience !
Du coup je vais sûrement mettre quelque chose à béta-tester !
 Very Happy
avatar
Thoutmes
Talent Habitué
Talent Habitué

Masculin Nombre de messages : 207
Age : 70
Localisation : Touraine
Emploi/loisirs : Héhé...
Votre talent : Aucun
Points : 128
Date d'inscription : 07/02/2014

http://cavespainctes.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Neo Punk- Commentaires

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum