Une démocratie version 2.0 ?

Aller en bas

Une démocratie version 2.0 ?

Message  pierreguy le Lun 3 Mar 2014 - 17:24

Dans l'ombre se discute parfois une nouvelle vision du système politique que nous connaissons actuellement. Les critiques envers nos politiciens sont de plus en plus nombreuses, la confiance se fait de plus en plus rare si bien que la démocratie représentative commence à perdre de sa superbe.

Une idée tirée de la démocratie athénienne se partage petit à petit. Elle part du principe que la plupart de nos politiciens dirigent le pays dans la corruption et l'irresponsabilité et qu'il est ainsi du devoir du peuple de gouverner le pays, par le biais du tirage au sort.



  • Le constat :


En France, l’abbé Sieyès (député du tiers-état ayant rédigé le serment du Jeu de paume et participé à la rédaction de la constitution après la Révolution) le reconnaissait lui-même dans un discours du 7 septembre 1789 : « Les citoyens qui se nomment des représentants renoncent et doivent renoncer à faire eux-mêmes la loi ; ils n’ont pas de volonté particulière à imposer. S’ils dictaient des volontés, la France ne serait plus cet État représentatif ; ce serait un État démocratique. Le peuple, je le répète, dans un pays qui n’est pas une démocratie (et la France ne saurait l’être), le peuple ne peut parler, ne peut agir que par ses représentants. » 
source : http://lavraiedemocratie.fr/7-i-a-notre-impuissance-politique.html

Ainsi cet argument enterre notre beau rêve de démocratie et résume assez bien la pensée de ce courant pro-citoyen.



  • La solution :

[size][color][font]


la solution proposée serait d'effectuer un tirage au sort afin d'établir une assemblée faite uniquement de citoyens afin de réécrire une constitution. Cette assemblée et ses propositions pourront être commentées directement par les citoyens  ( via internet par exemple ) .
Cette méthode garantirait une honnêteté et un désintéressement des personnes élues selon la source. 

"...du fait de la diversité des membres de l’assemblée, ils ne pourront logiquement se mettre d’accord que sur ce qui préserve l’intérêt général car aucun intérêt particulier ne leur sera commun. 
Le tirage au sort favorise ainsi l’incorruptibilité de l’assemblée."
Les exemples mis en avant par les défenseurs de cette cause est la démocratie Athénienne, qui fut, pour son époque, une avancée extraordinaire.
[/font][/color][/size]


  • Problèmes :


Premièrement je commencerai avec une critique de LA référence de cet argumentaire, la démocratie athénienne.
Le terme démocratie signifie le pouvoir au peuple. A Athènes, le peuple représente seulement les citoyens qui sont environ 40 000, soit à peu près 10 % de la population de la cité.
Les 90 % restant subissent donc les décisions de l'Ecclésia : Les femmes, les métèques ( étrangers vivant à Athènes ) et les esclaves.

En théorie, tous les citoyens sont égaux devant la loi et ont accès aux fonctions publiques. En réalité, il reste des différences.


On remarque que les citoyens les plus pauvres participent peu à la vie publique. Faute de moyens, ils ne peuvent délaisser leur travail pour venir à l'Ecclésia. L'indemnité accordée est considérée comme insuffisante. Les plus pauvres sont souvent les moins instruits et ne sont pas tous capables de prendre la parole et de s'exprimer devant l'Ecclésia.

Par conséquentce sont les citoyens les plus riches et les plus instruits qui participent le plus à la vie politique. Ils ont une influence qui leur permet de rester au pouvoir. On peut citer le cas de Périclès qui est le principal homme politique athénien de cette époque. Grâce à ses compétences et ses relations, il est élu stratège quatorze ans de suite.


Voila des limites qui sont intemporelles. L'argent, la culture générale et la stratégie.
Le besoin de domination de l'homme ressort tout au long de l'histoire.


Deuxièmement, revenons à notre époque. Internet est un outils formidable mais loin d'être parfait. De plus laisser la possibilité à 66 000 000 de personnes de réagir directement sur internet est absolument impossible à gérer techniquement. Une assemblée aussi nombreuse soit-elle ne pourra pas étudier autant d'avis ou de requêtes. La profusion de revendications et de désirs fera irrémédiablement plier le pays, même si les grandes questions seront abordées avec efficacité.

Ensuite, pour les décisions urgentes, nous en revenons au même point qu'aujourd'hui. Donner à un petit groupe le pouvoir d'agir immédiatement à la différence qu'ici, aucune compétence particulière ne sera présente  au seing de ce groupe restreint puisque ce dernier serait tiré au sort.

Enfin, si une majorité de personnes ne se sentant pas impliquée était tirée au sort, le groupe serait restreint dangereusement, ne pouvant exercer avec efficacité son devoir. De même si une majorité de personnes mal intentionnées prenait les rennes, même pour une courte période, les décisions prises pourraient être catastrophiques.



  • Conclusion :


[color][font]


Même si l'idée de reprendre un peu de pouvoir face à nos politicien le plus souvent intéressés et carriéristes, cette idée, bien qu'applicable, pose énormément de problématiques qui ne peuvent être résolues aujourd'hui.

Cependant est-elle mauvaise pour autant ? N'existe-il pas un juste milieu qui permettrait d'optimiser ce que nous vivons actuellement grâce notamment à ce courant de pensée ? Ceci sera surement le sujet d'un prochain article.



Pierre GUY[/font][/color]
avatar
pierreguy
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Masculin Nombre de messages : 13
Age : 29
Localisation : Loire Atlantique
Emploi/loisirs : étudiant
Votre talent : Écriture
Points : 6
Date d'inscription : 03/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une démocratie version 2.0 ?

Message  MémoireDuTemps le Lun 3 Mar 2014 - 17:57

cheers  pierreguy,
Il serait souhaitable que tu te présentes (en disant ce que tu écris, par exemple) et signes le texte sacré, car personne ne te connait encore ici.

Pour t'aider, voici un petit mode d'emploi

Bienvenue sur ce forum,
N’oublie pas de signer le Texte-sacré et de te présenter ici : Présentation ... 
Si tu as envie d’en dire plus sur toi auteur , lecteur ou de montrer ta photo...

Pour lire les extraits de romans et les commenter.
Ici  pour lire une nouvelle, un essai ou des extraits d’une petite novella et  pour les commenter c'est ici

Pour poster des extraits de ton roman tu crées un fil roman et un fil commentaires.
Ici pour créer un fil nouvelle, essai ou des extraits d’une petite novella et tu crées ici ton fil commentaires.

Pour les poèmes, les commentaires suivent sur le même fil le texte de départ, tu crées un nouveau fil ou lit à l'endroit des poètes.

Idem pour les textes divers (théâtre, réflexions, hommages ou articles) et les brouillons .

Et la nouveauté 2014 le coin des auteurs

Spoiler:
Ne pas oublier qu'ici nous nous sommes inscrits pour améliorer nos écrits dans l'échange mutuel de nos mots. Nous demandons donc d'éviter :
- les "j'aime" sans aucun commentaire (nous ne sommes pas sur Facebook) ;
- les "je n'aime pas..." sans justification argumentée ;
- les commentaires ou réponses agressives à propos d'un texte ;
- des remarques sur l'auteur ou le lecteur, nous ne parlons que de mots, vers ou phrases ;
- de poster plusieurs textes sans avoir donné en échange quelques avis sur les écrits d'autres membres ;
- le lecteur doit respecter l'auteur, ne pas se mettre à sa place, de même l'auteur se doit de répondre aux commentaires de son texte.

__________________________________
Parce que moi je rêve, moi je ne le suis pas. ("Léolo" - Jean-Claude Lauzon)
avatar
MémoireDuTemps
Admin

Féminin Nombre de messages : 1517
Age : 47
Localisation : À l'est, là où les lérots vont boire
Emploi/loisirs : lérotte numérique
Votre talent : Écriture
Points : 867
Date d'inscription : 12/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une démocratie version 2.0 ?

Message  MémoireDuTemps le Mer 5 Mar 2014 - 9:25

Spoiler:
pierreguy
Une démocratie version 2.0 ?
Dans l'ombre se discute parfois une nouvelle vision du système politique que nous connaissons actuellement. Les critiques envers nos politiciens sont de plus en plus nombreuses, la confiance se fait de plus en plus rare si bien que la démocratie représentative commence à perdre de sa superbe.

Une idée tirée de la démocratie athénienne se partage petit à petit. Elle part du principe que la plupart de nos politiciens dirigent le pays dans la corruption et l'irresponsabilité et qu'il est ainsi du devoir du peuple de gouverner le pays, par le biais du tirage au sort.



  • Le constat :


En France, l’abbé Sieyès (député du tiers-état ayant rédigé le serment du Jeu de paume et participé à la rédaction de la constitution après la Révolution) le reconnaissait lui-même dans un discours du 7 septembre 1789 : [« Les citoyens qui se nomment des représentants renoncent et doivent renoncer à faire eux-mêmes la loi ; ils n’ont pas de volonté particulière à imposer. S’ils dictaient des volontés, la France ne serait plus cet État représentatif ; ce serait un État démocratique. Le peuple, je le répète, dans un pays qui n’est pas une démocratie (et la France ne saurait l’être), le peuple ne peut parler, ne peut agir que par ses représentants. » 
source : http://lavraiedemocratie.fr/7-i-a-notre-impuissance-politique.html

Ainsi cet argument enterre notre beau rêve de démocratie et résume assez bien la pensée de ce courant pro-citoyen.



  • La solution :



la solution proposée serait d'effectuer un tirage au sort afin d'établir une assemblée faite uniquement de citoyens afin de réécrire une constitution. Cette assemblée et ses propositions pourront être commentées directement par les citoyens  ( via internet par exemple ) . espaces à supprimer après ( avant et après )
Cette méthode garantirait une honnêteté et un désintéressement des personnes élues selon la source. 

"...du fait de la diversité des membres de l’assemblée, ils ne pourront logiquement se mettre d’accord que sur ce qui préserve l’intérêt général car aucun intérêt particulier ne leur sera commun. Le tirage au sort favorise ainsi l’incorruptibilité de l’assemblée."
Les exemples mis en avant par les défenseurs de cette cause est la démocratie Athénienne, qui fut, pour son époque, une avancée extraordinaire.


  • Problèmes :



Premièrement virgule je commencerai avec une critique de LA référence de cet argumentaire, la démocratie athénienne.
Le terme démocratie signifie le pouvoir au peuple. A À les majuscules accentuées sont facultatives pour un article mais si tu écris un texte littéraire, il faut les utiliser Athènes, le peuple représente seulement les citoyens qui sont environ 40 000 les nombres en chiffres sont préférables sous certaines conditions pour un article ou autre, mais si tu écris un texte littéraire, il faut les écrire en lettres la plupart du temps, soit à peu près 10 % de la population de la cité.
Les 90 % restant subissent donc les décisions de l'Ecclésia : Les pas de majuscule après : si sur la même ligne sauf si... femmes, les métèques ( étrangers vivant à Athènes ) et les esclaves.

En théorie, tous les citoyens sont égaux devant la loi et ont accès aux fonctions publiques. En réalité, il reste des différences.

On remarque que les citoyens les plus pauvres participent peu à la vie publique. Faute de moyens, ils ne peuvent délaisser leur travail pour venir à l'Ecclésia. L'indemnité accordée est considérée comme insuffisante. Les plus pauvres sont souvent les moins instruits et ne sont pas tous capables de prendre la parole et de s'exprimer devant l'Ecclésia.

Par conséquentce sont les citoyens les plus riches et les plus instruits une remarque : dans notre monde actuel, associer niveau de vie et instruction est contestable (de moins en moins quand même) mais à Athènes oui si je me souviens bien qui participent le plus à la vie politique. Ils ont une influence qui leur permet de rester au pouvoir. On peut citer le cas de Périclès qui est le principal homme politique athénien de cette époque. Grâce à ses compétences et ses relations, il est élu stratège quatorze ans de suite.


Voila des limites qui sont intemporelles. L'argent, la culture générale et la stratégie.
Le besoin de domination de l'homme ressort tout au long de l'histoire.


Deuxièmement, revenons à notre époque. Internet est un outils formidable mais loin d'être parfait. De plus laisser la possibilité à 66 000 000 ici, même dans un texte comme le tien sans prétention littéraire l'écriture des nombres en lettres peut être souhaitable pour une meilleure lecture comme ici de personnes de réagir directement sur internet est absolument impossible à gérer techniquement. Une assemblée aussi nombreuse soit-elle ne pourra pas étudier autant d'avis ou de requêtes. La profusion de revendications et de désirs fera irrémédiablement plier le pays, même si les grandes questions seront abordées avec efficacité. ici, même dans un texte comme le tien sans prétention littéraire l'abus d'adverbes en « ment » n'est pas conseillée (3 dans ce paragraphe)

Ensuite, pour les décisions urgentes, nous en revenons au même point qu'aujourd'hui. Donner à un petit groupe le pouvoir d'agir immédiatement à la différence qu'ici, aucune compétence particulière ne sera présente  au seing de ce groupe restreint puisque ce dernier serait tiré au sort.

Enfin, si une majorité de personnes ne se sentant pas impliquée était tirée au sort, le groupe serait restreint dangereusement, ne pouvant exercer avec efficacité son devoir. De même si une majorité de personnes mal intentionnées prenait les rennes, même pour une courte période, les décisions prises pourraient être catastrophiques.




  • Conclusion :



Même si l'idée de reprendre un peu de pouvoir face à nos politicien le plus souvent intéressés et carriéristes, cette idée, bien qu'applicable, pose énormément de problématiques qui ne peuvent être résolues aujourd'hui.

Cependant est-elle mauvaise pour autant ? N'existe-il pas un juste milieu qui permettrait d'optimiser ce que nous vivons actuellement grâce notamment à ce courant de pensée ? Ceci sera surement le sujet d'un prochain article.



Pierre GUY


Je ne me suis intéressée qu'à l'orthographe et à la typographie, donc ni au style ni aux répétitions, L'article est clair, la pensée est cohérente, mais bien sûr je ne donne pas d'avis sur ce texte polémique.

__________________________________
Parce que moi je rêve, moi je ne le suis pas. ("Léolo" - Jean-Claude Lauzon)
avatar
MémoireDuTemps
Admin

Féminin Nombre de messages : 1517
Age : 47
Localisation : À l'est, là où les lérots vont boire
Emploi/loisirs : lérotte numérique
Votre talent : Écriture
Points : 867
Date d'inscription : 12/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une démocratie version 2.0 ?

Message  pierreguy le Mer 5 Mar 2014 - 9:49

Oui il est certains que ce genre de thème prête à polémiquer, le pouvoir ( quelque soit sa forme ) à toujours fait bouillir les gens.

En tout cas merci d'avoir vérifié la qualité au niveau de la forme ( il m'arrive souvent de faire des fautes d'inattention lorsque je suis pris dans la spirale de la création  Smile  ) .
avatar
pierreguy
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Masculin Nombre de messages : 13
Age : 29
Localisation : Loire Atlantique
Emploi/loisirs : étudiant
Votre talent : Écriture
Points : 6
Date d'inscription : 03/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une démocratie version 2.0 ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum