Traquée

Aller en bas

Traquée Empty Traquée

Message  momo le Jeu 15 Avr 2010 - 17:28

Pour lire l'histoire cliquez ici
momo
momo
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Féminin Nombre de messages : 45
Age : 27
Localisation : Sud-Ouest
Emploi/loisirs : lycéenne
Votre talent : Écriture
Points : 65
Date d'inscription : 05/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Traquée Empty Re: Traquée

Message  Pacô le Jeu 15 Avr 2010 - 21:18

Alors une très grosse correction, je m'explique ensuite dans le commentaire. Toutefois n'en poste pas si long ; là il y a beaucoup de corrections à effectuer et je ne suis pas sûr que beaucoup de lecteurs auront le courage de faire le travail que je viens d'effectuer présentement. N'hésite pas à séparer ton texte en plusieurs messages Wink.

Tout se passait bien avant, nous vivions heureux, Thomas et moi, mais tout ce bonheur réduit en miettes à cause de LUI.
=> répétition de "tout" dans la même phrase : maladroit
=> suggestion : tu peux supprimer le second "tout", il est un peu inutile
=> seconde chose : parler de deux "lui" différents n'est à mon sens pas du tout judicieux puisque très vite confus. Parle directement de Thomas, pour le premier "lui".

Avant qu’il n’entre dans ma vie, quoique « entrer » n’était pas le mot le plus approprié
=> deux fois que tu parles de "mot approprié". Pour le coup, ce serait toi qui n'as pas de vocabulaire approprié Wink.
=> toute la proposition entre virgules qui commence par "quoique", je la mettrais plutôt entre tirets voire entre parenthèses parce que ça bloque complètement la phrase.

je courrais à en perdre haleine
=> courais (avec deux r, c'est le conditionnel)

Oui, "traquait", il me voulait mais ne m'aura pas.
=> maladroit ici : "mais ne m'aura pas" fait un peu incohérent avec la traque, puisque dans la même phrase, rien ne justifie ce futur aussi assuré.
=> suggestion : "Oui, "traquait", il me voulait. Il ne m'aura pas." Là, en changeant de phrase (ou en mettant un point virgule à la rigueur), tu passes dans un contexte psychologique (du moins, tu changes du contexte de la phrase qui a le terme traquer") et là, c'est une conviction que se fixe ta protagoniste Wink

il m'avait tout pris : ma vie, mon amour
=> tu te répètes, c'est rébarbatif et ennuyeux...

je ne lui répondais pas, c'était hors de question.
=> en même temps, ça paraît logique... \o/

l'après midi touchait pour laisser place à la nuit.
=> touchait à sa fin ?
=> une image poétique : "l'après midi ployait sous le sombre velour de la nuit." (et c'est de la totale impro ^_^)

Il me fallait un endroit sur où m’abriter
=> à quoi sert le "sur" ?

J’avais faim, soif et tombais de fatigue, il me fallait du repos.
=> pense à user de point virgule. Notamment à la place de la seconde virgule, ici.

c’était une forêt, pleine de pins, j’entendais les oiseaux chanter et un autre bruit « clap, clap… ».
=> idem. Tes phrases sont incorrects ou trop fragilement appuyées par une ponctuation adaptée.

Je me concentrais sur celui-ci et après deux minutes de réflexion,
=> vive la précision... Laughing
=> sincèrement, c'est un peu ridicule de préciser et je pense que tu as tout à gagner de ne pas le faire Wink

Je bus dans la rivière jusqu'à en perdre mon soûl
=> oulah, tu mélanges des expressions. Déjà, "soûl" est un adjectif, il n'a donc pas d'article possessif, sauf dans une expression particulière "boire jusqu'à son soûl". Mais pas d'adjectif

Je la franchis
=> tu regardes ou lis trop Tintin. Mais pour de vrai, c'est pas aussi simple de traverser une chute hein...

où je pouvais me reposer, les bruits de la chute me camoufleraient.
=> point virgule plutôt que la virgule

ne portant au final que mes sous-vêtements pour éviter de tomber malade.
=> dans le sens de ta phrase, ce sont tes sous-vêtement qui vont t'éviter de tomber malade...

Je m'occuperais de ma robe demain, pour l'heure, je préférais me reposer pour ensuite reprendre le chemin de la ville, je m'endormis, épuisée.
=> aïe. Là, il y a un réel souci de ponctuation !

Je pris ma robe et ressortit de la chute,
=> ressortis
=> très mal dit

Je l’étendis sur l’herbe face au soleil bien haut dans le ciel et cueillie des mûres que je mangeais jusqu’à satiété.
=> euh attends... tu viens de dire que LUI était rentré pour la nuit. Et tu parles d'un soleil bien haut dans le ciel. Problème ?
=> cueillis

Mais bien vite, je m’évanouis en attendant que la mort me prenne…
=> prendre est un verbe trop bateau. "me saisisse" au moins...

J’ouvrais les yeux, espérant être au paradis, mais à la place
=> pas très possible cette situation. Généralement, quand tu t'évanouis, tu te souviens plus de ce qu'il t'est arrivé dans les dernières minutes avant ton évanouissement, ou plutôt très mal, car la mémoire a eu un très court laps de temps pour enregistrer
=> et le temps adapté serait plus le passé simple "j'ouvris"

J’aurais rejoins Thomas et serais libre à l’heure qu’il est.
=> rejoint
=> bah si c'est un tortionnaire, elle l'a sa réponse au "pourquoi il ne m'a pas laissé mourir". Donc un peu idiote comme interrogation...

je pris conscience
=> reprendre connaissance/prendre conscience : tu ne sens pas que ça fait très rébarbatif et que c'est à éviter ? Du moins, c'est mon conseil. Wink

Je me mis à chercher ma robe qui se trouvait à quelques mètres de moi, je courus la prendre et la mis.
=> plein de répétitions là.
=> incohérence sur beaucoup d'aspect : on se demande ce qu'il fout LUI pour qu'elle ait le temps de faire tout ça. S'il ne fait rien, remarque et précise le.

Vous deviez vous demander : pourquoi faisait-elle ça alors qu’il l’avait déjà vu avant.
=> comment ça avant ? Ah non, on est pas au courant nous, pauvre lecteur. Je viens de relire le début en plus.

Bah à vrai dire
=> à proscrire ça dans une narration que tu veux "sérieuse".

avec ses cheveux en bataille magnifiquement coiffé et son visage et son corps si parfait
=> oulah... explique moi la logique ? Cheveux en bataile c'est l'exact opposé du "coiffé".
=> enlève le premier "et".

et mes raisons qui me poussaientà le fuir et m’empêchait de le voir comme il le souhaitait.
=> "et les raisons" sinon tu as deux possessifs côte à côte et c'est incorrect (ça s'entend à l'oreille de toute manière)
=> pareil, enlève un "et".

la ville la plus proche étant à quarante kilomètres par la route et séparés par une forêt.
=> séparée (c'est la ville qui est séparée)

A notre arrivée, j’avais été émerveillé par ce coté nature, qui me plaisait tant, m’éloigné de la ville me faisait un bien fou.
=> accent sur le A majuscule
=> émerveillée
=> m'éloigner

Au début, je ne m’en occupais pas, mais après dix minutes avec le poids de ce regard,
=> beuh... en terme de dix minutes, c'est pas très long. Je dirais plus une heure. Ce serait plus crédible quoi.

Arrivé là-bas, je m’expliquais avec lui
=> Arrivée

que cela devait être une blague.
=> une plaisanterie, plutôt qu'une "blague"

Ainsi, nous laissâmes tomber
=> magnifique lol. Bon l'expression "laisser tomber" est pas top, mais au passé simple, elle est carrément ridicule ^^

Les jours se suivirent et devenait de plus en plus étouffant
=> devenaient

Cela s’empira au fil du temps, si bien qu’au bout de deux jours
=> tu parles de jours qui se succèdent, mais en fait, il y en a eu que deux... ça fait un peu con non ? ^^

je sentais toujours que l’on m’observait mais n’y fis pas attention.
=> si elle le sent, c'est bien qu'elle y fait attention si...

Nous partions demain matin, j’avais bien l’intention d’en profiter, ma peur, fermé à double clé derrière une porte barricadé.
=> syntaxe tout à fait incorrecte ici. Sépare la en deux phrases distinctes, ce sera beaucoup plus simple.
=> fermée (je suppose que c'est la peur qui est fermée, même si c'est pas facile à comprendre à cause de cette syntaxe négligée)
=> et on dit "fermer à double tours" et non "à double clefs" ^^.

Je m’attelais aux dernières préparatives avant notre départ,
=> aux derniers préparatifs

Je m’attelais aux dernières préparatives avant notre départ, bientôt, cette histoire sera derrière nous et nous pourrions passer à autre chose.
=> incorrect
=> suggestion : "Je m’attelais aux dernières préparatives avant notre départ et bientôt cette histoire serait derrière nous et nous pourrions passer à autre chose."

Il me laissa faire mes emplettes, après m’être racheté des vêtements
=> qui ça il ?
=> m'être achetée

je me retournais et le vit,
=> vis

j’étais restée trois jours calfeutrées dans le chalet à cause de lui
.
=> calfeutrée
=> calfeutrée ne convient pas du tout comme terme ! Calfeutrée, c'est boucher les interstices (en dessous des portes par exemple) avec du tissu, ou plutôt, du feutre.

Thomas y alla pendant que je m’habillais, je mis ma robe et entrebâillais la porte pour voir qui c'était.
=> faut savoir, c'est Thomas qui y va ou c'est elle qui ouvre la porte ?

Je vis cet homme qui passait son temps à me fixer
=> ne le répète pas tout le temps "qu'il passait son temps à la fixer". C'est lassant et très ennuyeux. De plus, ça tue la rythmique du texte et ça fait passer l'auteur pour une sacré mauvaise narratrice ; ce qui n'est pas le cas n'est-ce pas ?

Il criait sur Thomas des paroles carrément déplacé :
=> déplacées
=> maladroit... ça ne va pas du tout même =/

Je vis qu’il était sérieux quand il disait cela,
=> euh ouais... mais en même temps, depuis le temps qu'il la fixe, si elle avait pas compris que ce n'était pas une blague, elle est cruche ton héroïne...

et il lui tordit le cou.
=> euh... c'est pas un poulet Thomas.

C’en était trop, il avait tué l’homme que j’aimais pour être avec moi, sans même me connaître, c’était vraiment un psychopathe, je ne lui ferais pas ce plaisir. Pas pour Thomas, mon choix était fait, plus rien ne me retenait et je voulais qu’il paye, je pris direction la fenêtre et m'engouffrais dehors.
=>... on dirait un scénario de parodie là o_O
=> attends, là tout ec qu'elle dit, t'as l'impression qu'elle va se venger, le stéréotype même de la description d'une énorme vengeance... mais en fait, elle se barre en courant. Ta narration ne suit pas du tout l'action que tu proposes, comme dans une parodie en fait. C'est désiré ? o_O
=> toujours une ponctuation indésirable et à modifier d'urgence...

il était vraiment tarée.
=> taré
=> à ce point là, taré c'est un peu léger. C'est l'assassin de son copain... enfin je sais pas, y'a d'autres mots qui viennent à l'esprit que taré...

Ça m’apprendra à ne pas regarder où je marchais
=> je rejoins l'idée de la parodie : cette réflexion n'a pas lieu d'être ! Sauf pour faire un effet comique, mais ça ne me semble pas être le but du jeu...

malgré mes veines tentatives pour lui échapper.
=> vaines (veines, c'est la tuyauterie qui conduit le sang au coeur)

Anna, je suis contente de te parler
=> content (c'est un mec)

- « Bien sur, j’accepte, vous avez tué l’homme que j’aimais et naturellement, je vais vous épouser. Non, mais vous êtes cinglé ou quoi ? » Lui dis-je
=> un dialogue se présente avec un guillemet ouvrant, un tiret et un guillemet fermant, ou alors que des tirets. Mais sûrement pas avec un tiret guillemet l'un à côté de l'autre
=> lui rétorquai-je, plutôt que "lui dis-je"

Pourquoi ne nous avez-vous pas laissé tranquille ?
=> laissés

mais ne pus m’empêcher d’être troublé par ce geste.
=> troublée

Je réfléchissais à un plan lorsque je vis que l’on pénétrait dans la ville
=> tu as prévenu quand que la voiture était en marche ?

Il arriva lorsqu’il s’arrêta pour faire le plein, il y avait plusieurs voitures, je pus voir parmi elles, celle d'une patrouille de POLICE. Par chance, il avait oublié de verrouiller les portes. Je choisis le moment où il parlait avec le conducteur de derrière pour ouvrir le plus silencieusement la portière et y sortit avec discrétion. Je me dirigeais vers la voiture de police et frappais sur la vitre du conducteur. Il l’ouvrit et je lui souris.

- « Bonjour. Je suis désolé de vous déranger mais pouvez-vous me reconduire chez moi s’il-vous-plait ? » Lui demandais-je, toujours souriante.
- « Bien sur, montez. » me dit-il. Je le remerciais et ne pus cacher ma joie.
=> c'est un peu n'importe quoi là ? o_O
=> il arriva lorsqu'il s'arrêta... euh, c'est pas très français ça il me semble.
=> je suis désolée

« Je te retrouverais et cette fois, tu ne m’échapperas pas. Je t’aime. »
=> elle a pu lire tout ça ? ^_^

Il me suffirait de jouer la comédie, enfin je l’espérais.
=> bien sûr, c'est vrai qu'à la SNCF, il suffit de faire les beaux yeux pour voyager sans payer...
=> mais... au chalet, ils n'ont pas de carte bleue ? Le couple est parti en vacances les mains dans les poches sans prévoir de retour ?

Après tout, je ne l’avais pas tué, je ne devrais pas être inquiété.
=> qu ça ? o_O
=> tu racontes quoi là ?

Une fois à l'intérieur, je vis se que Vincent avait fait à Thomas,
=> ce que

me demandant de l’attendre dans la voiture pendant qu’il appelait ces collègues.
=> ses collègues

je devais donc partir et essayé de le fuir le plus longtemps possible, espérant qu’il ne me retrouve pas.
=> belle lapalissade
=> essayer

Appréciation linguistique :

C'est très laborieux, comme tu as pu le constater à travers mon relevé. J'espère néanmoins que tu ne prendras pas ça trop mal et que tu prendras le pli de te corriger, sans trop m'en vouloir pour toutes les remarques que je t'ai faites et que je vais continuer à faire.

Première chose qui m'a fortement agacé : c'est l'accumulation de faute d'orthographe. Je me dis que tu as du apprendre tes règles de grammaire et de la langue comme tout le monde, donc que tu aurais pu corriger toutes tes erreurs de ce type avant de poster ta nouvelle.
Théoriquement, un vrai correcteur ne s'attarde que sur les fautes vraiment subtiles et les deux ou trois bourdes qui peuvent résister à l'auteur vigilant, dans un chapitre. Mais pas corriger autant de fautes, parce que là, c'est de ton ressort et pas du nôtre.

Deuxième chose, tu as vraiment beaucoup de problème avec la ponctuation. Tes phrases sont tout simplement incompréhensibles pour la plupart parce qu'elles se chevauchent, les idées se chevauchent et le tout devient un imbroglio d'idées éparses qui ne veulent plus rien signifier. Franchement, fais attention à ça. Utilise le point, le point virgule ou les deux points et retire quelques virgules.
J'ai relevé quelques exemples flagrants, mais il y a des tas de souci de ce type dans ta nouvelle.

Troisième chose, enrichis ton vocabulaire : tu utilises systématiquement les mêmes verbes que tu fais "tourner" au cours de la narration. C'est visible, ça rend ton texte peu intéressant, ça le met peu en valeur et on se force un peu à lire pour voir l'idée sans trop s'attarder sur la forme.
Emploie des verbes beaucoup plus spécifiques à la place des "mettre", "prendre" etc. Sinon, non, le texte ne sera pas fluide et pas intéressant. Et du coup, l'action narrée sera peu valorisée et le lecteur ne prendra aucun plaisir à lire.

En conclusion, il faut absolument revoir la forme de ton texte. La narration est très très très maladroite : des fautes qui pullulent, des syntaxes estropiées ou difformes, des incohérences à cause de la ponctuation... beaucoup de modifications en vue !
Je te conseille de te concentrer sur un seul passage de cette nouvelle, de le travailler à fond et de nous montrer le résultat. Pour faire un travail beaucoup plus précis et bénéfique, contentons-nous d'un court extrait : histoire de te donner la bonne note pour que tu poursuives la symphonie de tes mots Wink.

Appréciation du récit :

Là aussi j'ai eu beaucoup beaucoup beaucoup de mal à rester sérieux en lisant cette nouvelle.
Là non plus, il ne faut pas le prendre mal, mais je trouve (et c'est bien selon moi et c'est peut être moi l'idiot dans l'affaire) ton scénario carrément sans queue ni tête du début à la fin.

L'idée de fond, 'jai envie de dire : pourquoi pas. La trame : une fille qui part en vacances avec son petit copain, qui se fait espionner par un psychopathe pervers et qui est ensuite traquée après que le psycho ait assassiné son petit copain. C'est déjà un peu tiré par les cheveux, ça fait très scénario à l'américaine (le truc vu et revu) mais... oui, pourquoi pas.

Toutefois, l'accompagnement, les péripéties autours, je suis désolé... mais non, pour moi ça ne passe pas. Et ça ne peut pas être sérieux.

Déjà la fille ne dit rien à Thomas quand elle se sent espionnée ; ça aurait été plus pratique non ? Surtout qu'elle n'a aucun intérêt à ne rien dire. Ensuite, aucun des deux ne cherche à porter plainte ou à prévenir la police qu'ils se font harceler. Pourtant, c'est bien la mode chez les touristes, quand ils sont pas chez eux T_T.

Le truc que je ne comprends vraiment pas, c'est le coup de la police : déjà, comme par hasard, la voiture n'est plus verrouillée. La fille vient de se faire zigouiller son petit ami, séquestrée par un psychopathe... et elle va tranquillement voir la police pour lui demander si elle peut la ramener chez elle ? Tu es sérieuse en écrivant ça ? o_O

Et enfin, le coup final, je ne vois pas pourquoi elle aurait à s'inquiéter à dire la vérité : c'est-à-dire, un psychopathe a tué son petit ami et l'a séquestrée ? De un, elle l'aurait fait arrêter dès la station service, elle aurait pas eu besoin de fuir toute sa vie et la question était réglée. Puis ensuite, il n'y a aucun intérêt pour elle d'inventer une autre vérité pour cacher la vraie vérité qui ne lui portait aucun préjudice. J'ai envie de dire, c'est complètement absurde !

Alors si tu pouvais m'éclairer sur le pourquoi de ce scénario, je pense que ce ne serait pas un mal.


En conclusion, une nouvelle qu'il faut vraiment revoir et justifier je pense. Je suis ouvert à toute collaboration pour améliorer le tout.
Et encore une fois, j'espère ne pas te froisser ; toutefois, je prends volontairement un ton un peu sec pour te faire prendre conscience que ta nouvelle a un réel souci linguistique, stylistique et de scénario !

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

Traquée Banniere_ombre_lumiere2
Pacô
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16006
Age : 27
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Traquée Empty Re: Traquée

Message  momo le Jeu 15 Avr 2010 - 21:37

OK. Merci Paco,
Je vais commencer à réfléchir pour arranger et réfléchir à tout ce que tu m'as dit.
Je vais aussi mettre en plusieurs posts. Mais je les poste tous maintenant ou j'attends un peu ?
Je vais me concentrer sur le premier passage alors.
momo
momo
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Féminin Nombre de messages : 45
Age : 27
Localisation : Sud-Ouest
Emploi/loisirs : lycéenne
Votre talent : Écriture
Points : 65
Date d'inscription : 05/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Traquée Empty Re: Traquée

Message  Pacô le Jeu 15 Avr 2010 - 21:38

Pour les plusieurs posts, je te conseillais avant tout de séparer en deux l'extrait que tu viens de publier dans "Vos Écrits" afin de faciliter la tâche des correcteurs qui veulent s'y prendre "morceau par morceau".

Et oui, je te recommande de travailler sur de petits extraits. Ce sera d'autant plus simple à peaufiner Wink.

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

Traquée Banniere_ombre_lumiere2
Pacô
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16006
Age : 27
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Traquée Empty Re: Traquée

Message  momo le Jeu 15 Avr 2010 - 21:41

OK. Je vais donc séparer en deux mon texte.
Merci
momo
momo
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Féminin Nombre de messages : 45
Age : 27
Localisation : Sud-Ouest
Emploi/loisirs : lycéenne
Votre talent : Écriture
Points : 65
Date d'inscription : 05/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Traquée Empty Re: Traquée

Message  petitebrise le Ven 16 Avr 2010 - 14:59

Salut la belle ! à mon tours :
Pourquoi moi ? Qu’avions-nous fait pour mériter ça ? Pourquoi lui ? Tout se passait bien avant, nous vivions heureux, Thomas et moi, mais tout ce bonheur réduit en miettes à cause de LUI. LUI était-il le mot approprié ? J’en doutais fort. C’était un monstre. Il m’avait tout pris et me voulait, mais pourquoi ne me fichait-il pas la paix ? Avant qu’il n’entre dans ma vie, quoique « entrer » n’était pas le mot le plus approprié, je dirais plus « s’immisce » dans ma vie, Thomas et moi étions heureux. Maintenant, je me retrouvais seule, à essayer de le fuir.

J'étais dans la forêt, je courrais (à l'imparfait :courais) à en perdre haleine, ça faisait une journée qu'il me traquait. Oui, "traquait", il me voulait (oui oui. Tu l'as déja dit) mais ne m'aura pas. Pas après ce qu'il m'avait fait : il m'avait tout pris (idem) : ma vie, mon amour. Maintenant je n'avais qu'une idée en tête, fuir et ne jamais le revoir, quitte à vivre comme une vagabonde. Je trébuchais mais me relevais, j'entendais ces cris, il m'appelait, je ne lui répondais pas,(lol. Désolée mais on s'en doute.) c'était hors de question. Je continuais de courir, avec de plus en plus de mal pour voir où j'allais (là je me demande si c'est à cause de l'effort,du manque de souffle ou d'une éventuelle blessure...tu devrais commencer ta phrase par : L'après-midi touchait à sa fin, enveloppant les sous bois d'une inquiétante obscurité... un truc dans ce gout là...,) l'après-midi touchait pour laisser place à la nuit.

à la lecture de ces deux premiers paragraphes, je me demande si tu ne pourrai pas les fusionner. Elle pourrait évoquer son angoisse et ese souvenir de sa vie pasée en fuyant dans la forêt. Ca éviterait la répétition.

Il me fallait un endroit sur où m’abriter(point?), je savais qu’il pouvait me tomber dessus à tout moment, mais j'étais à bout de force. J’avais faim, soif et tombais de fatigue, il me fallait du repos (je ne pense pas que la première préoccupation d'une nana coursée par un malade soit le repos, mais bon...). Je m’arrêtais et examinais l’environnement où je me trouvais : c’était une forêt, pleine de pins, j’entendais les oiseaux chanter et un autre bruit « clap, clap… » (cette description doit se faire avant. Si elle s'arrête, à ce moment, dans l'état où elle est, elle ne doit voir que des arbres, et des ombres inquiétantes surtout. Elle tente peut-etre de repérer une éventuelle lumière qui serait salvatrice ? Ensuite, à la nuit tombée, les oiseaux ne chantent plus vraiment. ). Je me concentrais sur celui-ci et après deux minutes de réflexion, j'identifiais ce bruit : une chute d'eau. Je me dirigeais vers elle et une fois arrivée, j'examinais les alentours et vis des buissons où poussaient des mûres.(c'est pas très angoissant comme ambiance. On dirait une promenade) Je bus dans la rivière jusqu'à en perdre mon soûl et examinais de plus près cette chute. Derrière, je vis un peu de place où me réfugier. Je la franchis et pénétrais dans une assez grande grotte où je pouvais me reposer, les bruits de la chute me camoufleraient. J’étais toute trempée et décidais de me déshabiller, ne portant au final que mes sous-vêtements pour éviter de tomber malade. Je m'occuperais de ma robe demain, pour l'heure, je préférais me reposer pour ensuite reprendre le chemin de la ville, je m'endormis, épuisée.

Bon, je m'arrête là pour le moment.
1ère remarque : cette fuite n'est pas rendue assez angoissante. Elle court, elle regarde les pins, elle écoute les petits oiseaux,... bref, je mettrais moins de détails, plus de phrases courtes avec des descriptions de l'état physique où elle doit se trouver : souffle court, stress, panique, mal au ventre... la gorge en feu...

Sinon, j'ai envie de savoir pourquoi ce mec désire tellement attraper cette fille. Ca c'est le bon coté. Tu accroches le lecteur avec cette idée. Ne le perds pas dans la promenade en forêt. Traquée Icon_wink

petitebrise
petitebrise
Talent Génial
Talent Génial

Féminin Nombre de messages : 709
Localisation : orléans
Emploi/loisirs : dessin, peinture
Votre talent : Écriture
Points : 796
Date d'inscription : 28/11/2009

http://petitebrise.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Traquée Empty Re: Traquée

Message  momo le Ven 16 Avr 2010 - 18:46

Merci petitebrise.
Je prendrais en compte vos commentaires dès demain.
momo
momo
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Féminin Nombre de messages : 45
Age : 27
Localisation : Sud-Ouest
Emploi/loisirs : lycéenne
Votre talent : Écriture
Points : 65
Date d'inscription : 05/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Traquée Empty Re: Traquée

Message  kat le Sam 17 Avr 2010 - 0:19

Pourquoi moi ? Qu’avions-nous fait pour mériter ça ? Pourquoi lui ? Tout se passait bien avant, nous vivions heureux, Thomas et moi, mais tout ce bonheur réduit en miettes à cause de LUI (tu n’as pas besoin de mettre lui en majuscule pour lui donner de l’importance, plus tu en parleras et plus tu développeras son importance). LUI était-il le mot approprié ? J’en doutais fort. C’était un monstre. Il m’avait tout pris et me voulait, mais pourquoi ne me fichait-il pas la paix ? Avant qu’il n’entre dans ma vie, quoique « entrer » n’était pas le mot le plus approprié, je dirais plus « s’immisce » dans ma vie, Thomas et moi étions heureux. Maintenant, je me retrouvais seule, à essayer de le fuir.

J'étais dans la forêt, je courrais à en perdre haleine, ça faisait une journée qu'il me traquait. Oui, "traquait", il me voulait mais ne m'aura pas (là ça bug au niveau du temps, il me voulait mais ne m’aurait pas enfin un truc dans le genre). Pas après ce qu'il m'avait fait : il m'avait tout pris (attention à la repetition de la phrase qui se trouve déjà quelques lignes plus haut) : ma vie, mon amour. Maintenant je n'avais qu'une idée en tête, fuir et ne jamais le revoir, quitte à vivre comme une vagabonde (fugitive ?). Je trébuchais mais me relevais, j'entendais ces(ses) cris, il m'appelait, je ne lui répondais pas, c'était hors de question (ou alors : il était hors de question que je lui réponde). Je continuais de courir, avec de plus en plus de mal (là aussi la phrase accroche, de plus en plus de mal pour voir ? pourquoi c’est la nuit ? elle a un souci aux yeux ?) pour voir où j'allais, l'après midi (ah ben voilà un petit indice, cela dit la fin d’après-midi il ne fait pas encore si sombre au point de ne pas voir où on va et, autre chose : quand on cherche à échapper au monstre qui traque, peu importe où on va, on court c’est tout) touchait pour laisser place à la nuit (ouais entre fin d’après-midi et nuit, il y a quand même une marge lol).

Il me fallait un endroit sur(sûr) où m’abriter, je savais qu’il pouvait me tomber dessus (tomber dessus c’est un peu familier, je savais qu’il pouvait me retrouver à tout moment) à tout moment, mais j'étais à bout de force. J’avais faim, soif et tombais de fatigue, il me fallait du repos. Je m’arrêtais et examinais l’environnement où je me trouvais (aïe, donc il l’a traque mais elle s’arrête quand même pour observer les lieux ?) : c’était une forêt (oui mais ça on le savait que c’était la forêt, tu l'as indiqué précédemment), pleine de pins, j’entendais les oiseaux chanter (pas sûre que les oiseaux chantent quand tombe la nuit) et un autre bruit « clap, clap… ». Je me concentrais sur celui-ci et après deux minutes de réflexion, j'identifiais ce bruit : une chute d'eau. Je me dirigeais vers elle et une fois arrivée, j'examinais les alentours et vis des buissons où (sur lesquels) poussaient des mûres (il fait presque nuit et elle voit ça ?). Je bus dans la rivière jusqu'à en perdre mon soûl et examinais de plus près cette chute. Derrière, je vis un peu de place où me réfugier. Je la franchis (ce n'est pas si aisé à franchir une chute d'eau) et pénétrais dans une assez grande grotte où je pouvais me reposer, les bruits de la chute me camoufleraient. J’étais toute trempée et décidais de me déshabiller, ne portant au final que mes sous-vêtements pour éviter de tomber malade (oui mais ils sont mouillés aussi). Je m'occuperais de ma robe demain, pour l'heure, je préférais me reposer pour ensuite reprendre le chemin de la ville, je m'endormis, épuisée.

J'ouvris les yeux, m’étirais et me levais. Ma robe n’était pas sèche, mais bon, le soleil étant haut, je l’étendrais dessus (dessus le soleil ?). IL(Il) devait être rentré chez lui cette nuit pour se reposer et ne reprendrait les recherches que plus tard. Espérant que je ne me trompais pas, et de toute façon, si c'était le cas, il lui aurait été impossible de me retrouver. Je décidais donc de me requinquer afin de reprendre la direction de la ville et m’enfuir loin de lui. Je pris ma robe et ressortit de la chute, la robe encore plus trempée. Je l’étendis sur l’herbe face au soleil bien haut dans le ciel et cueillie(cueillis) des mûres que je mangeais jusqu’à satiété. Je me jetais ensuite dans la rivière et me mis à nager (ça manque de cohérence, elle est traquée et malgré cela prend le temps de faire un plongeon, de manger sur l’herbe). Que j’aimais nager, en plus de faire du bien à mon corps, cela me détendait, ne pensant à rien, ne voulant (deux participes présents très proches) pas retourner à la dure réalité. Je dus rester une bonne demi-heure lorsque je sentis quelque chose me prendre (tirer ?) le mollet. J'étais entrainée vers le fond et vis ce qui me tenait : c’était un homme, à n’en pas douter celui que je fuyais désespérément (j’avais bien dit qu’il fallait pas s’arrêter de courir lol). Je sentais ma dernière heure venir mais tentais quand même de lui échapper, j’essayais sans succès de remonter vers la surface. Mais bien vite, je m’évanouis en attendant que la mort me prenne…

J’ouvrais les yeux, espérant être au paradis, mais à la place, je distinguais la même forêt et surtout je le voyais LUI (lui), au dessus(au-dessus) de moi, attendant que je me réveille. Pourquoi ne pas m’avoir laissé mourir ? J’aurais rejoins(rejoint) Thomas et serais libre à l’heure qu’il est. Après m’avoir pris mon amour, il me laissait la vie sauve, c’était à n’y rien comprendre. Il savait maintenant que j’avais repris connaissance, cela ne servait à rien de lui faire croire le contraire. Je commençais à me lever avec difficultés(difficulté), mon mollet me faisant atrocement souffrir. Une fois debout, je pris conscience de ma tenue ; j’étais encore en sous-vêtements. Je me mis à chercher ma robe qui se trouvait à quelques mètres de moi, je courus la prendre et la mis (l’enfilait ?). Vous deviez (vous devez ?) vous demander : pourquoi faisait-elle ça alors qu’il l’avait déjà vu avant. Bah (le bah… je garderais à vrai dire mais pas le Bah) à vrai dire, cet homme m’horripilait et me montrer si faible et vulnérable était mon dernier souhait. Evidemment(Évidemment),(supprimer la virgule) il n’avait rien perdu du spectacle, il me souriait, et je pouvais avouer, un magnifique sourire. J’en serais tombé amoureuse de ce sourire, mais je ne le voyais pas comme tout le monde : physiquement, c'était un apollon tombé du ciel, avec ses cheveux en bataille magnifiquement coiffé (s’il a les cheveux en bataille, ils ne peuvent pas être magnifiquement coiffé puisqu’en bataille indique : en désordre) lui donnant l’air d’un mauvais garçon et son visage et (deux et dans une petite phrase, tu peux certainement en zappé un) son corps si parfait. Non, moi, je le voyais comme ce qu’il était, un monstre qui avait tué l’homme que j’aimais. Le voir me rappela le moment où ma vie avait basculé, son apparition, la mort de Thomas et mes (les raisons) raisons qui me poussaient à le fuir et m’empêchait de le voir comme il le souhaitait.

Concernant l'histoire, je t'avouerais qu'il y a beaucoup de choses incohérentes. Dès le début on ne comprends pas, moi j'imaginais un monstre mais un vrai. Après la course poursuite, je pense que quand on est une fugitive, on ne prend pas le temps de gambader, on ne prend pas le temps de regarder les environs, on court et on atterit là ou on peut. Ton héroïne est plus que laxiste sur ce point.

D'autre part, elle est supposée le haïr mais quand elle parle de lui, de son sourire qui la fait craquer et qui la ferait tomber amoureuse, de son corps d'Appolon... moi si je déteste une personne parce qu'elle a tué mon mec, je ne note pas tout ça parce que la haine m'aveugle et que je ne peux pas voir ça puisque ce type a tué mon amour.

Tu mélanges un peu les temps de conjugaison et on a du mal à suivre. Il faudrait étoffer plus ton écrit. Raconter comment elle entre dans la chute d'eau. Comment est la grotte, l'odeur qui y règne, les sensations que la fille ressent. Elle est en dessous et ils sont trempés, j'imagine qu'elle doit se geler les fesses la nuit si elle ne fait pas de feu. A-t-elle peur ? pense-t-elle à Thomas ?

Tu fais aussi bcp de répétitions des même verbes (examiner notamment) je t'ai souligné quelques répet.
avatar
kat
Talent Génial
Talent Génial

Féminin Nombre de messages : 829
Votre talent : Écriture
Points : 1000
Date d'inscription : 17/12/2009

http://www.thebookedition.com/go-to-hell-de-oxanna-hope-p-40057.

Revenir en haut Aller en bas

Traquée Empty Re: Traquée

Message  momo le Sam 17 Avr 2010 - 19:14

Merci Kat.
Je commencerais par corriger tout, en commençant par les fautes puis je réfléchirais à ce que vous m'avez dit.
momo
momo
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Féminin Nombre de messages : 45
Age : 27
Localisation : Sud-Ouest
Emploi/loisirs : lycéenne
Votre talent : Écriture
Points : 65
Date d'inscription : 05/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Traquée Empty Re: Traquée

Message  petitebrise le Sam 17 Avr 2010 - 20:39

Je poursuis :

J'ouvris les yeux (avant de décrire ce qu'elle fait physiquement, je décrirais sur quoi elle ouvre les yeux. quels sentiments la sumergent à cet instant... perso, le fait qu'elle s'étire et qu'elle se lève, m'intéresse peu. Par contre, savoir dans quel état d'esprit elle est, oui ) , m’étirais et me levais. Ma robe n’était pas sèche, mais bon, le soleil étant haut, je l’étendrais dessus. IL devait être rentré chez lui cette nuit pour se reposer et ne reprendrait les recherches que plus tard. Espérant que je ne me trompais pas, et de toute façon, si c'était le cas, il lui aurait été impossible de me retrouver.

On a toujours cette ambiance de promenade en forêt. Aucune angoisse ? pas contusionnée ? aucune panique ? Elle pense froidement, sans hésitation.

Je décidais donc de me requinquer afin de reprendre la direction de la ville et m’enfuir loin de lui. Je pris ma robe et ressortit de la chute, la robe encore plus trempée. Je l’étendis sur l’herbe face au soleil bien haut dans le ciel et cueillie des mûres que je mangeais jusqu’à satiété. Je me jetais ensuite dans la rivière et me mis à nager.

Bon là, tu l'auras compris, mais toutes les réactions de ton heroïne ne collent pas avec l'idée que j'ai d'une femme paniquée et en déroute.

Que j’aimais nager, en plus de faire du bien à mon corps, cela me détendait, ne pensant à rien, ne voulant pas retourner à la dure réalité. Je dus rester une bonne demi-heure lorsque je sentis quelque chose me prendre le mollet. J'étais entrainée vers le fond et vis ce qui me tenait : c’était un homme, à n’en pas douter celui que je fuyais désespérément. Je sentais ma dernière heure venir mais tentais quand même de lui échapper, j’essayais sans succès de remonter vers la surface. Mais bien vite, je m’évanouis en attendant que la mort me prenne…

Alors là encore une petite remarque : tu passes du temps à décrire des détails inutiles, genre : elle se lève, elle s'étire... elle prend sa robe...elle l'étale... elle aime nager... elle barbote... etc...
et ensuite une phrase pour décrire que son cauchemar l'a rattrapée et l'entraîne au fond de l'eau.
Ce que je veux dire, c'est que tu coupes les moments les plus intéressants ou que tu ne les approfondis pas. C'est dommage, je trouve
petitebrise
petitebrise
Talent Génial
Talent Génial

Féminin Nombre de messages : 709
Localisation : orléans
Emploi/loisirs : dessin, peinture
Votre talent : Écriture
Points : 796
Date d'inscription : 28/11/2009

http://petitebrise.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Traquée Empty Re: Traquée

Message  momo le Sam 17 Avr 2010 - 20:46

OK. Merci.
C'est vrai qu'en lisant vos remarques, je me rends compte que j'ai plein de choses à modifier.
Je me concentrerais moins sur les détails pas important et privilégierais les moments les plus intéressants, importants.
momo
momo
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Féminin Nombre de messages : 45
Age : 27
Localisation : Sud-Ouest
Emploi/loisirs : lycéenne
Votre talent : Écriture
Points : 65
Date d'inscription : 05/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Traquée Empty Re: Traquée

Message  petitebrise le Sam 17 Avr 2010 - 21:07

J'ai hâte de voir tes corrections Traquée Icon_wink
petitebrise
petitebrise
Talent Génial
Talent Génial

Féminin Nombre de messages : 709
Localisation : orléans
Emploi/loisirs : dessin, peinture
Votre talent : Écriture
Points : 796
Date d'inscription : 28/11/2009

http://petitebrise.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Traquée Empty Re: Traquée

Message  momo le Sam 17 Avr 2010 - 21:16

Smile J'ai hâte de me plonger dedans.
momo
momo
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Féminin Nombre de messages : 45
Age : 27
Localisation : Sud-Ouest
Emploi/loisirs : lycéenne
Votre talent : Écriture
Points : 65
Date d'inscription : 05/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Traquée Empty Re: Traquée

Message  petitebrise le Lun 19 Avr 2010 - 19:30

Ma petitelecture du soir Traquée Icon_wink :

Cela faisait un an et demi que Thomas et moi étions ensemble, heureux et toujours aussi amoureux, voir même plus. (Au bout de six mois,...)Nous nous étions installés (ensemble(inutile)) (après nos six mois) dans un charmant petit appartement en centre ville (T2). (Pour nos premières vacances en amoureux, Thomas avait choisi un séjour dans un chalet isolé, loin de l'agitation urbaine.)Thomas nous avait organisé des vacances tranquilles où nous pourrions être que tous les deux, c’est pour cela qu’il avait choisi un chalet, la ville la plus proche étant à quarante kilomètres par la route et séparés par une forêt. A (À alt 0192) notre arrivée, j’avais été émerveillée par le paysage magnifique et cette grande forêt de pins. (par ce coté nature, qui me plaisait tant (qu'est ce qui lui plaît tant ? décris le lieux, les environs. Transporte e lecteur dans ce chalet), m’éloigné(er) de la ville me faisait un bien fou (pourquoi?). Nous étions rentrés dans le chalet, découvrant un endroit chaleureux et bien aménagé. Nous passâmes la fin de la journée ensemble puis Thomas m’emmena à la boite de nuit local où nous installâmes à une table vers le bar. (Stop ! pas crédile làTraquée Icon_evil . Ils recherchent tous les deux la solitude et la nature, et la première soirée qu'ils passent c'est dans une boite de nuit ???? tututt...) Elle était plus grande que ce que j’avais imaginé pour cette petite ville, d’ailleurs elle était remplie. Nous passâmes ainsi un super début de soirée à tantôt danser tantôt se rasseoir. (bof, bof) Mais la soirée devint un peu plus bizarre lorsque je sentis que l’on m’observait avec insistance. Au début, je ne m’en occupais pas, mais après dix minutes avec le poids de ce regard, j’en avais marre, je me retournais vers celui qui me fixait et je le vis, LUI Il m’observait, sans me quitter des yeux et lorsqu’il me vit le regarder, il me sourit, je me retournais vers Thomas et nous reparlâmes de notre semaine de vacances. Trente minutes passèrent et il me regardait toujours. Je demandais à Thomas si nous pouvions retourner au chalet en lui soulignant le fait que je me sentais mal, il accepta et nous rentrâmes. Arrivé là-bas, je m’expliquais avec lui et lui demandais si durant cette semaine, nous pouvions éviter cette boite de nuit, il opina et nous nous blottîmes l’un contre l’autre dans le lit où je m’endormis.
(tout ce passage est à revoir. Il faut développer, travailler ce moment qui semble être un passage clef pour la suite de ton histoire. Là, ça me donne l'impression qu'il est baclé. Encore une fois, tu donnes des détails inutiles et tu passes à côté de choses esentielles. Il faut faire vivre ton héroine. Nous faire partager ses impressions, ses angoisses plus intensément.).
Je m'arrête là pour le moment car tu as déja pas mal de travail Traquée Icon_wink surtout que le tyrannique PacoTraquée Icon_twisted est passé avant moi...
petitebrise
petitebrise
Talent Génial
Talent Génial

Féminin Nombre de messages : 709
Localisation : orléans
Emploi/loisirs : dessin, peinture
Votre talent : Écriture
Points : 796
Date d'inscription : 28/11/2009

http://petitebrise.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Traquée Empty Re: Traquée

Message  momo le Lun 19 Avr 2010 - 19:33

Merci petitebrise. Very Happy
momo
momo
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Féminin Nombre de messages : 45
Age : 27
Localisation : Sud-Ouest
Emploi/loisirs : lycéenne
Votre talent : Écriture
Points : 65
Date d'inscription : 05/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Traquée Empty Re: Traquée

Message  Pacô le Sam 1 Mai 2010 - 12:19

Tu as avancé dans tes corrections ?

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

Traquée Banniere_ombre_lumiere2
Pacô
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16006
Age : 27
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Traquée Empty Re: Traquée

Message  momo le Sam 1 Mai 2010 - 12:22

Pas trop, je me suis principalement occupé des fautes d'orthographe, mais je suis encore en train de plancher sur les rajouts et développer.
Je pense même modifier un peu la nouvelle en elle-même.
Lorsque j'ai fait mon 1er petit bout, je le posterais.
momo
momo
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Féminin Nombre de messages : 45
Age : 27
Localisation : Sud-Ouest
Emploi/loisirs : lycéenne
Votre talent : Écriture
Points : 65
Date d'inscription : 05/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Traquée Empty Re: Traquée

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum