Commentaires pour "Le pacte du sang"

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Commentaires pour "Le pacte du sang" Empty Commentaires pour "Le pacte du sang"

Message  Balamania le Lun 30 Aoû 2010 - 18:21

J'espère que les commentaires seront nombreux pour m'aider à progresser parce que c'est ce que j'aimerais faire.
Merci à tous ceux qui auront lu mon texte.
Balamania
Balamania
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Féminin Nombre de messages : 61
Age : 24
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Ecriture, lecture et musique
Votre talent : Écriture
Points : 81
Date d'inscription : 30/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Commentaires pour "Le pacte du sang" Empty Re: Commentaires pour "Le pacte du sang"

Message  MrSonge le Lun 30 Aoû 2010 - 19:06

À mon sens, dans ton récit, le principal défaut est que tout se déroule beaucoup trop vite.
Résumons-nous.

En trois (brefs) chapitres nous assistons sans interruption à :

- Une proposition d'enquête
- La résolution de cette enquête le jour même
- Le meurtre heureusement raté du détective
- L'arrivée inexpliquée de Satan himself
- La signature du pacte
- La condition surprise
- La grosses express de Corinne
- La naissance d'un être étrange
- La découverte de son vampirisme
- Le choix des parents qui, en quelques minutes, se sont déjà habitués à cette idée

Je crois que j'ai tout. Comme tu le vois, condensé de cette manière, la conclusion s'impose d'elle-même : c'est trop, beaucoup trop ! Encore, si tes chapitres étaient longs et touffus, comprendrait-on l'émergence de si nombreux rebondissements. Mais ils font à peine, je pense, deux ou trois pages en format Word. Résultat, à la lecture, on à l'impression que tu glisse sur ton intrigue comme si ton stylo était monté sur rollers, comme si ton regard d'auteur effleurait tout mais le balançait par-dessus ton épaule après s'y être posé quelques infimes secondes.
Cela se ressent d'ailleurs dans la composition de ton texte. Sans me lancer dans de savants calculs, je pense que sur ces trois chapitres, il y a sans doute plus de 90% de dialogues. Il suffit de comparer le nombre de ligne qui sont comprises dans un dialogue, et le nombre de ligne qui n'en font pas parties. La relation est sans équivoque. Ce qu'il te faut faire, avant tout, c'est te concentrer sur chacune des scènes que j'ai listée plus haut, et essayer de la presser comme une orange afin d'en tirer le plus de jus possible. Et seulement après l'avoir asséchée, te permettre de jeter l'écorce. Ces "allongements" passeront sûrement par des descriptions (des personnages, pas seulement physiques, mais psychologiques ; des lieux aussi, de leurs réflexions à chacun et chacune), par exemple l'arrivée du Diable. Comment est-il ? A-t-il une odeur ? Quel est son habillement, son visage ? Son regard le trahi-t-il ? etc... Puis, à ta place, j'approfondirais le contexte psychologique, dans chaque circonstances. Essaie d'imaginer le traumatisme produit par la rencontre avec Satan, puis le fait d'être confronté à un bébé né après trois mois, et qui n'a pas de pouls. Essaie de transcrire l'étonnement clinique du médecin, l'ahurissement du père, de la mère aussi. Et surtout, leurs réactions à tous quand ton héros revient du stade et leur raconte son aberrante rencontre. Je suppose qu'une telle énormité ("j'ai rencontré le Diable") ne s'avale pas comme ça, d'un coup de cuillère à pot. L'a-t-on traité de fou ? Combien de temps sa femme a-t-elle mis pour le croire ? Quelle preuve a-t-il pu apporter ? Pourquoi a-t-il décidé d'en parler et non pas de garder cette rencontre folle pour lui seul ?

Bref, autant de pistes que je te conseille fortement de creuser, pour donner plus de profondeur et à ton intrigue, et à tes personnages. On donne rarement ce conseil à un auteur, mais moi je dirais : rallonge. Rallonge l'enquête préliminaire, rallonge les explications de la mère de William, rallonge la scène de la découverte du corps (description du corps), rallonge la scène de l'arrivée du père (ses motivations ?) etc...
Quoique, le terme rallonger n'est pas tout-à-fait adéquat. Je dirais plutôt, après réflexion : étoffer. Voilà, c'est ce qu'il te faut travailler maintenant que ton intrigue semble bien posée et bien maîtrisée (bravo d'ailleurs pour ces deux atouts !!). Very Happy

__________________________________
"Dans un roman, on doit retrouver l'univers de l'écrivain du début à la fin, dans une seule phrase, la première venue."
(M-E Nabe)

"C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible.."
(G. Flaubert)
MrSonge
MrSonge
Très Haut Guide Spirituel
Très Haut Guide Spirituel

Masculin Nombre de messages : 6242
Age : 27
Emploi/loisirs : Etudiant en Lettres, 2ème année, Français & Philosophie
Votre talent : Écriture
Points : 6232
Date d'inscription : 16/10/2008

http://amicusveritatis.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Commentaires pour "Le pacte du sang" Empty Re: Commentaires pour "Le pacte du sang"

Message  nico4g le Lun 30 Aoû 2010 - 21:33

Chapitre 1 : L’enquête

Tout commence un soir d’été. Il fait chaud. Daniel est dans son bureau.
Il est 17 heures.je mettrais 17h00 , une jeune femme rentre dans son agence de détective privé. Après s’être installée, elle se présente et lui explique les faits :
- Je m’appelle madame Maslen. Voilà trois semaines que mon fils, William a disparu. La police n’a rien trouvé et on m’a conseillé de venir vous voir.
- Racontez-moi le jour où il a disparu..petit intermède :
tu as choisi le présent ce qui est assez casse-gueule. Celà donne une spontanéité au texte mais il est très difficile de le maintenir, car il faut que tu fasses ce qu'on appelle un plan séquence au cinéma. A savoir, que ton histoire se déroule d'un seul trait (ça n'empêche pas les flash back mais quand même.
Autre problème, cela privilégie l'action, le rhytme mais donne un sentiment de résumé. Ici, woum, une femme arrive, bonjour, oui quand votre fils a disparu ?. Pas de description, pas forcément nécessaire mais il faut au moins décrire son attitude : elle doit être inquiète cette bonne femme. Ensuite, le détective privé doit la regarder et son physique ainsi que son attitude doivent lui donner des renseignements (par exemple, elle est aisée ou pas). Puis, un bon détective demanderais déjà : qui est ce on qui vous a demandé de venir vous voir. Bref, essaie de faire moins résumé et mets toi plus dans la peaux de tes personnages.

- C’était le mercredi 25 juin. La journée s’est déroulée normalement.là tu donnes aucun renseignement : je suis métier et ma journée s'est déroulée comme à l'accoutumée, puis à 17h je suis rentrée chez moi. William avait entraînement de foot jusqu'à 16h30. Il rentre à pied et met environ 15 minutes. Mais là il n’y avait personne à la maison. J’ai essayé d’appeler sur son portable .virgule mais il était éteint. J’ai contacté ses amis des fois qu’il soit chez eux mais toujours rien. A 19h j’ai appelé le commissariat.
- Avez-vous une photo de votre enfant ?
- Oui bien-sûr .Oui, bien sûr,j’y ai pensé.
Daniel contemple la photo d’un jeune garçon d’environ 13 ans. Il a des yeux marron et des cheveux bruns coupés courts..pareil décrire plus que dire : son air, son physique, ressemble t'il à la mère...
- Vous dites que la police n’a rien trouvé ?
- Non, ils ont refait tout le parcours qu’emprunte mon William, ils sont allés au terrain de football et ils n’ont rien vu, expliqua la mère du garçon en sanglotant.
- Ne vous inquiétez pas, je vais le retrouver, affirma Daniel en consolant la jeune femme. Je vais faire tout mon possible. Je vais m’y mettre tout de suite. Par contre.virgule si cela ne vous embête pas .virguleje vais vous poser des questions..il en a déjà posé Razz
- Non allez-y, je veux tout faire pour vous aider.
- Bien, tout d’abord, avez-vous une idée de qui peut être le kidnapper .le kidnappeur De plus la première question est : Aurai t'on des raisons de kidnapper votre fils ? d'où l'importance de dire avant si elle paraît aisée. Ensuite : Voyez-vous quelqu'un qui aurait pu commettre un tel acte ?de votre fils ?
- Récemment, je me suis fâchée avec mon mari, cela fait déjà une semaine qu’il dort chez son frère. Les policiers l’ont interrogé et ont fouillé l’appartement de mon beau-frère. .et ? aucun indice de sa présence ? Après tu passes un peu du coq à l'âneJe lui ai dit que je venais vous voir. Francis n’a jamais voulu avoir d’enfant, il voulait que j’avorte quand j’étais enceinte de William.
- Et à part votre mari ? Personne d’autre ?
- Non je ne vois vraiment pas. Voici une photo de famille, mon époux est ici.
Le détective regarde un homme, d’une trentaine d’années assez robuste. Il a des cheveux blonds.
- Je vais aller l’interroger à mon tour. Je vais faire tout mon possible pour retrouver votre fils madame Maslen. .rediteJe vous contacte dès que j’ai du nouveau.
Daniel raccompagne la dame jusqu’à la porte.
- Merci beaucoup monsieur Warane. Au revoir.
- Au revoir.
Il se dirige vers la cuisine, embrasse son fils David et sa fille Camille.
- C’est quoi comme enquête ?
- Un enfant disparu.
- Toujours là pour jouer les justiciers. .surtout qu'ils ont pas causé tarifs Razz
Daniel rougit sous le compliment.
- Bon je sors pour les besoins de l’enquête et ne m’attends pas pour manger.
- Tu vas où ?
- Au stade.
Il embrasse son épouse tout en lui passant sa main dans ses cheveux noirs et lisses.
Arrivé au terrain de foot, Daniel inspecte les lieux. Rien. Il joue nerveusement avec sa chevelure brune qui lui arrive au niveau des épaules et tire sur l’une de ses mèches bouclées.
Il demande qu’on lui ouvre les vestiaires. Le gardien repart aussitôt.
En entrant il se tourne vers les placards. Ses yeux marron reflètent un sentiment de panique. Puis il ouvre une porte et là, le corps sans vie de William. Il se dirige vers la sortie mais là un homme se tient devant lui un revolver à la main..En deux phrases et deux là : découverte du corp et un homme armé. Depuis qu'il a disparu, persone n'a regardé là. Les flics auraient dû regarder pour trouver un indice au moins. Ensuite l'odeur du corps
- Ma femme m’a dit que tu allais venir, j’ai préféré supprimer le gamin tout de suite.
- Monsieur Maslen, pourquoi avez-vous fait ça, William n’y était pour rien ?.point d'exclamation
- Je ne voulais pas d’enfant, je l’avais prévenu que je ne la laisserai pas faire.
L’assassin pointe son arme en direction de Daniel.
Le coup part, il s’effondre.

.hop, je dois partir. Première impression : trop rapide, il faut que tu installes plus tes scènes (personnages, lieu et temporalité). A plus tard
nico4g
nico4g
Talent Confirmé
Talent Confirmé

Masculin Nombre de messages : 469
Age : 42
Localisation : GUADELOUPE
Emploi/loisirs : COMMERCIAL
Votre talent : Écriture
Points : 562
Date d'inscription : 13/01/2010

http://www.atramenta.net/authors/merci-nemascope/3981

Revenir en haut Aller en bas

Commentaires pour "Le pacte du sang" Empty Re: Commentaires pour "Le pacte du sang"

Message  Pacô le Lun 30 Aoû 2010 - 22:30

J'ai commencé par lire le premier chapitre qui serait, à mon sens, un premier extrait à revoir.
Je vais t'exposer en premier mes critiques "sur le vif" puis découler sur un commentaire partagé en deux parties : l'un sur la langue (= la forme) et l'autre sur le contenu (= le fond).

Chapitre 1 :

Il est 17 heures,
=> généralement, il s'agit d'écrire dix-sept heures ou 17h. Mais pas trop un mix des deux ^^.

A 19h j’ai appelé le commissariat.
=> orthographe : accent sur le A.


Daniel contemple la photo d’un jeune garçon d’environ 13 ans.
=> contempler me semble inadapté. "analyse" ? "dévisage" ?

Par contre si cela ne vous embête pas je vais vous poser des questions.
=> très maladroit. Ce ne peut être les paroles d'un professionnel.
=> suggestion : "Toutefois, je vais être contraint de vous adresser quelques questions, pour la nécessité de mon enquête."

- Bien, tout d’abord, avez-vous une idée de qui peut être le kidnapper de votre fils ?
=> orthographe : kidnappeur
=> alors on n'envisage pas une seule seconde que le fils ait fugué ?

Le détective regarde un homme, d’une trentaine d’années assez robuste.
=> maladroit : c'est la trentaine d'années qui est assez robuste ? Rolling Eyes
=> suggestion : "L'homme désigné était assez robuste et semblait âgé d'une trentaine d'années."

Daniel raccompagne la dame jusqu’à la porte.
=> je te rappelle qu'ils sont encore assis sur leurs chaises. Difficile de raccompagner quelqu'un lorsqu'on est encore assis Wink.

Arrivé au terrain de foot
=> "foot", c'est un tantinet familier. Privilégie "football".

Il joue nerveusement avec sa chevelure brune qui lui arrive au niveau des épaules et tire sur l’une de ses mèches bouclées.
=> répétition de "arrive".
=> suggestion : "qui lui descend"

Le coup part, il s’effondre.
=> typographie : à la place de la virgule, je mettrais ";" ou ":"

Appréciation linguistique :

Pour imager l'art de l'écriture, il y a deux ensembles à bien suivre : le squelette et la chair. Les deux doivent être complémentaires pour former un corps viable.
Le style et le travail consacré à la performance de la rédaction est tout aussi important (voire plus ?) que le travail du scénario. Et ici, il me semble que tu as privilégié l'amorce du scénario que la rédaction en tant que telle.
Toutefois, la rédaction et le style employé sont essentiels pour bien amener son scénario : tout simplement parce que l'univers qui se crée dans ton roman est tissé par ton style et non par ton scénario.

Sans vouloir reprendre les mots de MrSonge, je dirais qu'effectivement le principal reproche que l'on puisse te faire, c'est que tu te lances dans ton roman d'une manière beaucoup trop rapide. Sans prendre le temps au choix de tes mots, sans vérifier tes structures, sans se pencher sur "l'écoute" de tes phrases et sans prendre ton temps en définitive pour construire ton contexte narratif.
L'on sent les prémices de ce phénomène dès tes premières phrases :
"Tout commence un soir d’été. Il fait chaud. Daniel est dans son bureau."
Ce sont presque trois phrases qui n'ont rien de commun entre elle et que tu juxtaposes pourtant. Tu te précipites.
Déjà, je pense qu'il est maladroit de débuter ton récit par : "Tout commence". C'est un vieux cliché qui fait "conte" mais pas vraiment ouverture d'un roman.

Tu insères ensuite quelques éléments comme "il fait chaud". Ceci représente les points clefs de ton univers : l'ambiance si tu préfères. Pourquoi ne pas l'explorer un peu plus ? Sans en faire des pages et des pages, il serait judicieux que tu développes un peu plus ce sentiment de chaleur. Par le sentiment de Danier vis à vis d'elle, par la transpiration, par le malaise etc.

Enfin, tu dis "Daniel est dans son bureau." Bureau de quoi ? Bureau de qui ?
Tu attends l'action pour préciser "bureau de détective privé". C'est un mauvais choix : tu aurais du nous le dire avant. Et nous présenter ce bureau : est-ce un bon détective ? A-t-il une réputation ? Gagne-t-il bien sa vie ?

Au niveau des dialogues, ils ne m'ont pas convaincu et ce pour plusieurs raisons.

  • ils ne sont pas assez développés
  • ils ne font pas assez crédibles
  • ils n'apportent aucun élément d'efficacité, ne semble pas produire de suspens ni de curiosité.
Dans ce que j'appelle le développement, je pourrais aussi le nommer "la profondeur" du texte. Dans l'éloquence des deux, il peut se ressentir toute la puissance de l'évènement. Par exemple, on se serait imaginé volontiers toute la détresse d'une mère ayant perdu son fils. Et là, non, ça reste très "superficiel", très commun. Elle pourrait presque avoir une discussion de salon.
La seule petite marque de ses sentiments serait à la rigueur :
expliqua la mère du garçon en sanglotant.
Mais c'est très mal disposé ; déjà parce que tu emploies un participe présent pour narrer ce sentiment. Un participe présent passe l'action en second plan, par rapport à celle du verbe conjugué (c'est-à-dire l'explication). Donc ici, l'explication prime sur le sanglot et l'on ne peut ressentir la tristesse avant le simple constat de l'explication. Tu comprends ?

Il te faudrait donc approfondir ce côté là de la narration ; viser à un peu plus élargir la dimension sentimentale produite dans tes prises de paroles.

La crédibilité. Alors là, c'est ce qui fait si ton scénario tient la route ou non ; et généralement c'est dans le ton, les expressions et les termes employés.
Quand je lis ceci :
Par contre si cela ne vous embête pas je vais vous poser des questions.
Si cela ne vous embête pas... d'un autre côté, n'est-elle pas justement venue pour parler de son fils et le retrouver ? Il n'a aucun intérêt à demander ça le coco...
Il faut donc veiller à écrire des choses crédibles et à bien rentrer "dans la psychologie du personnage". Mais ça c'est un point que nous verrons plus dans l'analyse du contenu.

Enfin, il te manque les éléments d'efficacité, c'est-à-dire les termes qui suscitent la curiosité. Les paroles qui font avancer le train de ton histoire ; tu manques cruellement d'informations clefs et elles sont données au lecteur d'une manière si convenue que ton dialogue perd toute sa saveur. En fait, ce dialogue aurait pu être résumé en 3 ou 4 lignes de narration indirecte : cela signifie que ton dialogue n'a pas atteint son objectif, c'est-à-dire son caractère essentiel qui "booste" la narration.

Pour conclure sur cette première analyse, il te faudrait revoir un peu plus l'enrichissement de ton texte et à commencer par tout ce qui construit l'univers de ton récit. Je peux te conseiller d'aller jeter un oeil sur les cours qui traitent de la trame du roman, de la construction d'une introduction et enfin de l'efficacité des dialogues. Je pense qu'ils pourraient t'aiguiller un peu mieux que mon commentaire (si tu te sens un peu perdue).
Il est impératif de donner un sens à ton dialogue, et que ce ne soit pas lui qui porte à lui tout seul le scénario. Le dialogue est un bon appui, mais ce n'est pas le moteur du récit Wink.

Appréciation du récit :

C'est donc ici qu'on étudie concrètement le scénario, c'est-à-dire les faits qui s'enchaînent au cours de ce premier extrait.
Et là, ils sont incalculables les éléments que tu nous donnes. C'est dingue ! o_O

La mère arrive au bureau du détective sans aucune civilité (= pas de bonjour par exemple). Tu ne prends pas le temps de la faire installer, tu ne lui fais pas regarder autour d'elle (ce doit être la première fois qu'elle entre dans ce bureau non ?).
Tu lui fais venir de but en blanc au souci du problème, sans aucune approche psychologique. Il me semble qu'une mère qui perd son enfant, ou pire, qui a son enfant disparu, a beaucoup de mal à en parler de but en blanc. Elle doit tourner un peu autour du pot ; car le dire ainsi c'est s'avouer à soi-même que son "petit" lui a été arraché et qu'elle ne peut rien pour le protéger comme une toute mère se voue à le faire.
L'annonce de la problématique est brutale :
Voilà trois semaines que mon fils, William a disparu. La police n’a rien trouvé et on m’a conseillé de venir vous voir.
Bim ! Tu ne ménages pas le lecteur : ça fait trois lignes qu'il connait ton personnage et déjà il doit se lancer dans un problème grave.
Tu n'as par exemple pas pris le temps de décrire cette femme. A quoi ressemble-t-elle ? Ses traits sont-ils tirés par le bouleversement des évènements ? A-t-elle des larmes qui perlent ses yeux ? Se tient-elle droite et brave malgré cette tragédie ou, au contraire, est-elle ravagée par le malheur ?
Toutes ces indications posent la psychologie du personnage : cette femme est-elle forte ou faible ? Est-elle une femme d'autorité ou au contraire passive ? A t-elle un grand coeur ou est-elle une femme "d'affaire" rude ? Est-elle intransigeante ou s'abandonne-t-elle au détective sans concession ?
Tout ça, on n'en sait rien. Et finalement, on ne peut que très peu se soucier de son problème parce que cette ne nous inspire rien.
C'est un premier point qu'il faudra travailler.

Idem pour le détective. Elle débarque dans son bureau, s'installer et déballe son problème. Les détectives ça ne fait pas que des enquêtes d'une telle gravité ; leur quotidien est plus rythmé par l'espionnage entre voisins, pour des conflits matrimoniaux etc. Moins par des enquêtes qui relèvent finalement d'une compétence supérieure (d'ailleurs, très étrange le fait que les policiers refilent l'affaire à un détective. Même très improbable. Un enlèvement de mineur, c'est de la compétence d'un grand tribunal et d'un procureur de la République ; je ne pense pas qu'on puisse refiler le ficelles à un détective privé, hors des serres de l'État).

Ensuite, le détective a l'air tout à fait à l'aise avec ce souci, comme s'il en traitait tous les jours. Il pourrait être décontenancé, maladroit : il doit user de formulations maladroites, dans le sens, il commet quelques gaucheries (mais pas du style : "ça va ptètre vous embêter mais...") Ou au contraire, très doux, très sage vis à vis de ce qu'il dira : il doit alors employer un ton neutre et très professionnel.

Les questions du détectives sont infondées : pourquoi parle-t-il tout de suite de kidnapping ? 9 enfants sur 10 qui disparaissent à Paris sont des enfants qui ont fugué. Seul un seul s'est fait véritablement enlever par un agresseur ou un malade mental. Avec les éléments à sa disposition, il devrait au préalable poser des questions du style : "Votre enfant avait-il des soucis particuliers dans sa vie ? Vous avait-il fait part de troubles inhabituels etc. qui pourraient justifier un mal-être un besoin de sortir de son quotidien ?"
Tu vois, des questions plus ciblées qui envisagent en premier lieu la disparition volontaire que involontaire.

Les soupçons se portent sur le mari. Pourquoi pas. M'enfin avant d'en arriver là, il faut des menaces ou du moins de bons éléments (des gardes retirées ou je ne sais quoi).
Mais si en plus c'est pour le tuer, c'est complètement absurde : c'est quoi son intérêt là-dedans ? Au pire, s'il n'en veut pas, il n'a qu'à renoncer à son droit de père et laisser la garde à sa femme, en ne payant qu'une charge mensuelle.
Non ?

Un truc assez étrange aussi : les flics n'ont rien trouvé pendant des semaines et le détective tombe dans le mille en même pas une demie journées d'enquête. Champion le détective ? Ou histoire pas assez exploitée ?

Enfin, j'aimerais que tu m'expliques ce passage :
Il se dirige vers la cuisine, embrasse son fils David et sa fille Camille.
- C’est quoi comme enquête ?
- Un enfant disparu.
- Toujours là pour jouer les justiciers.
Daniel rougit sous le compliment.
- Bon je sors pour les besoins de l’enquête et ne m’attends pas pour manger.
- Tu vas où ?
- Au stade.
Il embrasse son épouse tout en lui passant sa main dans ses cheveux noirs et lisses.
Il embrasse ses enfants mais parle à sa femme, c'est ça ?
Mais là tu oublies carrément de la mentionner au départ. C'est un manque d'information et ça risque de ruiner la compréhension de ton texte, tu ne crois pas ?

Pour conclure sur cette analyse-ci, je pense qu'il te faut travailler ton scénario de manière à ce qu'il tienne droit sans s'ébranler. J'entends par là une parfaite maîtrise de tes éléments clefs de ton récit (je te conseille le cours sur la construction d'une trame).
Il te faut répertorier tous les évènements et les relier entre eux d'une manière logique. Fais-toi des fiches "rappel" s'il le faut ; mais là je suis désolé de te dire que ce premier chapitre n'est pas encore à la hauteur d'une bonne introduction. Surtout que la fin prend une allure de fin définitive avec une réponse à la problématique "Où est William ?" => "William est mort dans le placard du stade de foot de son père".
Fin, on ferme le livre. C'est ça le sentiment que tu risques de créer ici...


En conclusion générale, tu as l'idée du roman mais je pense que tu l'exploites mal. Néanmoins, il s'agit d'un premier jet et j'ai envie de dire que c'est tout à fait normal que tu commences avec de sérieuses lacunes. Nous sommes là pour te guider et te faire prendre directement les bonnes habitudes de la rédaction. Il semblerait ici qu'il te soit nécessaire de reprendre entièrement ce premier chapitre et de l'étoffer. D'un côté en consolidant ton scénario qui ne tient pas bien debout, d'un autre en le crédibilisant et en dernier lieu, en l'enrichissant d'un style propre à toi-même, en développant tes idées et en "harponnant" ton lecteur.
Si tu as des questions, n'hésite pas Wink.

PS : dans les messages "Vos écrits", n'oublie pas d'insérer le lien URL de ta zone commentaire pour plus de facilité d'accès.
PS2 : pense à ne pas surcharger chaque message de "Vos écrits". 70 lignes suffisent amplement par message.
PS3 : essaie de faire des commentaires légèrement plus développés (avec un relevé par exemple Wink) sur les textes de tes camarades auteurs qui prennent le temps de développer leur ressenti.

Bonne soirée à toi Wink.

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

Commentaires pour "Le pacte du sang" Banniere_ombre_lumiere2
Pacô
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16006
Age : 27
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Commentaires pour "Le pacte du sang" Empty Re: Commentaires pour "Le pacte du sang"

Message  domingo le Lun 30 Aoû 2010 - 22:59

Tout commence un soir d’été. Il fait chaud. Daniel est dans son bureau.
Il y a des informations mais pas suffisamment pour créer une ambiance. Tu devrais développer le contexte de façon à plonger le lecteur dans une atmosphère particulière.

Exemple : 1984, Georges Orwell
"C'était une journée d'avril froide et claire. Les horloges sonnaient treize heures. Winston Smith, le menton rentré dans le cou, s'efforçait d'éviter le vent mauvais. Il passa rapidement la porte vitrée du bloc des "Maisons de la Victoire", pas assez rapidement cependant pour empêcher que s'engouffre en même temps que lui un tourbillon de poussière et de sable.
Le hall sentait le chou cuit et le vieux tapis. À l'une de ses extrémités, une affiche de couleur, trop vaste pour ce déploiement intérieur, était clouée au mur. Elle représentait simplement un énorme visage, large de plus d'un mètre : le visage d'un homme d'environ qurante cinq ans, à l'épaisse, à l'épaisse moustache noire, aux traits accentués et beaux.
Winston se dirigea vers l'escalier. Il était inutile d'essayer de prendre l'ascenseur. Même au meilleures époques, il fonctionnait rarement. Actuellement, d'ailleurs, le courant électrique était coupé dans la journée. C'était une des mesures d'économie prises en vue de la Semaine de la Haine.
Son appartement était au septième. Winston, qui souffrait d'un ulcère variqueux au-dessus de la cheville droite, montait lentement. Il s'arrêta plusieurs fois en chemin pour se reposer."

Les informations sensorielles
Dans ce court extrait tu remarqueras qu'il y a bon nombre d'information.
Temporelle : C'était une journée d'avril froide et claire. Les horloges sonnaient treize heures.
Auditive : Les horloges sonnaient treize heures. & le vent mauvais.
Olfactive : Le hall sentait le chou cuit et le vieux tapis.
Visuelle : une affiche de couleur.
Informe le lecteur sur le contexte par le biais de ses sens, comme cela il pourra parfaitement s'identifier la scène.

Le champ lexical
Pour créer une ambiance tu dois aussi choisir soigneusement les mots que tu vas employer. Des mots doit surgir une idée ou une impression que le lecteur pourra appréhender et par conséquent rentrer dans l'ambiance de ton récit. Voyons un peu le champ lexical de notre ami Orwell :
froide, le vent mauvais, tourbillon de poussière et de sable, chou cuit, vieux tapis
=> L'idée qui se dégage ici est que la situation du personnage n'est pas rose. Il y a une impression de saleté, de précarité.
Comme notre ami Orwell tâche d'instiller l'ambiance du bureau de Daniel pour un choix judicieux de mots.

Il est 17 heures, une jeune femme rentre dans son agence de détective privé. Après s’être installée, elle se présente et lui explique les faits :
- Je m’appelle madame Maslen. Voilà trois semaines que mon fils, William a disparu. La police n’a rien trouvé et on m’a conseillé de venir vous voir.
- Racontez-moi le jour où il a disparu.
Que fais-tu quand tu rentre dans un magasin ou dans un bureau occupé ? Tu dis "Bonjour ou Bonsoir". Si tu veux donner une sensation d'urgence dans ce passage insiste peut-être sur la mine de la dame : des poches sous les yeux, des gestes rapides, un débit de parole rapide, des tics nerveux...
Prend le temps de décrire les personnages : leur habillement, leur visage, leur allure générale, leur âge etc...

Le dialogue
Une petite note : les tirets ce sont ceux-ci que tu doit mettre " — "(alt+0151).
Un dialogue est un très bon moyen d'en apprendre plus sur un personnage ( son niveau social, son humeur, son origine) Quand tu rédiges un dialogue tu dois au préalable bien réfléchir à la personnalité du personnage. Il n'y a pas plus rebutant que des personnages qui parlent de la même façon : rappelle toi que dans un dialogue ce n'est pas toi qui parles mais ce sont tes personnages.

- Je m’appelle madame Maslen. Voilà trois semaines que mon fils, William a disparu. La police n’a rien trouvé et on m’a conseillé de venir vous voir.
- Racontez-moi le jour où il a disparu.
- C’était le mercredi 25 juin. La journée s’est déroulée normalement, puis à 17h je suis rentrée chez moi. William avait entraînement de foot jusqu'à 16h30. Il rentre à pied et met environ 15 minutes. Mais là il n’y avait personne à la maison. J’ai essayé d’appeler sur son portable mais il était éteint. J’ai contacté ses amis des fois qu’il soit chez eux mais toujours rien. A 19h j’ai appelé le commissariat.
- Avez-vous une photo de votre enfant ?
- Oui bien-sûr j’y ai pensé.
Daniel contemple la photo d’un jeune garçon d’environ 13 ans. Il a des yeux marron et des cheveux bruns coupés courts.
- Vous dites que la police n’a rien trouvé ?
- Non, ils ont refait tout le parcours qu’emprunte mon William, ils sont allés au terrain de football et ils n’ont rien vu, expliqua la mère du garçon en sanglotant.
- Ne vous inquiétez pas, je vais le retrouver, affirma Daniel en consolant la jeune femme. Je vais faire tout mon possible. Je vais m’y mettre tout de suite. Par contre si cela ne vous embête pas je vais vous poser des questions.
- Non allez-y, je veux tout faire pour vous aider.
- Bien, tout d’abord, avez-vous une idée de qui peut être le kidnapper de votre fils ?
- Récemment, je me suis fâchée avec mon mari, cela fait déjà une semaine qu’il dort chez son frère. Les policiers l’ont interrogé et ont fouillé l’appartement de mon beau-frère. Je lui ai dit que je venais vous voir. Francis n’a jamais voulu avoir d’enfant, il voulait que j’avorte quand j’étais enceinte de William.
- Et à part votre mari ? Personne d’autre ?
- Non je ne vois vraiment pas. Voici une photo de famille, mon époux est ici.
Le détective regarde un homme, d’une trentaine d’années assez robuste. Il a des cheveux blonds.
- Je vais aller l’interroger à mon tour. Je vais faire tout mon possible pour retrouver votre fils madame Maslen. Je vous contacte dès que j’ai du nouveau

Visiblement cette dame est désespérée, elle a contacté les services de polices mais ils semble que ces derniers soient incapables de retrouver son fils, du coup elle décide d'aller voir un privé sur les bons conseils des agents de police.
Je suppose que c'est la première fois qu'elle fait appel à ce genre de service ? Indique nous son malaise ou non, décris nous le désespoir sur son visage fais lui dire des choses inutiles pour montrer qu'elle veut donner toutes les informations en sa possession.

Exemple : lorsqu'elle donne la photo elle pourrait parler rapidement et préciser que le jour de sa disparition il portait le pull bleu que sa grand-mère Mathilde lui a offert à Noël ou encore que cette photo a été prise il y a six mois et qu'entre temps le garçon a changé, il a grandi, il a désormais une petite cicatrice sur l'arcade qu'il s'est faite en tombant du toboggan du parc ( visible que pour les yeux d'une mère).

Ton enquêteur est certainement un homme d'expérience. Il faut que tu nous montre qu'il a une bonne capacité d'observation ( en reconnaissant par exemple le lieur où a été prise la photo avant même que la dame ne le lui dise), Puisqu'il semble être ton personnage principal il faut que tu veilles à ce que le lecteur s'attache à lui. Donne lui de la consistance : des mimiques, un phrasé propre à lui, une intonation de voix particulière. Bref, il faut que le lecteur voit Daniel. Pense aussi à sa personnalité. je ne suis pas habitué des privés mais je suppose qu'à l'heure actuelle il sont plus spécialisés dans la filature de maris volages que dans la recherche d'enfant disparus. Donne nous sa première impression sur la femme, montre nous que cette affaire est différente des autres.

Je m'arrête là pour le moment et je te laisse réfléchir à cela.
domingo
domingo
Talent Génial
Talent Génial

Masculin Nombre de messages : 757
Age : 34
Localisation : Gard
Emploi/loisirs : Dormir
Votre talent : Inutile
Points : 826
Date d'inscription : 06/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Commentaires pour "Le pacte du sang" Empty Re: Commentaires pour "Le pacte du sang"

Message  Balamania le Mar 31 Aoû 2010 - 9:31

D'abord merci pour les commentaires ils vont m'être précieux. Je veux répondre à domingo, non Daniel n'est pas mon personnage principal, il apparaît à la fin du trois et je passe au point de vue interne dans le chapitre 4 (je sais c'est assez compliqué mais bon).
Ensuite je sais que mes chapitres ne sont pas long mais c'est un peu fait exprès sachant que je publie le tout sur mon blog, je veux pas faire des chapitres qui mesurent 10 mètres (c'est très exagéré bien sûr). Ces 3 chapitres ils ne sont là que pour expliquer l'historie en fait. C'est pas du tout l'intrigue. J'aurai très bien pu le mettre à un autre moment, c'est pour ça que je ne veux pas trop m'attarder dessus. Pour les fautes comme les "à" majuscules mon ordinateur refuse de me les mettre avec un accent, faudra que j'essaie de trouver quelque chose parce que c'est vrai que c'est perturbant.
Pour le détective privé j'ai pas trouvé autre chose en fait. Je ne voulais pas faire qu'il soit policier, c'était contradictoire avec ce que j'ai mis plus tard.
Je vais tout de même modifier certaines choses que vous m'avez proposé. Et encore merci d'avoir lu.
Balamania
Balamania
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Féminin Nombre de messages : 61
Age : 24
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Ecriture, lecture et musique
Votre talent : Écriture
Points : 81
Date d'inscription : 30/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Commentaires pour "Le pacte du sang" Empty Re: Commentaires pour "Le pacte du sang"

Message  domingo le Mar 31 Aoû 2010 - 9:57

je veux pas faire des chapitres qui mesurent 10 mètres (c'est très exagéré bien sûr). Ces 3 chapitres ils ne sont là que pour expliquer l'historie en fait. C'est pas du tout l'intrigue. J'aurai très bien pu le mettre à un autre moment, c'est pour ça que je ne veux pas trop m'attarder dessus.
Donc, si je comprends bien tu ne veux pas vraiment bosser dessus ? Shocked

Ok, si j'avais su...
domingo
domingo
Talent Génial
Talent Génial

Masculin Nombre de messages : 757
Age : 34
Localisation : Gard
Emploi/loisirs : Dormir
Votre talent : Inutile
Points : 826
Date d'inscription : 06/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Commentaires pour "Le pacte du sang" Empty Re: Commentaires pour "Le pacte du sang"

Message  Balamania le Mar 31 Aoû 2010 - 10:03

Si je vais bosser dessus ne t'inquiètes pas je suis en train de le faire d'ailleurs mais je vais essayer de pas non plus faire un chapitre de 10 pages c'est ce que je veux dire ^^
Balamania
Balamania
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Féminin Nombre de messages : 61
Age : 24
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Ecriture, lecture et musique
Votre talent : Écriture
Points : 81
Date d'inscription : 30/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Commentaires pour "Le pacte du sang" Empty Re: Commentaires pour "Le pacte du sang"

Message  Balamania le Mar 31 Aoû 2010 - 10:06

Quand j'aurai amélioré mon chapitre je le mettrai.
Balamania
Balamania
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Féminin Nombre de messages : 61
Age : 24
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Ecriture, lecture et musique
Votre talent : Écriture
Points : 81
Date d'inscription : 30/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Commentaires pour "Le pacte du sang" Empty Re: Commentaires pour "Le pacte du sang"

Message  Balamania le Mar 31 Aoû 2010 - 10:20

En fait après avoir tout relu, je me demandais si je ne devrais pas faire plusieurs chapitres en refaisant une bonne partie du texte, parce qu'après avoir réfléchi, ça pourrait être pas mal pour le lecteur pour bien le situer ? J'aimerais des avis.
Merci de me faire poser autant de questions sur ce que j'écris, ça me fait beaucoup réfléchir.
Balamania
Balamania
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Féminin Nombre de messages : 61
Age : 24
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Ecriture, lecture et musique
Votre talent : Écriture
Points : 81
Date d'inscription : 30/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Commentaires pour "Le pacte du sang" Empty Re: Commentaires pour "Le pacte du sang"

Message  domingo le Mar 31 Aoû 2010 - 10:26

Faut que les chapitres aient un sens, tu coupes à un moment clé, lorsque tu as fini l'introduction de tes perso principaux par exemple.

Mais bon, si déjà tu reprends le premier extrait (que tu le développes) et que tu soignes le dialogue tu auras un premier chapitre.

PS : penses à fractionner ton récit quand tu le postes sur le forum parce qu'un long extrait c'est moins facile à corriger qu'un court. Wink
domingo
domingo
Talent Génial
Talent Génial

Masculin Nombre de messages : 757
Age : 34
Localisation : Gard
Emploi/loisirs : Dormir
Votre talent : Inutile
Points : 826
Date d'inscription : 06/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Commentaires pour "Le pacte du sang" Empty Re: Commentaires pour "Le pacte du sang"

Message  Balamania le Mar 31 Aoû 2010 - 10:35

Parce que dans le commentaire de Mrsonge il fait un petit récapitulatif de ce qu'il se passe et je trouve que je pourrais découper à peu près comme ça.
- Une proposition d'enquête
- La résolution de cette enquête le jour même
- Le meurtre heureusement raté du détective
- L'arrivée inexpliquée de Satan himself
- La signature du pacte
- La condition surprise
je mettrai peut-être la signature du pacte, l'arrivée de Satan et la condition ensemble.
- La grossesse express de Corinne
- La naissance d'un être étrange
- La découverte de son vampirisme
- Le choix des parents

Qu'est-ce que tu en penses ?

PS : Excuse-moi que tu aies cru que je ne voulais rien modifier, je me suis mal exprimée. J'espère que tu m'en veux pas.
Balamania
Balamania
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Féminin Nombre de messages : 61
Age : 24
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Ecriture, lecture et musique
Votre talent : Écriture
Points : 81
Date d'inscription : 30/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Commentaires pour "Le pacte du sang" Empty Re: Commentaires pour "Le pacte du sang"

Message  Balamania le Mar 31 Aoû 2010 - 11:05

En fait suis plus sûre de moi pour les faire en plusieurs chapitres, ça va en faire des trop courts...
Balamania
Balamania
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Féminin Nombre de messages : 61
Age : 24
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Ecriture, lecture et musique
Votre talent : Écriture
Points : 81
Date d'inscription : 30/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Commentaires pour "Le pacte du sang" Empty Re: Commentaires pour "Le pacte du sang"

Message  MrSonge le Mar 31 Aoû 2010 - 11:17

À mon avis, si tu sépares les points que j'ai mis en évidence trois par trois (sauf éventuellement le dernier groupe de quatre, pour éviter que le «choix des parents» ne se retrouve tout esseulé), tu auras amplement de quoi développer de bon gros chapitres. Pas trop longs non plus, mais suffisants pour donner plus de corps à ce début.^^

__________________________________
"Dans un roman, on doit retrouver l'univers de l'écrivain du début à la fin, dans une seule phrase, la première venue."
(M-E Nabe)

"C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible.."
(G. Flaubert)
MrSonge
MrSonge
Très Haut Guide Spirituel
Très Haut Guide Spirituel

Masculin Nombre de messages : 6242
Age : 27
Emploi/loisirs : Etudiant en Lettres, 2ème année, Français & Philosophie
Votre talent : Écriture
Points : 6232
Date d'inscription : 16/10/2008

http://amicusveritatis.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Commentaires pour "Le pacte du sang" Empty Re: Commentaires pour "Le pacte du sang"

Message  Pacô le Mar 31 Aoû 2010 - 12:28

Très sincèrement, je pense que tu pars avec une mauvaise stratégie.
Il ne faut pas viser la taille du texte lorsqu'on écrit, mais avant tout sa forme et son contenu. J'ai envie de dire que le découpage pour ton blog "viendra après".

Il faut lui donner un attrait particulier, il faut l'enrichir : car là tu as un texte qui part sur une idée pas mauvaise, mais qui est très mal agencée et très mal insérée dans un contexte.
Le travail doit se faire à plusieurs niveaux : sur ton intrigue, sur ton univers et sur la psychologie de tes personnages.

Je dirais que ce sont les 3 principaux axes (clefs pour un roman) qui sont à revoir.

L'idéal, je pense, ce serait que tu nous réécrives la première scène (celle de la femme dans le bureau).
Maximum 50 lignes : tu évites de trop longs dialogues et tu ne l'utilises que très judicieusement.

On pourra plus te guider sur un court passage ; et après nos conseils sont ré-applicables pour tes prochaines rédactions de chapitre. Il suffira juste de nous les montrer Wink.

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

Commentaires pour "Le pacte du sang" Banniere_ombre_lumiere2
Pacô
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16006
Age : 27
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Commentaires pour "Le pacte du sang" Empty Re: Commentaires pour "Le pacte du sang"

Message  B. le Mer 1 Sep 2010 - 7:08

Les garçons, vous avez oublié de faire un tour dans la salle d'interrogatoire. Vous y auriez vu que Balamania ne cherche pas l'édition, mais qu'elle écrit pour le plaisir.
Vos commentaires, excellents, sont trop poussés et pas vraiment adaptés à ses attentes, je pense.
avatar
B.
Talent Divin
Talent Divin

Féminin Nombre de messages : 4396
Votre talent : Écriture
Points : 4555
Date d'inscription : 23/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Commentaires pour "Le pacte du sang" Empty Re: Commentaires pour "Le pacte du sang"

Message  azul le Mer 1 Sep 2010 - 7:36

Voilà Barbara, c'est exactement ce que je pense. Et bien d'autres choses encore dont il faudrait discuter.
Déjà, lorsqu'on veut s'améliorer, que ce soit pour le plaisir ou en vue d'édition, l'ascension débute au premier barreau de l'échelle. C'est vrai pour toute forme de progression, d'ailleurs.
azul
azul
Talent Suprême
Talent Suprême

Féminin Nombre de messages : 1557
Age : 61
Localisation : Lot et Garonne
Votre talent : Écriture
Points : 1556
Date d'inscription : 19/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Commentaires pour "Le pacte du sang" Empty Re: Commentaires pour "Le pacte du sang"

Message  Balamania le Mer 1 Sep 2010 - 9:03

Merci les filles. Parce qu'hier j'ai vraiment cru péter une durite avec tout ce qu'ils me mettaient mais je sais que ça partait d'une bonne intention.
J'ai expliqué ce que je voulais ici : https://imperialdreamer.1fr1.net/salle-d-interrogatoire-f146/auteurbalamania-t2879.htm
Merci de votre compréhension.
Balamania
Balamania
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Féminin Nombre de messages : 61
Age : 24
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Ecriture, lecture et musique
Votre talent : Écriture
Points : 81
Date d'inscription : 30/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Commentaires pour "Le pacte du sang" Empty Re: Commentaires pour "Le pacte du sang"

Message  B. le Mer 1 Sep 2010 - 9:58

Je suis contente, alors.
Je comprends que tu aies eu l'impression d'être totalement perdue.
Il faut commencer par le commencement. Very Happy
avatar
B.
Talent Divin
Talent Divin

Féminin Nombre de messages : 4396
Votre talent : Écriture
Points : 4555
Date d'inscription : 23/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Commentaires pour "Le pacte du sang" Empty Re: Commentaires pour "Le pacte du sang"

Message  Balamania le Mer 1 Sep 2010 - 10:06

Et en plus c'est mon premier roman (mes premiers chapitres cela aussi les autres sont peut-être un peu mieux Very Happy) j'ai le temps de faire mieux quand même. Et comme on dit c'est en faisant des erreurs que l'on apprend.
Balamania
Balamania
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Féminin Nombre de messages : 61
Age : 24
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Ecriture, lecture et musique
Votre talent : Écriture
Points : 81
Date d'inscription : 30/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Commentaires pour "Le pacte du sang" Empty Re: Commentaires pour "Le pacte du sang"

Message  MrSonge le Mer 1 Sep 2010 - 10:10

Personnellement, je maintiens mon commentaire puisque le seul défaut général (on excepte les quelques phrase bancales, comme partout) que j'ai pu relever, c'est évidemment celui que j'y ai explicité. Du coup, je ne vois pas très bien quel autre point j'aurais pu mettre en évidence que celui-ci puisqu'il me semble à la fois principal et primordial. Ceci dit sans hostilité aucune, bien sûr. Je comprends très bien qu'une cascade de commentaires comme ceux que tu as reçus, Balamania, puissent rebuter mais pour ma part c'est véritablement le seul problème d'ordre général que j'ai repéré. Donc pour moi, il n'y a pas barreau plus inférieur sur lequel elle pourrait se hisser, parce que tous les précédents sont déjà franchis. Very Happy
Maintenant, Balamania, tu peux très bien ignorer les grandes lignes de commentaires comme le mien pour en retenir uniquement ce qui t'intéresse et réponds à tes attentes. Je t'ai donné la piste de "l'étoffage", qui est à prendre ou à laisser ; tu peux donc en faire ce que bon te semble. Pour ma part, j'avoue ne pas bien voir comment j'aurais pu faire "moins", ce qui est rare, et je me dis que de toute façon, mieux vaut trop et pouvoir trier que pas assez et ne rien en tirer, non ? Enfin bref, tout ce blabla pour dire que le seul reproche que je peux faire à ton début, même en considérant tes attentes que tu nous a clairement exposées, c'est que tu passes, à mon sens, un peu trop vite sur un peu tout.
En gros, mon commentaire mastodontique ne contenait pas grand chose de plus que cela... Wink

__________________________________
"Dans un roman, on doit retrouver l'univers de l'écrivain du début à la fin, dans une seule phrase, la première venue."
(M-E Nabe)

"C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible.."
(G. Flaubert)
MrSonge
MrSonge
Très Haut Guide Spirituel
Très Haut Guide Spirituel

Masculin Nombre de messages : 6242
Age : 27
Emploi/loisirs : Etudiant en Lettres, 2ème année, Français & Philosophie
Votre talent : Écriture
Points : 6232
Date d'inscription : 16/10/2008

http://amicusveritatis.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Commentaires pour "Le pacte du sang" Empty Re: Commentaires pour "Le pacte du sang"

Message  B. le Mer 1 Sep 2010 - 10:10

Balamania a écrit:Et en plus c'est mon premier roman (mes premiers chapitres cela aussi les autres sont peut-être un peu mieux Very Happy) j'ai le temps de faire mieux quand même. Et comme on dit c'est en faisant des erreurs que l'on apprend.
C'est sûr !
Et je trouve que tu as beaucoup de courage en venant le présenter ici, vu nos critiques littéraires ! Razz
Perso, je ne montrerai jamais mon premier roman, écrit à peu près vers ton âge !
Je viendrai corriger ton texte cette après-midi. Very Happy
avatar
B.
Talent Divin
Talent Divin

Féminin Nombre de messages : 4396
Votre talent : Écriture
Points : 4555
Date d'inscription : 23/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Commentaires pour "Le pacte du sang" Empty Re: Commentaires pour "Le pacte du sang"

Message  Balamania le Mer 1 Sep 2010 - 10:18

Je sais que j'ai tendance à passer vite sur ces chapitres, Mrsonge, mais c'est que, j'ai pas trop envie de m'attarder sur ça en fait. Faudrait lire la suite pour comprendre que ces premiers chapitres ne servent que d'introduction. Et encore je trouve que j'ai fait des progrès sur ces chapitres parce que je les ai déjà refait une fois (imagine-les encore plus petits et plus rapides). J'aime mes chapitres comme ils sont. Ce que je voulais c'était faire intervenir mon personnage principal (le petit Johnny) au plus vite et le prochain chapitre est de son point de vue. Et je préviens les chapitres 4 à 9 s'enchaînent très vite parce que je ne savais pas trop quoi raconter. Enfin si tu veux savoir à quoi ressemble la suite fais le moi savoir.
Bisous.
Balamania
Balamania
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Féminin Nombre de messages : 61
Age : 24
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Ecriture, lecture et musique
Votre talent : Écriture
Points : 81
Date d'inscription : 30/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Commentaires pour "Le pacte du sang" Empty Re: Commentaires pour "Le pacte du sang"

Message  MrSonge le Mer 1 Sep 2010 - 10:39

Si tu me permets de revenir sur ce point (non ce n'est pas du harcèlement xD J'aime bien aller au bout de mes idées et propositions, mais encore une fois, tu as le droit de ne pas être d'accord et de ne pas y donner suite), je rebondirai là-dessus :

Je sais que j'ai tendance à passer vite sur ces chapitres, Mrsonge, mais c'est que, j'ai pas trop envie de m'attarder sur ça en fait. Faudrait lire la suite pour comprendre que ces premiers chapitres ne servent que d'introduction.
Alors pourquoi ne pas en faire véritablement une introduction ? Titrée comme telle et qui bannirait l'overdose de dialogue pour quelque chose de plus synthétique, une forme qui serait en adéquation avec le fond que tu veux bref, comme un premier survol qui permette au lecteur d'entrer dans ton récit. Par exemple, si j'ai bien compris, l'enquête du détective, au premier chapitre est un "ameublement" qui ne sert qu'à introduire la rencontre avec Satan. L'enquête en elle-même ne nous intéresse pas. Bien. Alors pourquoi en faire un chapitre entier ? Tu pourrais par exemple la poser en quelques phrases du genre :

«Et voilà.
Le jour où il avait accepté de s'occuper de cette douteuse affaire de gosse disparu, David avait présenti qu'il aurait mieux fait d'envoyer paître la larmoyante bonne femme venue le consulter. Il avait dit oui, pourtant, et c'est ce «oui» inconsidéré qui l'avait mené là où il était maintenant, dans un vestiaire sordide de stade de banlieue, au plafond duquel pendait deux ou trois néons à moitié grillés et contre les murs duquel étaient alignés plusieurs rangées d'armoire métalliques. Et surtout, surtout, dans l'une d'elle dont la porte était faussée, il y avait ce corps de jeune garçon, dont les cheveux collaient à la paroi intérieure, replié comme un pantin de caoutchouc, la poitrine barbouillée de sang plus noir que rouge. Première emmerde.
Et puis, évidemment, il y avait aussi l'autre type, celui qui braquait maintenant un revolver sur David, avec au fond des yeux une étincelle pas rassurante du tout... »

Évidemment, ceci est un EXEMPLE, hein, écrit à la va-vite et donc absolument pourri. Mais c'était simplement pour te montrer comment tu pourrais transformer ton introduction en allant, puisque tu la veux rapide, directement au cœur des choses. Après tout, la visite de la mère de William importe peu, puisque l'enquête qui suivra nous occupe pendant quelques lignes seulement. Donc, à la limite, tu pourrais la contourner et ne faire que la signaler au lecteur, pour qu'il sache ce qui a amené ton personnage en ces lieux (passages en gras dans mon exemple).

Voilà, je crois que j'ai tout dit ce qui me semblait signalable quant à ses trois premiers chapitres. Maintenant, à toi de voir ce que tu prends et ce que tu laisses (tu peux tout laisser, aussi, je ne me vexerai pas ! Razz).
Maintenant, eh bien, j'attends la suite ! Very Happy

__________________________________
"Dans un roman, on doit retrouver l'univers de l'écrivain du début à la fin, dans une seule phrase, la première venue."
(M-E Nabe)

"C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible.."
(G. Flaubert)
MrSonge
MrSonge
Très Haut Guide Spirituel
Très Haut Guide Spirituel

Masculin Nombre de messages : 6242
Age : 27
Emploi/loisirs : Etudiant en Lettres, 2ème année, Français & Philosophie
Votre talent : Écriture
Points : 6232
Date d'inscription : 16/10/2008

http://amicusveritatis.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Commentaires pour "Le pacte du sang" Empty Re: Commentaires pour "Le pacte du sang"

Message  Balamania le Mer 1 Sep 2010 - 10:49

Non l'important c'est le pacte ^^ Ça joue quand même un rôle principal dans l'histoire, enfin sans ce pacte, il n'y aurait pas d'histoire en fait, enfin c'est difficile à expliquer. Si Johnny est né, c'est à cause de ce pacte en fait. Je préfère laisser mes chapitres, j'ai passé du temps dessus, j'ai pas envie d'en plus les enlever, y me tiennent à cœur. Hum je vais te mettre d'autres chapitres si tu veux mais je ne sais pas trop jusqu'où. Après certains de mes chapitres sont très courts, juste explicatifs en fait donc des fois ils font une dizaine de lignes. Aller je vais mettre jusqu'au 10. Soyons fous Wink
Bisous !
Balamania
Balamania
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Féminin Nombre de messages : 61
Age : 24
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Ecriture, lecture et musique
Votre talent : Écriture
Points : 81
Date d'inscription : 30/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Commentaires pour "Le pacte du sang" Empty Re: Commentaires pour "Le pacte du sang"

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum