Commentaires pour Le strapontin ( et quelques autres)

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Commentaires pour Le strapontin ( et quelques autres) Empty Commentaires pour Le strapontin ( et quelques autres)

Message  Gavroche le Lun 6 Déc 2010 - 13:55

Donc pour les commentaires de ça, c'est par ici ! Merci ! Smile

Bon, je préfère prévenir : je sais que le thème de cette nouvelle est sujet à polémiques.
J'ai essuyé ailleurs des remarques très violentes.
Alors petites précisions avant de vous lancer tout crocs dehors : non, je ne fais l'apologie de rien du tout ! Rolling Eyes Et je préfèrerais que les commentaires se concentrent surtout sur la forme ou des incohérences possibles, plutôt que sur le fond... Bien sûr, je ne vous interdit pas de réagir. C'est aussi le but d'un tel texte ! Mais j'aimerais éviter autant que possible les débats de fond, ou en tout cas qu'ils restent softs.
Merci
PS : j'suis en règle générale un peu plus susceptible sur ces petits textes (l'impression de les avoir travaillés plus, sans doute) que sur mon roman, donc, vous étonnez pas si je chipote sur vos remarques ! Je les attends ici avec un peu plus d'anxiété que d'ordinaire, peut-être aussi parce que c'est un exercice nouveau pour moi...
Edit : j'suis p'tre plus susceptible , justement parce que je sais que c'est nouveau pour moiet que je suis pas toujours au point.


Dernière édition par arwen le Sam 11 Déc 2010 - 18:11, édité 1 fois
Gavroche
Gavroche
Talent Génial
Talent Génial

Nombre de messages : 769
Votre talent : Écriture
Points : 1036
Date d'inscription : 30/05/2010

http://gavrochetcie.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Commentaires pour Le strapontin ( et quelques autres) Empty Re: Commentaires pour Le strapontin ( et quelques autres)

Message  Laumie le Lun 6 Déc 2010 - 14:34

Bon alors, je dois avouer que j'ai accroché dès le début à ton texte. Tu restes constante en racontant cet homme "détruit" par toutes les épreuves qu'il a traversé.

Bravo, c'est bien écrit et les images évoquées très réelles.
Laumie
Laumie
Talent Divin
Talent Divin

Féminin Nombre de messages : 6329
Age : 34
Localisation : Landes
Emploi/loisirs : PC, Lecture, Vélo, Voiture, Balades, Lèche-vitrine, délires ...
Votre talent : Aucun
Points : 6448
Date d'inscription : 22/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Commentaires pour Le strapontin ( et quelques autres) Empty Re: Commentaires pour Le strapontin ( et quelques autres)

Message  Pacô le Lun 6 Déc 2010 - 18:54

Par manque de temps (une petite soirée ce soir) je me contente pour l'instant d'un simple relevé :

Assis sur son strapontin au milieu de la rame du RER A, Salih en est persuadé, tandis qu’il serre ses genoux, coincé par la foule innombrable des travailleurs du matin. Coincé par cet homme en costume à sa gauche, par cette femme obèse à sa droite et celle-ci, élégante dans son tailleur, mais au parfum agressif, qui lui présente ses fesses à hauteur des yeux.
=> j'aurais eu envie de dire : la phrase est longue. Mais d'un autre côté, elle fait ressentir un effet d'accumulation. Donc, avis aux autres lecteurs s'ils ont la même gêne que moi, ou non.

Il s’est levé tôt, il est fatigué.
Il frissonne.
=> les trois "il" sont assez désagréables à la lecture

Juste quelques kilomètres à parcourir jusqu’au centre-ville, pour rejoindre ce squat partagé par d’autres réfugiés qui, comme lui, tentaient, le soir venu, de grimper dans ces camions, direction l’Angleterre.
=> même chose, trop de virgules qui font un drole d'effet... u_u"

Un cousin, un frère les y attendaient…
=> pourquoi "les" ? Il est accompagné ? Tu parles au nom de tous les réfugiés ?

Même si sa tennis droite trouée prenait l’eau et, à chaque pas, produisait un splash, splash agaçant.
=> j'aurais mis le "splash" en italique, et pas de virgule entre.

Il a toujours trouvé fascinants les yeux clairs
=> je me demande s'il faut bien un "s" à fascinant puisque ce n'est pas directement rattaché à "yeux clairs". A demander confirmation à azul.

Bon, en tout cas, j'ai très bien aimé.
Même si j'ai commencé à comprendre dès l'arrivée de la femme enceinte.

Je te fais un commentaire plus approfondi plus tard, promis Wink.

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

Commentaires pour Le strapontin ( et quelques autres) Banniere_ombre_lumiere2
Pacô
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16006
Age : 27
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Commentaires pour Le strapontin ( et quelques autres) Empty Re: Commentaires pour Le strapontin ( et quelques autres)

Message  Gavroche le Lun 6 Déc 2010 - 19:05

Merci à vous deux.
Oui la chute est prévisible dès l'arrivée de la femme pour la plupart des lecteurs... certains même un peu plus tôt.
C'est un peu logique, son arrivée accentue la tension du personnage.

Et sinon : saletés de virgules ! Evil or Very Mad
Gavroche
Gavroche
Talent Génial
Talent Génial

Nombre de messages : 769
Votre talent : Écriture
Points : 1036
Date d'inscription : 30/05/2010

http://gavrochetcie.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Commentaires pour Le strapontin ( et quelques autres) Empty Re: Commentaires pour Le strapontin ( et quelques autres)

Message  azul le Mar 7 Déc 2010 - 12:21

Horreur, je manque de temps !

Je te mets ce que je viens de faire et j'essaierai de finir ce soir.

Une jolie nouvelle, pleine de sensibilité. On connait les desseins de Salih un peu tôt à mon avis. On en reparlera.

Il existe des rencontres qu’il faudrait savoir éviter.
Assis sur son strapontin au milieu de la rame du RER A, Salih en est persuadé, tandis qu’il serre ses genoux, coincé par la foule innombrable des travailleurs du matin. Coincé par cet homme en costume à sa gauche, par cette femme obèse à sa droite et celle-ci, élégante dans son tailleur, mais au parfum agressif, qui lui présente ses fesses à hauteur des yeux. Avec un peu d’imagination, il peut même deviner la marque du string sous le tissu de sa jupe.
C’est vrai que ce problème de virgules est de taille. Il faudrait relire en cherchant à placer la respiration aux endroits indispensables pour le rythme et éliminer les incises inutiles.

Déjà, je commencerais la phrase par « Salih en est persuadé », qui se rapporte directement à l’affirmation précédente. Je remplacerais « innombrable » par « anonyme », ce qui renforcerait l’idée de gens parmi tant d’autres (l’homme au costume, de la femme obèse et de celle au tailleur), et je mettrais quelques points.
« Il existe des rencontres qu’il faudrait savoir éviter.
Salih en est persuadé, assis sur son strapontin au milieu de la rame du RER A. Il serre les genoux, coincé par la foule anonyme des travailleurs du matin. Par cet homme en costume à sa gauche, cette femme obèse à sa droite et celle-ci, élégante dans son tailleur mais au parfum agressif, qui lui présente ses fesses à hauteur des yeux. »
Assis sur son strapontin, il se laisse bercer par le ronronnement de la machine qui le transporte à toute vitesse dans les boyaux du métro parisien. Ses paupières se ferment. L’obscurité succède aux lueurs violentes des stations sous leur rideau rosé.
Il s’est levé tôt, il est fatigué.
Il frissonne. Malgré la chaleur lourde et poisseuse de la rame bondée, il a froid. Il glisse ses mains, glacées, entre ses cuisses. Un geste qu’il a souvent eu ces dernières semaines. Très souvent. Notamment un soir d’automne…
« Assis sur son strapontin » on le sait déjà. Peut-être est-ce pour s’éloigner un peu du précédent « il » ?
« Le ronronnement de la machine qui le transporte à toute vitesse dans les boyaux du métro parisien le berce. »
Et je suppose que le rideau rosé est celui des paupières ? L’image est jolie, il faut la garder mais la mettre en début de phrase à mon avis.
« … malgré la chaleur lourde et poisseuse de la rame bondée, il a froid et glisse ses mains glacées entre ses cuisses. »
Oui, il était des personnes qu’il valait mieux éviter de rencontrer. C’était certain… Il n’aurait jamais dû monter dans cette voiture, rencontrer ce Tarek.
La première phrase pourrait tout aussi bien rester au présent. J’enlèverais le « c’était certain », qui n’apporte rien et même enlève du poids à la l’information précédente. J’enlèverais aussi « rencontrer ce Tarek ». Quand le nom viendra, on saura qu’il est le conducteur de la voiture dans laquelle Salih est monté.
« Oui, il est des personnes qu’il vaut mieux éviter de rencontrer… il n’aurait jamais dû monter dans cette voiture. »
Juste quelques kilomètres à parcourir jusqu’au centre-ville, pour rejoindre ce squat partagé par d’autres réfugiés qui, comme lui, tentaient, le soir venu, de grimper dans ces camions, direction l’Angleterre.
Juste quelques kilomètres à parcourir jusqu’au centre-ville pour rejoindre ce squat partagé par d’autres réfugiés qui, comme lui, tentaient le soir venu de grimper dans ces camions, direction l’Angleterre.
Et puis, sans doute la vie y serait plus facile qu’ici
Y serait-elle ?
Et peu parlaient français
Le français
Salih était un des rares à avoir appris, rapidement, les rudiments de la langue.
Je ne mettrais pas « rapidement » en incise
Tous les soirs donc, il s’infligeait cette longue marche, après un nouvel échec.
Tu veux dire qu’il s’infligeait la longue marche du retour ? Parce que je dirais plutôt qu’il s’infligeait la longue marche pour essayer de monter dans l’un de ces camions
produisait un splash, splash agaçant.
J’enlèverais la virgule. Le splash splash est le bruit que fait la chaussure. Il vaudrait mieux le mettre soit en italique, soit entre guillemets.
Mais cette nuit, il ne sentait plus ses orteils glacés
Cette nuit-là ?
À une heure du matin, et par ce temps, les véhicules étaient rares sur la nationale. Et les deux ou trois voitures qu’il avait croisées l’avaient dépassé sans même ralentir l’allure.
Tu peux très bien mettre une virgule avant le second « et » ou bien tout simplement le supprimer.
« Les deux ou trois voitures qu’il avait croisées n’avaient même pas ralenti l’allure. »
. Il n’avait pas aussitôt réagi devant ce mirage
Il sonne étrange ce « aussitôt » placé entre l’auxiliaire et le participe. Je le verrais plus après, ou alors « il n’avait pas réagi tout de suite »
Il s’étire sur le strapontin, dur sous ses fesses, contre la paroi de plastique dans son dos, tout aussi dure.
Hmmm, il a fallu que je relise. Pourquoi ne pas dire simplement : « Il s’étire contre le dossier de plastique, tout aussi dur que le siège du strapontin sous ses fesses. » ? (ceux en cuir de la berline étaient bien plus confortables. Ou « le cuir de la berline… »)
il avait même hésité à s’y installer, trempé et sale comme il était.
Comme il l’était
Il n’avait pas réagi lorsque Tarek avait dépassé la sortie qui annonçait le centre-ville.
Tu répètes « il n’avait pas réagi »
azul
azul
Talent Suprême
Talent Suprême

Féminin Nombre de messages : 1557
Age : 61
Localisation : Lot et Garonne
Votre talent : Écriture
Points : 1556
Date d'inscription : 19/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Commentaires pour Le strapontin ( et quelques autres) Empty Re: Commentaires pour Le strapontin ( et quelques autres)

Message  Gavroche le Mar 7 Déc 2010 - 12:37

Merci azul, j'ai juste survolé ( je poste juste pour te dire que j'ai vu le comm)
beaucoup de choses intéressants, un ou deux trucs ( des détails) sur lesquels, je crois être moins d'accord, mais je reviendrai dessus plus tard ( je bosse et je vais chez le médecin, pas en forme du tout là... )
Gavroche
Gavroche
Talent Génial
Talent Génial

Nombre de messages : 769
Votre talent : Écriture
Points : 1036
Date d'inscription : 30/05/2010

http://gavrochetcie.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Commentaires pour Le strapontin ( et quelques autres) Empty Re: Commentaires pour Le strapontin ( et quelques autres)

Message  azul le Mar 7 Déc 2010 - 17:45

Tu nous couves une petite grippe ? (que tu es priée de ne pas partager avec la communauté^^).

Bon, on discute de la partie corrigée alors, sinon on ne va plus s'y retrouver.
azul
azul
Talent Suprême
Talent Suprême

Féminin Nombre de messages : 1557
Age : 61
Localisation : Lot et Garonne
Votre talent : Écriture
Points : 1556
Date d'inscription : 19/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Commentaires pour Le strapontin ( et quelques autres) Empty Re: Commentaires pour Le strapontin ( et quelques autres)

Message  Gavroche le Mer 8 Déc 2010 - 1:59

NAn,j'enchaine surtout les petits soucis de santé, notamment infections urinaires depuis 6 mois, grosse fatigue et insomnies en plus... Bref, pas la super grande forme. hate d'etre en janvier et de souffler.
Bon, comme c'est beaucoup de détails, j'ai la flemme cette nuit de reprendre point par point là où je pense pas bouger. meme si ça se résume à pas grand chose sur l'ensemble sur ce que tu proposes. Grosso modo ça touche à tes propositions sur le strapontin ! hi ! a part, p'tre cette histoire de répétition, voulue, mais p'tre pas réussie... et le passage au présent d'une phrase, qui me convainct pas tout à fait.
Le reste m'est vraiment très très utile, j'insiste. Tu as le don d'éclairer des trucs que je sens confusément, sans réussir à trouver pourquoi ni comment.
Bref, je verrai ça dans les jours qui viennent, au pire ce week-end !
Gavroche
Gavroche
Talent Génial
Talent Génial

Nombre de messages : 769
Votre talent : Écriture
Points : 1036
Date d'inscription : 30/05/2010

http://gavrochetcie.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Commentaires pour Le strapontin ( et quelques autres) Empty Re: Commentaires pour Le strapontin ( et quelques autres)

Message  azul le Mer 8 Déc 2010 - 8:44

Ok, la répétition de "assis sur son strapontin" me posait justement problème. Donc je ne relève plus ça et on en reparlera.
La phrase au présent, je vois, et elle peut rester à l'imparfait.

Grosses journée pour moi aujourd'hui : 10h 12h 15h 22h aïe.
Je verrai quand je pourrai continuer.

Soigne-toi bien Wink
azul
azul
Talent Suprême
Talent Suprême

Féminin Nombre de messages : 1557
Age : 61
Localisation : Lot et Garonne
Votre talent : Écriture
Points : 1556
Date d'inscription : 19/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Commentaires pour Le strapontin ( et quelques autres) Empty Re: Commentaires pour Le strapontin ( et quelques autres)

Message  Gavroche le Mer 8 Déc 2010 - 10:14

Bon courage pour la journée de boulot !
Moi, c'est plutôt tranquille finalement aujourd'hui (heureusement !)

J'ai un peu de temps pour répondre un peu plus en détails. Je vais passer sur les modifs que j'ai prises en compte ( je mettrais le texte à jour un peu plus tard)

Je préfère commencer par assis sur son strapontin, pour le premier paragraphe, vu qu'ensuite je joue de cette répétition.
Pour la phrase suivante, très longue, je me pose la question de la couper en effet. Ta proposition d'enlever le deuxième "coincé" ne me plait pas trop, j'ai l'impression que du coup , on voit pas trop à quoi se rapporte ce "par cet homme", sans doute à cause du point...

Ah donc, la répétition de "Assis sur le strapontin" est voulue , mais sans doute trop proche. En même temps si je l'enlève, je trouve le paragraphe un peu insipide... Faut que je réfléchisse à autre chose, j'ai pas encore trouvé.

edit, voilà un premier essai de correction (y' a encore quelque chose qui me chagrine) :

Assis sur son strapontin au milieu de la rame du RER A, Salih en est persuadé. Coincé par la foule anonyme des travailleurs du matin, par cet homme en costume à sa gauche, par cette femme obèse à sa droite, il serre les genoux. Une élégante en tailleur lui présente ses fesses. Avec un peu d’imagination, il peut même deviner la marque du string sous le tissu de sa jupe.
Pourtant, ses paupières se ferment. Sous leur rideau rosé, l’obscurité succède aux lueurs violentes des stations.
Il se laisse bercer par le ronronnement de la machine qui le transporte à toute vitesse dans les boyaux du métro parisien. Le parfum, agressif, de la femme en tailleur lui donne mal au crâne.

pour splash splash, ok pour la virgule et l'italique ( simple oubli de mise en forme en postant)

J'ai modifié cette histoire de répétition "il n'avait pas réagi" en le remplaçant par "il n'avait pas protesté " dans la seconde phrase.
Par contre, à l'oreille, je préfère "il n'avait pas aussitôt réagi" à "il n'avait pas réagi aussitôt" ( et encore moins il n'avait pas réagi tout de suite) sauf si c'est une faute de français...

Il s’étire sur le strapontin, dur sous ses fesses, contre la paroi de plastique dans son dos, tout aussi dure. Les sièges en cuir de la berline étaient bien plus confortables, se souvient-il ; il avait même hésité à s’y installer, trempé et sale comme il l’était.
Là, je ne suis pas d'accord avec ta correction : un strapontin étant un siège, c'est un pléonasme non de dire le siège du strapontin ? par contre est ce que mettre un point virgule après fesses rendrait tout cela plus compréhensible ( idée d'énumération, il s'étire sur le strapontin et contre la paroi) ?
Du coup, ça remet en cause également ta proposition sur la phrase suivante.

Voilou, pour mes principales interrogations, désaccords...


Gavroche
Gavroche
Talent Génial
Talent Génial

Nombre de messages : 769
Votre talent : Écriture
Points : 1036
Date d'inscription : 30/05/2010

http://gavrochetcie.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Commentaires pour Le strapontin ( et quelques autres) Empty Re: Commentaires pour Le strapontin ( et quelques autres)

Message  azul le Mer 8 Déc 2010 - 13:20

Je préfère commencer par assis sur son strapontin, pour le premier paragraphe, vu qu'ensuite je joue de cette répétition.
Pour la phrase suivante, très longue, je me pose la question de la couper en effet. Ta proposition d'enlever le deuxième "coincé" ne me plait pas trop, j'ai l'impression que du coup , on voit pas trop à quoi se rapporte ce "par cet homme", sans doute à cause du point...
Bon, OK pour commencer la phrase par "assis sur son strapontin". Je te parle de la répétition plus loin.

Ta proposition :

Assis sur son strapontin au milieu de la rame du RER A, Salih en est persuadé. Coincé par la foule anonyme des travailleurs du matin, par cet homme en costume à sa gauche, par cette femme obèse à sa droite, il serre les genoux. Une élégante en tailleur lui présente ses fesses. Avec un peu d’imagination, il peut même deviner la marque du string sous le tissu de sa jupe.

Je trouve dommage que "il serre les genoux" se retrouve à la fin de la phrase, ce qui t'oblige à reconstruire la seconde. Je trouve qu'elle n'a plus le poids de la première version.
Maintenant, le point avant "par" peut-être remplacé par un point virgule. Ce qui donnerait :

Assis sur son strapontin au milieu de la rame du RER A, Salih en est persuadé. Il serre les genoux, coincé par la foule anonyme des travailleurs du matin ; par cet homme en costume à sa gauche, cette femme obèse à sa droite, et par cette élégante en tailleur qui lui présente ses fesses à hauteur des yeux. [...]

Le "à hauteur des yeux" est important à mon avis, car ce détail dit qu'elle est devant lui, donc qu'il est cerné en quelque sorte.

Ensuite la répétition de "assis sur son strapontin". Oui, elle est trop près la deuxième fois où tu l'emploies et surtout je n'en vois pas l'utilité, si ce n'est pour bien situer qu'il se trouve au milieu de la rame, dans l'allée. D'ailleurs, qu'est-ce que tu veux privilégier : dans l'allée ou au milieu de la rame ? Parce que je suppose que pour ce qu'il s'apprête à faire, il vaut mieux être au milieu pour toucher le plus de monde possible. Dans ce cas, pourquoi ne pas remplacer "assis sur son strapontin" par "au milieu de la rame".

Autre chose m'est venu à l'esprit quand j'en suis arrivée au troisième "assis sur son strapontin". Ce dernier permet de re-situer Salih dans la rame, alors qu'il vient de se souvenir de sa rencontre avec Tarek. À ce moment, la répétition est davantage justifiée.

[/quote]Là, je ne suis pas d'accord avec ta correction : un strapontin étant un siège, c'est un pléonasme non de dire le siège du strapontin ? par contre est ce que mettre un point virgule après fesses rendrait tout cela plus compréhensible ( idée d'énumération, il s'étire sur le strapontin et contre la paroi) ?
Du coup, ça remet en cause également ta proposition sur la phrase suivante.[quote]
Dans ce cas, tu peux enlever strapontin : Il s’étire contre le dossier de plastique, tout aussi dur que le siège (ou l'assise) sous ses fesses.

Je ne sais pas ce qu'en pense les autres, mais cette construction me paraît étrange : Il s’étire sur le strapontin, dur sous ses fesses, contre la paroi de plastique dans son dos, tout aussi dure.
Déjà, je pense que tu as utilisé "strapontin" parce que tu voulais écrire "siège" après pour la berline. Donc dans le but d'éviter une répétition. Mais si on suppose qu'un strapontin, tout comme une chaise, comporte une assise et un dossier, quand tu dis qu'il s'étire sur le strapontin, je vois l'image de quelqu'un qui s'appuie au dossier, d'où la confusion avec cette phrase où il s'étire d'abord sur l'assise et ensuite sur le dossier. Pas très clair, je sais. Shocked

Bref, voilà qui ne nous avance pas davantage...
azul
azul
Talent Suprême
Talent Suprême

Féminin Nombre de messages : 1557
Age : 61
Localisation : Lot et Garonne
Votre talent : Écriture
Points : 1556
Date d'inscription : 19/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Commentaires pour Le strapontin ( et quelques autres) Empty Re: Commentaires pour Le strapontin ( et quelques autres)

Message  Gavroche le Mer 8 Déc 2010 - 15:55

re : bon, pour le premier paragraphe, j'ai opté pour ta proposition, même si commencer par "il serre les genoux" ne me plait pas trop dans la deuxième phrase.
ou bien, en essayant comme ça :

Il existe des rencontres qu’il faudrait savoir éviter.
Salih en est persuadé. Assis sur son strapontin au milieu de la rame du RER A, il serre les genoux, coincé par la foule anonyme des travailleurs du matin ; par cet homme en costume à sa gauche, cette femme obèse à sa droite, et par cette élégante en tailleur qui lui présente ses fesses à hauteur des yeux. Avec un peu d’imagination, il peut même deviner la marque du string sous le tissu de sa jupe.

Alors oui un strapontin peut avoir un dossier, sauf que dans une rame de métro, non, il est fixé sur la cloison directement. Donc pléonasme strapontin = siège

Ensuite, non, l'important ici c'est pas la localisation spaciale,c 'est le fait qu'il soit sur uns trapontin, en langage politique cela veut dire avoir un poste de second role, ou éjectable... bref, un statut inférieur ou précaire... mais je comprends ta confusion quand même sur le fait que cela donne l'impression de deux mouvements d'étirement.

Si si, on avance ! Wink
Gavroche
Gavroche
Talent Génial
Talent Génial

Nombre de messages : 769
Votre talent : Écriture
Points : 1036
Date d'inscription : 30/05/2010

http://gavrochetcie.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Commentaires pour Le strapontin ( et quelques autres) Empty Re: Commentaires pour Le strapontin ( et quelques autres)

Message  azul le Mer 8 Déc 2010 - 21:33

Je pense bien qu'on avance, surtout que je n'ai jamais mis les pieds dans un métro (oui, on aime bien sa petite campagne du Sud-Ouest) et que je n'y connais rien en politique. Deux choses apprises dans la même soirée, deux !

Ta proposition de phrase me va très bien Wink
azul
azul
Talent Suprême
Talent Suprême

Féminin Nombre de messages : 1557
Age : 61
Localisation : Lot et Garonne
Votre talent : Écriture
Points : 1556
Date d'inscription : 19/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Commentaires pour Le strapontin ( et quelques autres) Empty Re: Commentaires pour Le strapontin ( et quelques autres)

Message  Lou le Jeu 9 Déc 2010 - 16:55

Je dois avouer que j'aime beaucoup. C'est très bien écrit, et la situation bien présentée. Pour ma part, la façon dont est présentée l'attentat ne me gène pas. Justement, on voit bien les raisons pour lesquelles il le fait, la façon dont il est paumé.

Un tout petit problème chronologique qui m'a un peu perturbé : tu commences par parler de la femme de Nawel, puis de sa mort, puis de la mort de sa petite fille et tu dis qu'elle a beaucoup pleuré. Dans mon esprit, la femme est déjà morte alors ça m'a perturbé un peu.

Très beau passage avec la femme enceinte.

En plus, la chute est bien amenée, avant la femme enceinte, je me serais pas attendu à ça, mais pourtant quand on relit, c'est évident.

Bref, j'aime beaucoup (surprenant venant de moi non ?)
Lou
Lou
Shérif(ette)

Féminin Nombre de messages : 1448
Age : 29
Votre talent : Écriture
Points : 1461
Date d'inscription : 03/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Commentaires pour Le strapontin ( et quelques autres) Empty Re: Commentaires pour Le strapontin ( et quelques autres)

Message  Gavroche le Jeu 9 Déc 2010 - 19:42

Merci beaucoup Lou !
Les repères temporels sont pourtant donnés : il a quitté l'Irak il y a trois mois, ce qu'il a décidé quand sa femme est morte (début de l'été, alors que l'action se situe en novembre). Sa fille est morte il y a deux ans, donc c'est forcément avant...
Gavroche
Gavroche
Talent Génial
Talent Génial

Nombre de messages : 769
Votre talent : Écriture
Points : 1036
Date d'inscription : 30/05/2010

http://gavrochetcie.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Commentaires pour Le strapontin ( et quelques autres) Empty Re: Commentaires pour Le strapontin ( et quelques autres)

Message  azul le Ven 10 Déc 2010 - 14:01

il avait faim et les objets ondulaient un peu devant ses yeux fatigués. Il n’avait pas mangé depuis deux jours… Et encore, avait-ce été une soupe bien peu consistante, glanée auprès d’une association.
Deux « peu » en… peu de temps.
Tarek s’était engagé sur l’autoroute, en direction de Paris, sans qu’il ne proteste, avant de s’arrêter sur une halte de repos.
Cette phrase est hachurée par les incises et la succession des « en », « sans », et «avant ». Ce pourrait être : « Tarek avait pris l’autoroute en direction de Paris sans qu’il ne proteste, et s’était arrêté sur… (on ne dit pas « aire de repos » ?)
Grelottant encore, il avait remercié cet étrange bienfaiteur dans un murmure enroué. Tarek avait allumé une cigarette, avait souri et, après quelques paroles badines lui avait proposé cet emploi…
Fatigué, amadoué par cette générosité tombée du ciel, il avait accepté sans trop se poser de questions.
Pourquoi il grelotte ? Ils sont à l’intérieur, il me semble.
Tu commences souvent tes phrases par des participes présents ou des participes passés.
Il faut une virgule après « badines » si tu gardes celle après « et »
Et à propos de l’emploi et des questions que ne se pose pas Salih, je trouve ça étrange quand on connait la fin
il ne sait pas trop bien comment il a tenu aussi longtemps dans son pays en guerre.
Il ne sait pas trop suffit à mon avis
Il sourit à l’évocation de ces noces
Ses ?
Oh, Salih se souvient bien du discours d’un ministre français à l’ONU, il se souvient aussi
Un point virgule plutôt ?
Il faisait trop beau sur Bagdad et puis, elle était si jolie les cheveux détachés.
La virgule serait plutôt avant « et puis ». Ou elle pourrait être carrément supprimée.
Elle portait son troisième enfant.
Je dirais même « leur » troisième enfant
Salih avait décidé de partir ce jour-là, devant les larmes inconsolables de son fils. Il n’avait pas pu amener Tariq avec lui
La première phrase me paraît maladroite. Je suppose que « devant les larmes » signifie qu’il annonce son départ devant son fils. Mais là il n’annonce pas, il décide. Il décide malgré les larmes de son fils. Non ?
Il n’avait pas pu emmener Tariq
Sur son strapontin, Salih songe à son aîné.
Tu vois, là, la répétition ne me gêne pas, comme la précédente : « Assis sur son strapontin, Salih est en sueur », parce que chaque fois ça signale un retour dans le présent.
Il a toujours trouvé fascinants les yeux clairs des Occidentales
Je crois que Pacô a soulevé la question de l’accord de fascinant. De toute façon, l’adjectif verbal s’accorde avec le nom auquel il se rapporte ; ici ce sont les yeux qui sont fascinants. On aurait aussi bien pu avoir « Il a toujours trouvé que les yeux clairs des Occidentales étaient fascinants. »
Mini-jupe, collants de résille noir
Minijupe
Collants de résille noirs
Il n’aperçoit aucune alliance à ses mains
À son doigt plutôt et on devine lequel et de quelle main
Et il s’entend murmurer à l’adresse de cette inconnue.
Deux points au lieu du point ? Et le dialogue pourrait être sur la même ligne, introduit par les deux points
Sa voisine et son parfum insupportable poussent un petit cri aigu
Je pense que seule la voisine pousse le cri^^
Il veut juste faire sortir son fils de ce pays.
De son pays, de l’Irak, parce que là on a l’impression qu’il veut le sortir de France
azul
azul
Talent Suprême
Talent Suprême

Féminin Nombre de messages : 1557
Age : 61
Localisation : Lot et Garonne
Votre talent : Écriture
Points : 1556
Date d'inscription : 19/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Commentaires pour Le strapontin ( et quelques autres) Empty Re: Commentaires pour Le strapontin ( et quelques autres)

Message  Gavroche le Ven 10 Déc 2010 - 18:55

Merci azul

Tarek s’était engagé sur l’autoroute, en direction de Paris, sans qu’il ne proteste, avant de s’arrêter sur une halte de repos.
Cette phrase est hachurée par les incises et la succession des « en », « sans », et «avant ». Ce pourrait être : « Tarek avait pris l’autoroute en direction de Paris sans qu’il ne proteste, et s’était arrêté sur… (on ne dit pas « aire de repos » ?)
Non, le paragraphe suivant commencerait d ela même façon...
Grelottant encore, il avait remercié cet étrange bienfaiteur dans un murmure enroué. Tarek avait allumé une cigarette, avait souri et, après quelques paroles badines lui avait proposé cet emploi…
Fatigué, amadoué par cette générosité tombée du ciel, il avait accepté sans trop se poser de questions.
Pourquoi il grelotte ? Ils sont à l’intérieur, il me semble.
Tu commences souvent tes phrases par des participes présents ou des participes passés.
Il faut une virgule après « badines » si tu gardes celle après « et »
Et à propos de l’emploi et des questions que ne se pose pas Salih, je trouve ça étrange quand on connait la fin
Beh, il était dehors, sous une pluie battante, dans le froid, il est trempé, tu te réchauffes pas comme ça...
Et l'emploi, et bien, c'était justement ça, se faire sauter. ca me semble compréhensible... quant aux questions qu'il ne se pose, ben il hésite pas, c'est tout. Il est suicidaire

Salih avait décidé de partir ce jour-là, devant les larmes inconsolables de son fils. Il n’avait pas pu amener Tariq avec lui
La première phrase me paraît maladroite. Je suppose que « devant les larmes » signifie qu’il annonce son départ devant son fils. Mais là il n’annonce pas, il décide. Il décide malgré les larmes de son fils. Non ?
Non ! Son fils pleure parce que sa mère est morte (ce jour là, c'est le jour de son décès)

Il a toujours trouvé fascinants les yeux clairs des Occidentales
Je crois que Pacô a soulevé la question de l’accord de fascinant. De toute façon, l’adjectif verbal s’accorde avec le nom auquel il se rapporte ; ici ce sont les yeux qui sont fascinants. On aurait aussi bien pu avoir « Il a toujours trouvé que les yeux clairs des Occidentales étaient fascinants. »
non, je trouve ça très lourd l'usage d'une subordonéne comme ça... je préfère ma version.

Et il s’entend murmurer à l’adresse de cette inconnue.
Deux points au lieu du point ? Et le dialogue pourrait être sur la même ligne, introduit par les deux points
J'aime pas quand les dialogues sont insérés dans les paragraphes de narration ;-)

merchi ! Smile
Gavroche
Gavroche
Talent Génial
Talent Génial

Nombre de messages : 769
Votre talent : Écriture
Points : 1036
Date d'inscription : 30/05/2010

http://gavrochetcie.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Commentaires pour Le strapontin ( et quelques autres) Empty Re: Commentaires pour Le strapontin ( et quelques autres)

Message  Gavroche le Sam 11 Déc 2010 - 18:13

Par contre, je voulais vous demander : j'écris les autres nouvelles, y'en a la moitié d'écrites environ. Mais ej ne sais pas trop encore leur ordre ( à part la dernière) vous préférerez les avoir dans l'ordre ou comme ça vient ? ( sachant que là ça risque d'être un peu long... )
Gavroche
Gavroche
Talent Génial
Talent Génial

Nombre de messages : 769
Votre talent : Écriture
Points : 1036
Date d'inscription : 30/05/2010

http://gavrochetcie.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Commentaires pour Le strapontin ( et quelques autres) Empty Re: Commentaires pour Le strapontin ( et quelques autres)

Message  Ju' le Sam 11 Déc 2010 - 19:05

Les remarques conernant les répétitions, petites fautes, etc... ont déjà été relevées par de plus compétents que moi, donc je vais faire l'impasse là-dessus ^^

Je trouve ce texte bien écrit et bien construit, c'est rare que j'accroche autant à ce genre de nouvelle dès le début ! Ce sujet est difficile à aborder, mais au final, il n'est pas si polémique que ça car on se rend compte qu'il ne s'agit que de malchance et de désespoir (et aussi parce qu'il ne s'agit pas d'un extrémiste endoctriné qui ne tue que pour son Dieu). Ton personnage est loin d'être un cliché, et c'est sans doute pour ça que ton texte m'a autant plu.

L'autre détail qui témoigne de la bonne construction de ton texte, c'est qu'au final, on n'arrive pas à éprouver la moindre haine pour lui. En temps normal, ce genre d'attentat rend encore plus racistes les gens parce qu'ils se disent qu'on a tué les leurs. Or ici, c'est tout le contraire, le seul pour qui on éprouve de la peine, c'est lui. La critique de la société actuelle via l'encombrante dame en tailleur et le cadre pervers jouent sans doute aussi dans ce sens-là. Epargner la jeune femme enceinte humanise encore plus le meurtrier qu'il va devenir, ça montre qu'il a tout de même un coeur et qu'il ne veut pas briser la vie d'une famille comme on a brisé la sienne.

Très beau passage lorsque tu évoques son passé et sa femme (là encore, tu brises le cliché du mariage forcé en Irak où les couples ne s'aiment pas vraiment car ils ne se sont pas choisis). Mais comme Lou, j'ai trouvé un peu confuses les lignes où tu parles de ses enfants et de la mort de Nawel. Tu évoques un évènement, puis tu passe à un autre qui lui est antérieur. Remonter l'histoire dans ce sens trouble un peu à la première lecture, mais ce n'est qu'un détail mineur car ça ne nuit pas à l'action principale.

En bref, j'ai beaucoup aimé ta nouvelle, car bien écrite et tragique. Encore une fois, je ne vois pas où il pourrait y avoir une polémique car tu renverses tous les clichés et les tabous pour humaniser ton personnage.

Bonne continuation !
Ju'
Ju'
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Féminin Nombre de messages : 66
Age : 27
Votre talent : Écriture
Points : 87
Date d'inscription : 05/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Commentaires pour Le strapontin ( et quelques autres) Empty Re: Commentaires pour Le strapontin ( et quelques autres)

Message  Gavroche le Sam 11 Déc 2010 - 19:34

Merci beaucoup Ju !

Encore une fois, je ne vois pas où il pourrait y avoir une polémique car tu renverses tous les clichés et les tabous pour humaniser ton personnage.
Je crois que c'est ce qui a choqué ou gêné quelques personnes... rendre humain, un homme capable de ce geste.
Gavroche
Gavroche
Talent Génial
Talent Génial

Nombre de messages : 769
Votre talent : Écriture
Points : 1036
Date d'inscription : 30/05/2010

http://gavrochetcie.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Commentaires pour Le strapontin ( et quelques autres) Empty Re: Commentaires pour Le strapontin ( et quelques autres)

Message  Pacô le Dim 26 Déc 2010 - 22:08

Mes remarques sur le vif :

Il n’entend rien de ce qu’il dit. Sourd comme un pot depuis quarante-huit heures.
=> j'aurais pas mis un point mais plutôt une virgule.

Il a commencé par lui demander ce qu’il faisait dans cette rame de métro à huit heures du matin
=> j'ai toujours ce doute sur le pluriel de "heure". Est-ce que ce serait pas la "huiième heure du matin" donc pas de "s" ?

conjugué à ce son de cloche qui résonne dans ses oreilles
=> tu es sûr que c'est un son de cloche les accouphènes ? Je dirais plus que c'est un son strident, discontinu, qui transperce les oreilles. Une fois, au lycée, on nous avait fait écouter ce qu'écoutait un sourd en permanence... c'est assez horrible.

avec un sifflement continu et strident dans les oreilles.
=> ah bah tu vois que c'est un son de cloches !

mais les infirmières et les médecins si !
=> je ne sais pas trop s'il faut le ponctuer ainsi le "si" ici ... à demander à azul Wink.

Le jeune homme, très brun dans son survêtement, tapait du pied sur le béton pour se réchauffer.
=> là on a compris le souci du jeune homme... confusion ?

Les mains enfoncées dans les poches d’une veste de mauvaise qualité, il affrontait tant bien que mal le vent glacial annonciateur d’un hiver précoce.
=> hiver précoce... hiver précoce... mais on est en quel mois au juste au cours de cette histoire ?

Le jeune homme, très brun dans son survêtement, tapait du pied sur le béton pour se réchauffer. Les mains enfoncées dans les poches d’une veste de mauvaise qualité, il affrontait tant bien que mal le vent glacial annonciateur d’un hiver précoce.
Le nez enfoncé dans son keffieh, le sac à dos coincé sur son dos et les écouteurs collés au fond de ses oreilles, Luc ne lui avait prêté qu’une attention distraite tandis qu’ils montaient chacun à un bout de la rame de métro. L’homme au survêtement noir s’était calé sur un siège, tout au fond du wagon usé ; Luc était resté debout.
=> je reprends : alors là y'a une confusion. On dirait que tu parles de Luc avec "le jeune homme très brun". Mais c'est le terroriste. Ok.
=> alors ce que je disais tout à l'heure, c'est qu'on se doute c'est quoi le souci : on le confond avec le terroriste parce que Luc avait une attitude de jeune pas net. C'est ça ?

Tassés, serrés comme des sardines dans une boîte de conserve géante lancée à soixante kilomètres-heure dans les boyaux de Paris,
=> oh ! J'aime tout particulièrement cette phrase !

Le violent sursaut de son voisin aurait dû l’alerter. On ne bondissait pas ainsi lorsqu’une personne vous abordait de façon amicale, fût-elle parisienne et coincée dans un couloir envahi de gens pressés et malpolis.
Le regard sombre qui l’avait fixé, en alerte,
=> répétition de "alerter" et "alerte"

Le jeune homme avait hoché la tête et murmuré une question : où étaient-ils ?
=> pour mieux comprendre la question, je pense que tu devrais la passer en "dialogue" et lui faire dire "Où suis-je ?" parce que j'ai eu du mal à saisir ce qu'il voulait dire ^^.

Qu’aurait-il fait s’il ne l’avait pas remis sur le droit chemin de son destin, tragique ?
=> étrange à lire cette question... c'est l'expression "sur le droit chemin de son destin" suivie de "tragique" qui est maladroit selon moi.

du gros rouge en tachait le siège.
=> du gros rouge ?

et avait tenté d’oublier les relents de vinasse qui lui parvenaient aux narines.
=> ah du vin rouge ?

Appréciation générale :

Toujours très bien écrit, comme toujours.
Attention cependant aux expressions qui ne définissent pas toujours de qui tu veux parler. Notamment en ce qui concerne le jeune brun, confondu avec Luc à ma première lecture. Il aurait peut être fallu décrire Luc avant pour ne pas faire d'amalgame ?
Idée en l'air !

Sinon, encore une histoire qui se termine bien. (lol)
Tu as voulu ici essayer de dé-diaboliser l'acte terroriste en défendant - tant bien que mal et sans leur donner raison - leur cause.
C'est plutôt réussi... quoique l'on se demande quand même si c'est juste.

Toutefois, tu opères avec... finesse. Tu ne transformes pas le garçon en sain non plus.

Le truc que je ne comprends pas toutefois, ou du moins qui est difficile à comprendre, c'est pourquoi Luc voudrait se compromettre avec la police pour défendre celui qui lui a fait perdre l'ouïe ? Aussi dé-diaboliser soit-il, ce terroriste reste l'unique fautif dans cette catastrophe. Et perdre lui momentanément, ça peut se faire pardonner, mais définitivement, c'est difficile à excuser.
Non ?

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

Commentaires pour Le strapontin ( et quelques autres) Banniere_ombre_lumiere2
Pacô
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16006
Age : 27
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Commentaires pour Le strapontin ( et quelques autres) Empty Re: Commentaires pour Le strapontin ( et quelques autres)

Message  Gavroche le Lun 27 Déc 2010 - 9:00

Merci Paco Smile
Je reprendrai en détails tes corrections dans quelque sjours je crois (une fois en congé) et ça va me permettre d'y réfléchir au lieu de répondre comme d'hab : non, non et non ! ;-) (je me rends compte qu'en fait, une fois que ça a fait son chemin, j'accepte beaucoup plus qu'à la première lecture)
Enfin oui, t'as raison sur la confusion jeune homme/Luc...
mais je ne crois pas résoudre le problème par la description de Luc avant, car elle vient pour une raison bien déterminée plus tard. Mais y'a un truc à régler, c'est sûr. Quoique, tout le récit étant décrit du point de vue de Luc, ça ne peut pas être lui logiquement quand j'écris le jeune homme. Mais pour simplifier la lecture, j'vais simplement mettre le kamikaze.
Et euh, Luc est pas très coopératif avec les flics parce qu'il est syndicaliste, un peu gauchiste et les aime pas, c'est tout... ;-)
Sinon sur le coté nouvelles qui terminent bien... hi, la série que je fais là, tourne en fait autour du même évènement, avec une série de portraits de gens qui ont croisé ce mec. Donc bon, y'a toujours l'aspect tragique en fond... ou presque !
Et l'idée est pas d'en faire un saint ou de justifier son acte : y'a absolument personne dans le lot qui dit "il a eu raison", mais ils vivent tous l'évènement avec leur sensibilité. Même si c'est vrai qu'on le rencontre dans des moments où il est plutôt sympathique ou en tout cas vulnérable, comme là dans le métro où il est paumé ( enfin là j'anticipe sur la suite).
(ps, j'avais recommencé à te lire, hier et à faire quelques commentaires sur ton roman, mais comme j'étais au boulot, j'ai fait sauter la page et tout a disparu... je reprendrai ça, promis ! )
Gavroche
Gavroche
Talent Génial
Talent Génial

Nombre de messages : 769
Votre talent : Écriture
Points : 1036
Date d'inscription : 30/05/2010

http://gavrochetcie.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Commentaires pour Le strapontin ( et quelques autres) Empty Re: Commentaires pour Le strapontin ( et quelques autres)

Message  Pacô le Lun 27 Déc 2010 - 13:03

Dac'.
Il serait intéressant toutefois que dans chaque nouvelle, tu fasses un clin d'oeil aux autres personnages, puisqu'il s'agit du même évènement raconté par plusieurs protagonistes.
Par exemple, que dans la précédente nouvelle, tu parles d'un jeune garçon qui tient des tracts un peu au loin dans la rame.

Non ?

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

Commentaires pour Le strapontin ( et quelques autres) Banniere_ombre_lumiere2
Pacô
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16006
Age : 27
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Commentaires pour Le strapontin ( et quelques autres) Empty Re: Commentaires pour Le strapontin ( et quelques autres)

Message  Gavroche le Lun 27 Déc 2010 - 14:04

Voui, c'est ce qui est prévu, les personnages s'entrecroisent... ( euh, quoique ce jeune homme, non, pour l'instant c'est pas le cas, ta remarque me fait penser à ça... mais là, ça se justifie un peu, étant donné qu'au moment où se déroule la première nouvelle, il est derrière le kamikaze donc celui-ci ne peut pas le voir. bon, par contre, je vais m'arranger pour faire réapparaitre Luc dans une autre nouvelle. ).
Gavroche
Gavroche
Talent Génial
Talent Génial

Nombre de messages : 769
Votre talent : Écriture
Points : 1036
Date d'inscription : 30/05/2010

http://gavrochetcie.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Commentaires pour Le strapontin ( et quelques autres) Empty Re: Commentaires pour Le strapontin ( et quelques autres)

Message  malaulau le Ven 31 Déc 2010 - 10:31

Je tente une petite lecture :

Il n’entend rien de ce qu’il dit. Sourd comme un pot depuis quarante-huit heures.
Le "de ce qu'il dit" ne me parait pas utile dans la mesure où il est sourd, il n'entend rien du tout. On comprend très bien pourquoi il hurle, je pense.

Luc baisse les yeux sur le carnet à spirale et déchiffre l’écriture maladroite du gradé.
Sachant que tu parles d'un gradé de la police judiciaire section anti-terrorisme, je trouve ces remarques sur les fautes et la façon d'être du fonctionnaire un peu limites et très peu crédibles, d'autant que les concours pour accéder aux grades supérieurs ne sont pas aisés.
De plus, je ne crois pas que la SDAT fasse partie de la police nationale mais je n'en suis pas certaine. Ensuite, les membres de la SDAT sont connus pour leur sang froid. Le comportement que tu décris lors du pseudo interrogatoire ne me parait pas vraisemblable. Maintenant je ne fais pas partie de la SDAT, je les fréquente juste de temps en temps.

Ce gradé commence à l’énerver avec ses questions et ses sourcils froncés. Il a commencé par lui demander ce qu’il faisait dans cette rame de métro
Répétition de commencer.
L’infirmière va le réveiller dans moins de dix minutes pour le petit-déjeuner, mais il voudrait dormir.
Pourquoi le réveiller ? il ne dort pas. De plus, cela m'étonne que tu parles d'infirmières et de petit-déjeuner ?! Ensuite, on sert des petits-déjeuners aux urgences ou nous ne sommes plus dans ce service ? Même remarque pour la fin du texte et de l'infirmière quadragénaire ^^

Il a menti au policier. Il se souvient de tout. Il ne leur faudra pas longtemps, grâce aux caméras de surveillance, pour se rendre compte qu’il ne peut que se souvenir, mais il ne veut pas parler de tout cela
Je trouve qu'il y a beaucoup de "il" qui casse un peu la lecture.

Luc fredonne le refrain d’une chanson désuète qui le hante depuis que ses oreilles ne fonctionnent plus et qu’il a appris que cela risquait de durer :
le double "que" me fait le même effet.

Les écouteurs de son lecteur MP3 encore collés dans les oreilles
Ses tympans ont éclaté et ses écouteurs sont sur ses oreilles ?! Je suis sceptique, mais je ne suis pas médecin...

Il n’était pas le seul à se relever, il avait aperçu des ombres qui cherchaient à sortir de la rame de métro, éventrée en son milieu. Il avait fait comme certaines d’entre elles, s’était laissé glisser par l’ouverture ménagée par une fenêtre explosée
Même remarque sur les "il". De plus l'effet produit par "il n'était, il avait fait, il avait aperçu" n'est pas forcément très joli.

Mis à part ses tympans détruits par la déflagration,
S'ils sont détruits, a-t-il une chance de retrouver l'ouïe ? De plus, si la déflagration les a détruits, il est étonnant qu'il n'ait pas d'égratignures d'autant qu'il est sur un lit de verre à son réveil. Cela m'a surpris.
sous un sarrau de chirurgie bleu.
Pourquoi de chirurgie, il va se faire opérer ou s'agit-il du terme technique habituel ?

Le kamikaze, très brun dans son survêtement, tapait du pied sur le béton pour se réchauffer
Brun se rapporte-t-il à la couleur de ses cheveux où à sa carnation ? Le fait que survêtement soit mis à coté m'a posé un problème de compréhension.

froncer les sourcils
Je crois que cette expression est un tic d'écriture, non ? ^^

Un peu nerveux et hésitant, mais un sourire quand même.
J'aurais préféré "tout de même". Le "quand" me fait un drôle d'effet, même s'il est tout à fait correct.

Qu’aurait-il fait s’il ne l’avait pas remis sur le droit chemin de son destin, tragique ?
Très amusant, le "droit chemin", c'est voulu ?

Ses lèvres fredonnent le refrain de la chanson, en silence. Il ne pourra plus profiter des décibels d’un concert de rock. Jamais. Le médecin a été clair : surdité totale.
Cela est incompatible de la phrase du début, non ? Celle où tu laisses entrevoir une lueur d'espoir.



J'ai bien aimé ce texte, il se lit tout seul d'une traite. Je ressens les émotions de Luc et son désarroi. J'apprécie la façon dont le terroriste est vu. On imagine le "lavage de cerveau" et le fait qu'il ne puisse plus concevoir par lui-même un "plan de secours" tant The plan a été minutieusement prévu par ses "supérieurs". Du moins, c'est ainsi que je l'ai perçu.
Vraiment très bon texte, vu de chez moi.
malaulau
malaulau
Talent Confirmé
Talent Confirmé

Féminin Nombre de messages : 360
Localisation : Pas loin du volcan
Emploi/loisirs : Roller en ce moment
Points : 175
Date d'inscription : 24/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Commentaires pour Le strapontin ( et quelques autres) Empty Re: Commentaires pour Le strapontin ( et quelques autres)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum