La Tapisserie de Fionavar de Guy Gavriel Kay

Aller en bas

La Tapisserie de Fionavar de Guy Gavriel Kay Empty La Tapisserie de Fionavar de Guy Gavriel Kay

Message  Liven d'Eleissen le Mar 11 Nov 2008 - 18:21

Un livre que j'ai découvert au début de l'été et qui m'a réellement passionnée...

Tome 1: L'Arbre de l'Eté
Ils sont cinq, femmes et hommes, tous vivant à Toronto au Canada ; ils sont jeunes, étudiants ou déjà dans la vie active, tous rationnels. Or, les voici projetés dans Fionavar, le Grand Univers dont le nôtre n'est qu'une ombre bien pâle! Malgré la protection offerte par Mantel d'Argent le magicien, ils sont aussitôt pris dans les premières escarmouches de la guerre qui oppose les forces des Lumières à celles des Ténèbres. Car Rakoth Maugrim, le dieu renégat, a trouvé moyen de se libérer de sa prison millénaire...
Avec dextérité, Guy Gavriel Kay tisse, dans LArbre de l'été, premier volet de La Tapisserie de Fionavar, une intrigue complexe et surprenante où surgissent tout à tour des esprits des bois et des eaux, des animaux surnaturels et une magie titanesque, celle des dieux de l'univers de Fionavar...

Tome 2: Le Feu vagabond
Sur une toile de fond où s'agitent magiciens, nains, guerriers, héros et héroïnes ressuscités des mythes les plus anciens, cinq jeunes Torontois doivent mener à bien leur mission cruciale : pour Kimberly, tirer les morts de leur repos ; porter le cor magique pour Dave ; introduire son propre fil dans la trame de la Tapisserie ; pour Paul, le Seigneur de l'Arbre de l'été, devenir l'agent d'une destinée immémoriale pour Jennifer et, pour Kevin, découvrir enfin son rôle dans le combat qui sauvera peut-être du Dévastateur les univers de Tisserand.
Deuxième volet de La Tapisserie de Fionavar, Le Feu vagabond propose une intrigue complexe où, petit à petit, se précise le panorama gigantesque de cette fresque, le grand Univers dont le nôtre n'est qu'une ombre bien pâle. Une réussite qui égale, voire dépasse, celle de L'Arbre de l'été.

Tome 3: La voie obscure (The Darkest Road)
Troisième volume de La Tapisserie de Fionavar, trilogie considérée comme un chef-d'œuvre de la fantasy contemporaine, La Voie obscure prolonge la trame complexe de l'intrigue élaborée dans L'Arbre de l'été et dans Le Feu vagabond et s'achève sur un bouquet final d'une grandiose et surprenante richesse. Les cinq héros de notre univers, plongés dans une guerre dévastatrice opposant forces du bien et du mal, affrontent à présent la dernière bataille, celle au terme de laquelle le redoutable Rakoth Maugrim est enfin vaincu après plusieurs engagements titanesques.
(comme ça, on est prévenus^^)


Date de parution: 1986, pour la première anglaise, 1997 pour la française
Prix: autour de 7€ en format poche

Mon avis: C'est une excellente trilogie. L'histoire est bonne, originale et le style de Guy Gavriel Kay d'une fluidité qui soulage et fait rêver. Les mots glissent pour tisser une grande histoire qui n'est malheureusement pas sans rappeler d'autres classiques du même genre. L'éternel combat du Bien et du Mal est en effet le thème majeur du livre, auquel vient s'ajouter le bestiaire habituel: elfes (lios alfar), Nains, gobelins (svart alfar)...Il serait pourtant injuste de réduire l'oeuvre à ces quelques stéréotypes. Le monde de Fionavar posséde sa propre histoire, subtil mélange de nombres de légendes; et les personnages, peut-être un peu trop nombreux pour que l'on s'attache vraiment à l'un d'eux, vraiment intéressants.
Le seul bémol que je retiendrais pour les cinq personnages principaux est leur facilité à accepter et à s'adapter à Fionavar, alors qu'ils sont rationnels puisque médecins ou étudiants en droit. En outre, ils semblent inextricablement liés à l'histoire de la guerre qui se déroule alors qu'ils ne sont supposés être que cinq êtres choisis presque au hasard parmi les univers existants.
Mais La Tapisserie de Fionavar reste une oeuvre à lire pour la beauté de son style et celle de ce monde nouveau et enchanteur. "Bellement tissé" comme diraient les habitants de Fionavar...
A lire!^^

__________________________________
La Tapisserie de Fionavar de Guy Gavriel Kay Bane600xi9
*from my book

+Il n'est pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux que l'on aime.
+L'écrivain original n'est pas celui qui n'imite personne mais celui que personne ne peut imiter.

+Je déplace ton pion sur ce maudit échiquier. Prends garde à la Reine. Elle te prendra et t'emportera dans cet empire de décadence. Le Fou veille. Le Cavalier te regarde.Échec et mat, trésor. [By a friend, Elilah]
Liven d'Eleissen
Liven d'Eleissen
Talent Suprême
Talent Suprême

Féminin Nombre de messages : 1865
Age : 28
Localisation : Over the stars, in my dreams...
Emploi/loisirs : Khâgne Lettres Modernes
Votre talent : Écriture
Points : 1766
Date d'inscription : 11/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum